Mariage de Macka Diaby : les militants de l’UFDG se payent Fodé Oussou et Hadja Halimatou Dalein

14 juin 2021 à 19 07 12 06126
Arfamoussaya Macka Diaby, Fodé Oussou, Aly Kaba, Laye Junior Condé…

Le moins que l’on puisse écrire est que l’épouse du principal opposant au régime de Conakry et le vice-président de l’UFDG viennent de mettre leurs pieds dans le plat. Leur présence au mariage d’un partisan inconditionnel du pouvoir suscite une véritable levée de boucliers. Certains militants de l’UFDG ne comprennent pas du tout leur présence à cette cérémonie.

Si Hadja Halimatou Dalein Diallo et Fodé Oussou Fofana voulaient, à travers leur présence à cette cérémonie, montrer que la politique n’est pas l’adversité, ils auront malheureusement raté leur communication. Même si le militant du parti au pouvoir qui se mariait est considéré par eux comme un modéré du camp présidentiel, la pilule est plutôt difficile à avaler pour les militants de l’opposition.

Arfamoussaya Macka Diaby, son épouse et Hadja Halimatou Dalein Diallo

Quelques-uns tentent, sans trop convaincre, d’expliquer et de justifier que cette présence n’a rien d’anormal. Mais, ceux qui désavouent cet acte restent droits dans leur botte. Pour eux, rien ne justifie cette présence. A ceux qui disent que la politique n’est pas l’animosité, ils rétorquent que cette assertion n’est valable que sous d’autres cieux. Pas celui de la Guinée. Arguant que l’hôte des opposants au régime fait partie d’un système et d’un régime qui a tout de même liquidé de sang-froid une centaine de militants de l’opposition.

Donc, ce qui est possible ailleurs ne l’est pas en Guinée. Il n’est pas interdit qu’un responsable d’un parti concurrent fréquente celui d’un autre. Il est même souhaitable que les responsables donnent un bel exemple comme celui de Hadja Halimatou et de Fodé Oussou. Mais, la réalité guinéenne est aux antipodes de celle de la France ou même du Sénégal voisin. Lorsque le système auquel vous appartenez a causé la mort de plusieurs dizaines d’innocents sans aucune enquête et que vous n’avez jamais condamné cette barbarie, pire vous continuez à soutenir et à faire les éloges de ce régime, il va de soi que vous faites partie des oppresseurs.

Que le camp des victimes considèrent ces dernières comme perte et profit et qu’il s’affiche ostensiblement aux côtes des oppresseurs, les victimes et les leurs ne comprendront jamais. Ces victimes réagissent exactement comme deux protagonistes dans un procès et qui, à la  pause de ce procès, voient leurs avocats boire un coup ensemble. De la même manière que ces deux protagonistes vont penser que leurs avocats sont en train de les trahir de la même manière les militants de l’opposition croient dur comme fer que les responsables de l’opposition – ou tout au moins certains d’entre eux- tiennent deux discours.

Devant ce casus belli, l’opposition, et en premier lieu, Cellou Dalein Diallo, doit rassurer. Sa force étant ses militants, il doit rassurer ces derniers qu’il n’y pas deux discours. Et que l’acte de son épouse n’est pas un affront aux victimes de la répression. En bon communicateur Cellou devra convaincre ses militants. A défaut, il aura prêté le flanc à l’adversaire qui voit cet acte comme un cadeau inespéré tombé du ciel.

Habib Yembering Diallo pour Guineematin.com

Téléphone : 664 27 27 47

Lire

Le fédéral de l’UFR à Washington nommé par Alpha Condé : « une surprise pour nous », dit le parti de Sidya Touré

8 juin 2021 à 12 12 12 06126
Saîkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

Le président Alpha Condé vient de piocher encore dans les rangs de l’union des forces républicaines (UFR) de l’ancien Premier ministre Sidya Touré. Dans un décret rendu public les ondes des médias d’Etat hier, lundi 07 juin 2021, le chef de l’Etat guinéen a nommé Lamine Sununu Kaba, jusque-là fédéral de l’UFR à Washington (aux Etats-Unis), au poste de « premier conseiller du Premier ministre Kassory Fofana ». Cette nomination ce cadre de l’UFR serait vraisemblablement une « surprise » pour les dirigeants du parti républicain. Et, le secrétaire exécutif dudit parti ne cache pas son étonnement.

Dans un court entretien qu’il a accordé à Guineematin.com ce mardi, 08 juin 2021, Saïkou Yaya Barry a évoqué « une regrettable perte » qui prouve une fois de plus que « le RPG n’a pas de ressource » en son sein.

« Monsieur Sununu était notre fédéral à Washington. Ça a été une surprise pour nous d’entendre ce décret de nomination. Mais, j’avoue que la lutte politique, c’est la lutte politique. Il y a certains qui descendent, il y en a d’autres qui montent. C’est vrai que c’est regrettable de perdre un cadre qui était avec nous depuis le début de ce combat. Mais, il faut encore retenir qu’on se rend compte définitivement que le RPG n’a pas de ressource, que pendant 30 ans ils sont en train de se battre pour le pouvoir ; mais, c’est d’autres personnes qui en bénéficient. Et, le seul orphelin dans cette affaire, c’est le RPG », a dit Saïkou Yaya Barry.

Poursuivant son speech, le secrétaire exécutif de l’UFR a laissé entendre que « ceux qui peuvent changer la Guinée sont actuellement à l’opposition ». Il a également souhaité bon vent à Lamine Sununu Kaba.

« Nous nous réjouissons de faire savoir au monde que les cadres compétents sont avec nous. Même si certains quittent le parti, aujourd’hui il faut reconnaître que l’essentiel de ceux qui peuvent changer ce pays se trouvent à l’opposition ; et donc à l’UFR. C’est la raison de ce comptage à la recherche de recrutement de nos responsables. Je dis bon vent à monsieur Sununu qui a quand-même lutté pendant des années avec nous. Et, aujourd’hui, tout ce que nous pouvons dire c’est qu’il est rentré dans un système qui ne peut lui permettre de faire un travail sérieux », a indiqué Saïkou Yaya Barry.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Lire

Cadre de dialogue : le parcours qui incite à l’optimisme avec Fodé Bangoura

25 mai 2021 à 9 09 20 05205
Elhadj Fodé Bangoura, président du PUP

Contrairement à quelques préjugés défavorables avec lesquels certains ont accueilli le choix du président Alpha Condé de confier le très stratégique dialogue politique et social à Fodé Bangoura, l’homme a un parcours duquel émergent des atouts indéniables. C’est dire que ce n’est pas nécessairement la personnalité devant piloter le prochain dialogue qui pose problème. Les stéréotypes et autres raccourcis subjectifs sont davantage en cause.

Sa connaissance du pays et de sa sociologie

Le premier atout de Fodé Bangoura par rapport à la mission qui vient de lui être confiée, c’est sa grande connaissance du pays. Et pour qui connaît la complexité du débat dans ce pays du fait de certaines susceptibilités, c’est un véritable avantage de connaître la société et les hommes quand on s’apprête à gérer un dialogue qui ne s’annonce pas facile. Et le leader du PUP qui est né à Koba (Boffa) et s’est formé en Guinée, a la chance de maîtriser l’environnement local. D’autant que l’homme a une spécialité en Géographie. En effet, en 1970, après avoir décroché son baccalauréat complet en série Techniques Economiques (STE), il est inscrit aussitôt à l’institut polytechnique de Gamal Abdel Nasser de Conakry au département de géographie qui le verra dérocher, en 1975, son diplôme d’Etudes supérieures (DES) Option : Géographie-Cartographie. Par ailleurs titulaire d’un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS Paris VI), il renforce sa connaissance du pays à travers les nombreuses recherches qu’il a menées et qui ont débouché sur la production de quelques publications dont ‘’Le Document sur la socio-économie de la Guinée Forestière (Guéckédou et Lola)’’, en 1986, ‘’Structure agraire et problème foncier dans la Communauté rurale de développement (CRD) de Koba’’ en 1988 ou encore ‘’Le foncier en République de Guinée’’ en 1988.

Son expérience réussie au sommet de l’Etat

Fodé Bangoura, c’est aussi et surtout une longue expérience au sein de l’administration guinéenne et à des postes stratégiques. Après un passage à la tête du département de Géographie à l’université de Conakry pour la période 1986-1991, il est nommé en mars de cette année au poste de chef de cabinet au secrétariat d’Etat au Tourisme et à l’Hôtellerie. Et c’est le début d’une longue carrière qui devait culminer entre 1997 et 2006 par les postes de secrétaire général, puis de ministre Secrétaire général de la Présidence de la République. Discret mais efficace, diplomate mais loyal, on dit de lui qu’il a le sens de l’Etat. Ainsi, il a su faire montre de lucidité et de dignité au-delà des vicissitudes de l’histoire. Pondéré dans ses sorties médiatiques, il a gardé des liens solides avec tous les bords politiques. Enfin, son expérience au plus haut niveau de l’administration lui servira particulièrement d’atout dans la mesure où elle lui confère la légitimité de parler avec tout le monde sans gêne, ni complexe.  

Un homme transversal qui peut tutoyer toutes les obédiences et tendances

Enfin, personne ne saurait reprocher à Fodé Bangoura de s’être mêlé de près ou de loin au débat sur l’ethnocentrisme en Guinée. Se méfiant des excès, il a aussi bien dans sa carrière administrative que dans la bataille politique, su rester au-dessus de la mêlée. Jamais un mot de trop ou de travers. Il est de ce fait un arbitre naturel entre toutes les obédiences politiques et sociales et les tendances en leur sein. Symbolisant la région de Basse Guinée, terre d’hospitalité et de rencontres, Fodé Bangoura a donc tous les atouts pour surprendre les sceptiques. On devrait donc le juger aux actes.

Mohamed Keita

Lire

Décret : Tibou Kamara nommé porte-parole du Gouvernement

29 avril 2021 à 21 09 58 04584

Tibou Kamara, ministre d’État, ministre de l’Industrie et des PME, nouveau porte parole du Gouvernement

C’est finalement sur Tibou Kamara que le président Alpha Condé a jeté son dévolu pour porter la parole du premier Gouvernement de son troisième mandat à la tête de la République de Guinée.

Lire

3ème mandat : des Guinéens veulent empêcher Alpha Condé d’aller à Paris pour un sommet

21 avril 2021 à 11 11 43 04434

Les Guinéens de l’étranger souffrent de voir leurs compatriotes subir des répressions meurtrières et des détentions prolongées et sans jugement à Conakry et à l’intérieur du pays pour avoir simplement exercé leur droit de réclamer le respect de la constitution. Le maintien au pouvoir du président Alpha Condé après son dernier mandat constitutionnel n’est toujours pas accepté par de milliers de Guinéens d’ici et d’ailleurs. C’est justement en protestation contre le refus du changement démocratique en Guinée que certains compatriotes tiennent à empêcher la participation du champion du RPG au sommet sur le financement des économies d’Afrique Subsaharienne qui est prévu le 18 mai 2021 à Paris, la capitale française…

Lire

Le président des chasseurs de Siguiri en colère : « le RPG m’a appauvri »

19 avril 2021 à 10 10 57 04574

image d’archive

En plus d’être le président de la redoutée confrérie des chasseurs de Siguiri, Soma Touré était également un membre très influent du RPG dans cette préfecture de la Haute Guinée. Il s’est investi opiniâtrement en faveur de l’accession du président Alpha Condé au pouvoir. Mais plus de 10 ans après l’atteinte de cet objectif, ce chasseur est partagé entre déception et consternation, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Siguiri.

Lire

Sidya Touré a-t-il financé le RPG ? « Ce qu’il dit est dénué de toute réalité »

30 mars 2021 à 13 01 03 03033

Honorable Aly Kaba, président du Groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel

Intervenant hier, lundi 29 mars 2021, chez nos confrères de FIM FM, l’opposant guinéen Sidya Touré, a déclaré avoir été l’un des financiers du RPG lorsque le leader de cette formation politique, Alpha Condé, était en prison. Et, cette sortie ne laisse pas indifférents les cadres de l’actuel parti au pouvoir. C’est le cas notamment de l’honorable Aly Kaba, le président du groupe parlementaire du RPG Arc-en-ciel à l’Assemblée nationale. Il juge incohérents et honteux les propos tenus par le leader de l’Union des Forces Républicaines (UFR).

Lire

Grosse perte pour le RPG à Mandiana : Elhadj Boukary Camara n’est plus

29 mars 2021 à 19 07 37 03373

Elhadj Boukary Camara

L’ancien secrétaire général du RPG (l’actuel parti au pouvoir en Guinée) à Mandiana, Elhadj Boukary Camara, a tiré sa révérence dans la nuit d’hier à aujourd’hui, lundi 29 mars 2021, peu avant 2 heures du matin. Il est décédé à l’âge de 75 ans des suites de maladie, appris Guineematin.com à travers son correspondant à Mandiana.

Lire

Procès en Appel de Boubacar Diallo, alias Grenade : les réquisitions du Procureur Mohamed Kaba

20 février 2021 à 11 11 01 02012

Boubacar Diallo, alias ‘’Grenade’’

Le procès en appel de Boubacar Diallo, alias ‘’Grenade’’ (en détention depuis le 22 juin 2018 et condamné à 10 ans de réclusion criminelle en première par le tribunal criminel de Dixinn), s’est poursuivi hier, vendredi 19 février 2021, à la Cour d’Appel de Conakry. Ce jeune militant de l’UFDG est poursuivi pour « détention illégale d’arme et de tentative de meurtre ». Des faits pour lesquels le ministère public a requis 10 ans de prison à son encontre ; mais, que les avocats de la défense dénoncent, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Saïkou Yaya aux frustrés du RPG : « c’est l’UFR qui peut vous sortir de cette souffrance »

14 février 2021 à 13 01 12 02122

L’Union des Forces Républicaines (UFR) drague les frustrés du RPG. La formation politique appelle ces militants qui se sentent trahis et oubliés par l’actuel parti au pouvoir à rejoindre ses rangs pour pouvoir sortir de leur souffrance. C’est l’honorable Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR, qui a lancé cet appel à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du parti hier, samedi 13 février 2021.

Lire

Collectif des frustrés du RPG ou les illusions qui s’effondrent

13 février 2021 à 11 11 33 02332

Décidément, on aura tout vu et entendu dans ce pays. En toile de fond, la mise en place d’un collectif des frustrés du RPG. Lequel a convoqué la presse hier, vendredi 12 février 2021, pour s’adresser à l’opinion publique et au pouvoir en particulier. Devant le caractère atypique de l’événement les médias ont joué le jeu, en transmettant le message à qui de droit.

Lire

Atrocités à Macenta : « c’est la conséquence de l’ethno-stratégie prônée par l’Etat (Diabaty Doré)

28 décembre 2020 à 16 04 47 124712

Diabaty Doré, président du parti Rassemblement Pour la République

Des réactions continuent de se faire entendre au sein de la classe politique guinéenne, suite aux violences enregistrées ce weekend à Macenta. Les Tomas et les Manians, deux communautés qui se disputent la paternité de la ville, se sont violemment affrontés le samedi 26 et le dimanche 27 décembre 2020, faisant d’importants dégâts humains et matériels.

Lire

Divorce entre le PS et le RPG : Ce qu’en dit Dr Faya Millimouno

8 décembre 2020 à 9 09 51 125112

Dr. Faya Millimono, président du parti Bloc Libéral

Face aux nombreux cas de morts enregistrés en Guinée lors des violences postélectorales et la lutte du FNDC contre le 3ème mandat d’Alpha Condé, le Parti Socialiste français a décidé de prendre ses distances vis-à-vis du régime de Conakry. L’annonce a été faite par le secrétaire général dudit parti, Olivier Faure.

Lire

Divorce entre le PS et le RPG : « les gens ne s’attendaient pas à un tel palmarès macabre d’Alpha Condé », dit Dr Zotomou

8 décembre 2020 à 9 09 42 124212

Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou, président du parti UDRP

L’annonce de la rupture des relations entre le parti socialiste français (PS) et le Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) d’Alpha Condé suscite de vives réactions au sein de la classe politique guinéenne. Dans un entretien accordé à un reporter de Guineematin.com hier, lundi 7 décembre 2020, Dr Edouard Zotomou Kpoghomou, candidat recalé à la présidentielle du 18 octobre dernier, a salué la décision malgré son retard.

Lire

Un frustré du RPG à Siguiri : « la pagaille qu’Alpha Condé a semée, aucun autre président ne l’a fait »

5 décembre 2020 à 17 05 52 125212

Ansoumane Diallo, diplômé en agronomie, ancien lieutenant du RPG Arc-en-ciel

Ils sont nombreux aujourd’hui les militants des premières heures du RPG qui sont déçus et frustrés. Parmi eux figure Ansoumane Diallo, qui fut l’un des lieutenants de l’actuel parti au pouvoir pendant plusieurs années à Siguiri. Au cours d’un entretien avec le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture, ce samedi 5 décembre 2020, il a exprimé ses regrets d’avoir tout refusé un bon emploi à cause du président Alpha Condé.

Lire

Amadou Diallo prend sa retraite : retour sur la carrière plein de succès d’un journaliste exemplaire

3 décembre 2020 à 12 12 25 122512

Amadou Diallo de la BBC

Après une longue et riche carrière, couronnée de succès, le célèbre journaliste Amadou Diallo a annoncé récemment sa retraite. Celui qui fut pendant plusieurs années correspondant de la BBC en Guinée avant de rejoindre la rédaction du service français de la même radio à Dakar, dépose le micro avec un sentiment de devoir accompli. Mais, comment Amadou Diallo a-t-il réussi à se hisser si haut et à se faire une grande renommée qui va bien au-delà des frontières guinéennes ? Guineematin.com a posé la question à quelqu’un qui connaît bien l’homme pour l’avoir côtoyé et avoir collaboré avec lui pendant plusieurs années.

Lire

Réélection du président Alpha Condé : voici une importante déclaration de l’UPR

14 novembre 2020 à 19 07 08 110811

Elhadj Bah Ousmane et Pr. Alpha Condé

A l’issue du 1er tour de l’élection Présidentielle du 27 Juin 2010, l’Union pour le Progrès et le Renouveau (UPR) s’est constitué en Parti allié en réponse à la sollicitation du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) sur la base d’une Convention d’alliance conclue le 21 Août 2010 à l’effet de soutenir son candidat, le Professeur Alpha CONDE, au second tour.

Lire

Bantama Sow au siège du RPG-AEC : « Cellou Dalein est un sorcier… C’est l’auteur de toutes les violences en Guinée »

14 novembre 2020 à 15 03 37 113711

Sanoussy Bantama Sow, ministre de la culture, des sports et du patrimoine historique

Comme annoncé précédemment, le RPG arc-en-ciel a tenu ce samedi, 14 novembre 2020, sa deuxième assemblée générale hebdomadaire après l’élection présidentielle du 18 octobre dernier en Guinée. Au cours de cette rencontre politique, le ministre de la culture, des sports et du patrimoine historique s’est montré très amer contre le principal opposant au régime d’Alpha Condé. Sanoussy Bantama Sow a qualifié Cellou Diallo Diallo de « sorcier » et de « chef d’orchestre de la violence » en Guinée, rapportent les envoyés spéciaux de Guineematin.com à cette assemblée.

Lire

Sonfonia (Conakry) : plusieurs partis candidats absents des bureaux de vote

18 octobre 2020 à 19 07 26 102610

 

Comme annoncé précédemment, les guinéens sont appelés dans les urnes ce dimanche, 18 octobre 2020, pour élire leur président de la République pour les six prochaines années. Douze candidats sont en lice pour ce scrutin qui devrait prendre fin dans quelques heures. Mais, à Sonfonia (dans la commune de Ratoma), ce sont quasiment quatre candidats sont représentés dans les bureaux de vote, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

L’UFDG répond au RPG : « il n’a jamais été question de s’attaquer aux délégués… »

18 octobre 2020 à 8 08 58 105810

Dans un communiqué rendu public hier soir, samedi 17 octobre 2020, le directoire national de campagne du RPG Arc-en-ciel a dénoncé des violences physiques et verbales perpétrées contre ses délégués dans les bureaux de vote de certaines localités de la Moyenne Guinée, accusant l’UFDG d’être responsable de ces actes. Une accusation démentie par la cellule de communication de l’UFDG, dans un communiqué dont copie a été transmis à Guineematin.com ce dimanche matin.

Lire