Les avantages et inconvénients du jeûne ont polarisé les débats ce samedi 12 mai 2018 au CIRD (Centre International de Recherche et de Documentation). Un médecin nutritionniste et un islamologue ont tenu en haleine les participants pendant près de 3 heures, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Nous sommes à quelques jours du début du mois de Ramadan, période de privation volontaire et d’adoration pour la communauté musulmane. L’échange de ce samedi a porté les avantages et inconvénients du jeûne pour le fidèle musulman.

Le premier intervenant, Cheikh Oumar Barry a fait ressortir l’importance du jeûne pour le fidèle musulman tant sur le plan spirituel que social. Selon lui,  » sur le plan spirituel, le jeûne purifie l’âme, raffermit sa volonté et fait de sorte qu’il puisse atteindre la piété. Le jeune fait de lui une bonne personne ». En ce qui concerne l’avantage du jeûne du Ramadan sur le plan social, l’islamologue a fait savoir que  » c’est un mois qui nous apprend l’organisation, la justice, l’égalité, le partage, la vie en communauté, le raffermissement de la fraternité, la solidarité agissante entre les croyants. Tout cela est fondamental », dit Mr Barry.

Pour sa part, Dr Ibrahima Sory Diallo, pédiatre et directeur général adjoint de l’ Institut de Nutrition et de Santé pour l’Enfant (INSE), a fait ressortir les avantages sanitaires de cette privation volontaire de nourriture qu’est le jeûne du Ramadan.  » Avec le jeûne, l’estomac du fidèle est au repos, ce qui donne une possibilité de régénération des cellules intestinales. Ça apporte du bénéfice pour l’organisme. L’estomac qui nest pas rempli d’aliments, il n’y a pas de putréfaction, pas de stagnation, les intestins qui sont au repos vont régénérer. Ensuite, quand on jeûne les réserves sont utilisées, et ça permet de desintoxiquer l’organisme. ».

Parlant des inconvénients du jeûne, Dr Ibrahima Sory Diallo a expliqué que c’est quand un malade jeûne qu’on peut être en face de problèmes.  » C’est le cas de ceux qui ont une insuffisance hépatique, une insuffisance rénale ou une insuffisance cardiaque. A ceux là on ajoute le diabétique mal équilibré. S’il jeûne, il peut avoir des complications allant quelques fois jusque au coma et au décès. C’est pourquoi il est bon de discuter avec le médecin pour savoir si le diabète est équilibré avant de jeûner » conseille le médecin.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com.

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Guineematin