Le 26 septembre 2018, la Guinée va abriter la première édition de la Women’s Meeting Day. Une journée à l’occasion de laquelle, de nombreuses femmes vont se rencontrer pour discuter autour de questions de développement. Cette première édition est consacrée à l’importance du digital dans l’entrepreunariat féminin. Et pour parler de cet événement, Guineematin.com a reçu pour vous Fatoumata Binta Diallo, Directrice générale de Fabidia Event and Com, la structure qui organise cette rencontre.

Décryptage !

Guineematin.com : votre structure Fabidia Event and Com va organiser son premier événement le 26 septembre prochain. Il s’agit de Women’s Meeting Day qui aura lieu à l’hôtel Noom de Conakry. Dites-nous en quoi consiste cette rencontre ?

Fatoumata Binta Diallo : Women’s Meeting Day, c’est vraiment une occasion d’encourager et de féliciter toutes ces jeunes femmes aujourd’hui qui entreprennent ou encore celles qui aspirent à entreprendre. C’est l’occasion de réunir toute la gent féminine guinéenne pour discuter autour de thèmes différents. Cette année, on a choisi le digital parce qu’aujourd’hui c’est ce qui est en vogue. C’est ce qui, aujourd’hui, permet de soutenir beaucoup d’événements. Donc le Women’s Meeting Day, c’est vraiment l’occasion de réunir toutes les femmes guinéennes et discuter autour de ce thème-là.

Guineematin.com : le thème, c’est le digital au cœur de l’entreprenariat féminin ?

Fatoumata Binta Diallo : bien sûr ! Et ce thème regroupe trois sous-thèmes. Nous avons notamment le thème qui est « Le digital, un grand accélérateur d’entrepreunariat des femmes ». Nous allons avoir des jeunes femmes entrepreneuses qui vont parler du rôle du digital dans leurs entreprises. Et à part ça, nous nous allons avoir aussi des journalistes qui vont parler du rôle du digital dans leur métier. Aujourd’hui on sait tout que le digital c’est une révolution surtout pour les journalistes. Et pour d’autres, on va parler du cyber activisme. Aujourd’hui, le digital sert à dénoncer beaucoup de choses qui se passent dans le monde. Et franchement ça aide beaucoup.

On va avoir un autre panel qui n’a rien à avoir avec le digital mais qui va aussi dans le sens de promouvoir le leadership de la femme guinéenne. Nous allons avoir la chance d’avoir la ministre de l’action sociale, mais aussi madame Djénabou Camara, cheffe de cabinet du ministère de l’enseignement supérieur. Elles vont faire part de leurs expériences, de leurs parcours, des obstacles, comment elles en sont arrivées là. Donc Women’s Meeting Day, c’est l’endroit où les femmes se sentiront vraiment chez elles. C’est vraiment l’occasion de promouvoir ces belles femmes guinéennes.

Guineematin.com : quand on parle de digital on sait que c’est quelque chose qui est vague. Est-ce que vous parlerez des réseaux sociaux qui sont très utilisés de nos jours pour communiquer ?

Fatoumata Binta Diallo : déjà, il faut savoir que la promotion de la conférence c’est purement sur le digital. Nous avons un compte tweeter, Instagram, Facebook. Donc, vu que le digital est en vogue, nous nous en servons aujourd’hui pour promouvoir cet événement.

Guineematin.com : d’où est venue l’idée d’organiser cet événement ?

Fatoumata Binta Diallo : il faut savoir qu’avant d’organiser cet événement, j’ai une plateforme qui s’appelle Be My Model 224. Cette plateforme, chaque semaine, elle fait passer des vidéos d’une jeune femme, que ça soit une blogueuse, entrepreneuse, une activiste d’une entreprise. Ces femmes-là en fait, parlent de leurs parcours, de leurs objectifs. Elles parlent de tout ce qu’elles ont traversé pour en arriver là. Elles ont aussi l’occasion d’inspirer la jeunesse, en l’occurrence les jeunes filles guinéennes, les jeunes filles du monde. Voilà d’où est venue l’idée de cette conférence. Je me suis dit vraiment d’organiser quelque chose qui ne soit pas purement virtuelle, d’organiser quelque chose de concret, qui peut réunir toutes ces femmes-là.

Guineematin.com : on sait que les conférences, les ateliers et autres rencontres sont récurrentes en Guinée mais ça se résume généralement à des protocoles qui ne feront aucun impact sur le terrain. Pour le cas de Women’s Meeting Day qui est à sa première édition, qu’est-ce que les femmes de Guinée pourront en tirer comme bénéfice ?

Fatoumata Binta Diallo : déjà, ce qu’il faut savoir, c’est que moi personnellement, je suis quelqu’un qui, lorsque je commence quelque chose c’est pour un objectif bien défini. Et comme je vous l’ai dit, j’avais une plateforme, donc bien sûr, après cette conférence il y aura quelque chose. J’aimerais que ça ne soit pas la dernière chose que j’organise, c’est une suite logique. Je me réserve de vous dire maintenant ce que je prévois après, mais après cette conférence, sachez qu’il y aura une suite.

Guineematin.com : aujourd’hui, le combat de Fatoumata Binta Diallo, c’est pour l’émancipation des femmes guinéennes en général ou c’est pour l’autonomisation de celles qui sont émancipées seulement ?

Fatoumata Binta Diallo : pour moi, toutes les femmes guinéennes sont des femmes braves. C’est vrai, pour le moment j’ai parlé des femmes qui sont allées à l’école, qui ont réussi dans la vie. Mais aujourd’hui, je vais dire qu’il y a plein de femmes qui ne sont pas allées à l’école et qui ont réussi à entreprendre et à faire de grandes choses. Donc l’idée, c’est de soutenir toutes ces femmes-là. Que ça soit des femmes qui ont étudié, que ça soit des femmes qui n’ont pas étudié, des femmes qui se sont donné les mains, qui se sont battues, et qui, aujourd’hui, ont réussi malgré tous les obstacles qu’elles ont pu traverser.

Guineematin.com : cet événement est initié par Fabidia Event and Com que vous dirigez, est-ce que vous avez des partenaires qui vous accompagnent dans ce projet ?

Fatoumata Binta Diallo : évidemment. Déjà, l’événement se passe sous le patronage du ministère de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance. Mais en partenariat institutionnelle avec le ministère de l’information et de la communication. Nous avons aussi des partenaires comme la Sobragui qui est déjà le sponsor phare, ensuite Orange Guinée. Et les partenaires médias, nous avons APAC-Guinée et Madina Magazine.

Fatoumata Binta Diallo : avez-vous un message à l’endroit des femmes de Guinée ?

Fatoumata Binta Diallo : mon message s’adresse surtout aux jeunes filles parce que moi-même j’en suis une. Ce que j’ai à leur dire c’est qu’il n’y a pas d’âge pour se lever et décider pour dire qu’il est temps que je change quelque chose. Quand vous avez un objectif dans la tête, quand vous avez des idéaux, des rêves à atteindre, je pense que le mieux c’est de se lever et essayer de les atteindre. Ne croisez pas les bras en croyant que ça va s’améliorer tout seul. Donc voilà, mesdemoiselles, si vous avez vraiment un objectif dans la tête, tout ce que je peux vous dire, c’est levez-vous et battez-vous.

Entretien réalisé par Saidou Hady Diallo et Mamadou Alpha Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin