C’est le CIRD (Centre International de Recherche et de Documentation), qui a initié ce concours. Cette première édition consistait à produire une nouvelle, portant sur l’actualité. Elle est dotée du prix Williams Sassine, du nom de ce célèbre écrivain guinéen, adulé ailleurs mais pratiquement méconnu en Guinée. C’est Alimou Sow, blogueur et féru de lettres, qui a raflé le premier des quatre prix en jeu. C’est un réceptif hôtelier de la place qui a servi de cadre à cette cérémonie, le vendredi 09 février 2018, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Des personnalités de renom ont pris part à cette cérémonie. On notait la présence, entre-autres, de Djibril Tamsir Niane, Thierno Monénembo, Justin Morel Junior, Sanoussi Bantama Sow, Abdoulaye Yéro Baldé..

Ce sont au total soixante quatre (64) nouvelles qui ont été envoyées au CIRD que le jury a passé au peigne fin. Les nouvelles sont venues en majorité de la Guinée, mais aussi de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, de la France, des USA et de l’Égypte avec des auteurs dont les âges varient de 15 à 77 ans. Le jury, présidé par l’ivoirienne, Véronique Tadjo, a délibéré en proclamant Alimou Sow vainqueur du concours. Le blogueur décroche le premier prix de cette première édition. Un prix qui consiste à cinq cent (500) Euros et un voyage au salon international du livre d’Abidjan prévu à la fin du mois de mai 2018.

Interrogé après la remise, le lauréat s’est dit très ému. « Je suis particulièrement heureux de recevoir ce prix. Je suis d’autant plus heureux que je ne m’y attendais pas forcément. La nouvelle est intitulée Pour l’amour d’un père. Je suis parti du drame de la décharge de la Minière pour faire ma nouvelle », a expliqué Alimou Sow.

Différents orateurs vont se succéder au micro pour déplorer le fait que notre pays ne rend pas hommage à ses illustres fils. Thierno Monenembo, Djibril Tamsir Niane et Justin Morel Junior ont rappelé divers anecdotes dans leur vie avec l’écrivain Williams Sassine. Cet écrivain, originaire de la ville de Kankan avec des racines libanaises, est auteur entre-autres de « Saint Monsieur Baly ou Le Zeheros n’est pas n’importe qui ». Il fut également auteur de nombreux articles de la rubrique « Chronique Assassine  » du journal satirique Le Lynx.

Cette première édition du prix Williams Sassine s’inscrit dans le cadre de Conakry Capitale Mondiale du Livre.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments