Les leaders politiques formant le Front pour l’Alternance Démocratique (FAD) ont tenu une plénière ce mardi, 19 septembre 2017, au siège du parti Union des Forces du Changement d’Aboubacar Sylla. Cette rencontre a porté sur cinq points : la commémoration des victimes du massacre du 28 septembre 2009, la visite de la CENI aux membres du FAD, les violences enregistrées à Boké, le retour des leaders politiques du FAD aux manifestations de l’opposition républicaine, et l’accord sur les 20 milliards entre la Guinée et la Chine, rapporte un reporter de Guinéematin qui était sur place.

Le compte rendu de la plénière de ce mardi a été fait par le député Jean Marc Telliano, président du parti RDIG (Rassemblement pour le Développement Intégré de la Guinée). Selon le député, les membres du FAD ont décidé de commémorer la mémoire des victimes des massacres du 28 septembre 2009. A cet effet, une cérémonie de lecture du Saint Coran sera organisée à la mosquée de Bambéto le 29 septembre 2017 ; puis, une conférence de presse le 30 septembre à la maison de la presse à Coléah. Une manière de compatir à la douleur des victimes et aussi pousser le gouvernement à élucider ce dossier douloureux.

La visite effectuée par la Commission Électorale Nationale Indépendante aux membres du Front pour l’Alternance Démocratique a été appréciée par Telliano et Cie. Ils ont profité de cette visite pour inviter la CENI à rapprocher les électeurs aux acteurs politiques du pays.

Les leaders du FAD, par la voix de Jean Marc Telliano, ont dénoncé les émeutes de Boké. « L’Etat est le seul responsable de ces violences », pensent ces politiciens qui demandent que lumière soit faite dans cette affaire.
Au cours de cette plénière, les présidents Aboubacar Sylla de l’UFC, Mouctar Diallo des Nouvelles Forces Démocratiques (NFD) et Jean Marc Telliano du RDIG ont renouvelé leur volonté de participer désormais aux différentes manifestations de l’opposition républicaine. Ils justifient leur retour dans les rangs de Cellou Dalein Diallo par leur retrait du comité de suivi des accords politiques du 12 octobre.

« Lors de la dernière marche organisée par l’opposition républicaine, on n’avait pas participé ; car, nous étions encore autour de la table des négociations des accords politiques. On a constaté que l’Etat joue à la montre pour traîner la tenue des élections communales et communautaires, nous avons donc décidé de nous retirer du comité de suivi. Au moment où nous ne sommes plus membre de ce comité, nous allons donc participer aux manifestations de l’opposition républicaine à commencer par celle de demain (mercredi, 20 septembre 2017) », a dit Jean Marc Telliano qui précise que Mouctar Diallo manquera la marche du 20 septembre 2017 pour un sacrifice dans son village.

Sur le dernier point qui concerne l’accord portant sur les 20 milliards de dollars, signé entre la Guinée et la Chine, les leaders du FAD souhaitent que cet accord de prêt soit publié et que l’Assemblée Nationale puisse siéger au tour pour déterminer la nature du contrat.

« Il faut que l’Assemblée Nationale siège au tour de cet accord de prêt de 20 milliards de dollars pour savoir ce qui s’est passé dans ce contrat. On doit le savoir ; car, c’est l’argent du contribuable. Certains pensent que c’est du troc ; mais, nous on n’en sait rien. Nous voulons avoir une lumière sur cette affaire », estiment les leaders du FAD.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments