Adoption du nouveau Code Civil : ce qu’en pensent certains citoyens de Conakry

31 décembre 2018 à 15 03 44 124412
image d’archive

Le nouveau Code Civil guinéen a été adopté le samedi, 29 décembre 2018, à l’Assemblée Nationale par les députés. Ce code adopté, mais non encore promulgué par le président de la République, autorise entre-autres, la polygamie en République de Guinée.

Depuis l’adoption de cette loi, qui donne le droit aux hommes d’épouser plusieurs femmes, les avis sont partagés et le sujet fait débat tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Dans la journée de ce lundi, 31 décembre 2018, un reporter de Guineematin.com a interrogé certains citoyens sur cette question.

Depuis l’annonce de l’adoption du nouveau Code Civil, le sujet fait couler un flot d’encre et de salive à travers le pays. La question est devenue virale sur les réseaux sociaux où pro et anti polygamie sont plus que jamais opposés.

Boubacar Korbonya Baldé

Pour Boubacar Korbonya Baldé, marié à deux femmes déjà, l’adoption du nouveau Code Civil lui donne les pleins pouvoirs pour aller au delà. « Moi personnellement, avant l’adoption de cette loi, j’étais polygame. Vous savez, je suis un musulman pratiquant. Donc, Dieu nous a dit dans le Coran qu’on peut se marier jusqu’à quatre femmes. Donc pour nous, l’adoption du code civil qui autorise la polygamie est un non-événement. Puisque, même avant l’adoption de cette loi, il y avait plein de polygames. Et prenez même à partir de ces députés, de ces membres du gouvernement, la plupart d’entre eux sont des polygames… Moi, je pense que c’est une très bonne chose. Cette loi me donne le plein pouvoir, j’avais la vision d’avoir quatre épouses, j’en ai deux maintenant-là. Donc, la route est maintenant largement ouverte…. »

Dr. Sidy Bah

Même son de cloche chez Dr. Sidy Bah, rencontré à Taouyah, dans la commune de Ratoma. Il se réjouit de l’adoption de ce Code Civil qui vient s’adapter aux réalités sociologiques de notre temps. Selon lui, « il n’y a pas de problème dans la mesure où c’est Dieu même qui a autorisé les musulmans de prendre jusqu’à quatre femmes. Mais, il y a des conditions à remplir. Si l’homme est capable, c’est d’abord une femme. Si tu as les moyens, tu peux en prendre deux. Mais, il faut que tu les prennes au même pied d’égalité. Si tu trouves que tu peux aller jusqu’à trois, avec les moyens, tu es libre. J’ai’ appris qu’ils ont adopté cette loi, que maintenant les hommes peuvent prendre plusieurs femmes. Moi, je ne peux que me réjouir de l’adoption du nouveau code civil qui autorise la polygamie en République de Guinée ».

Ifono Finda Rosaline

Par contre, les citoyens opposés à cette mesure ne manquent pas. C’est le cas de madame Ifono Finda Rosaline qui ne cache pas son aversion pour la polygamie. « Je suis d’abord contre la polygamie. C’est quelque chose que je n’aime pas du tout. Parce que, ça nous fatigue nous les femmes. Par exemple, si tu as été épousée par un homme à bas âge, tu as supporté l’homme-là, à la fin, quand l’homme-là réussi, ou s’il y a un changement positif dans sa vie, il va épouser une autre femme. La femme là, vous n’avez pas les mêmes comportements, tu ne la connais pas, tout ce que celle-là va faire entre vous, ça va jouer sur ta dignité, toi qui est la première femme. Je suis contre la polygamie. Avant même mon mariage, j’ai demandé à mon mari et c’est quelque chose qu’on a beaucoup débattu. Je lui ai dit que je ne suis pas pour la polygamie et lui aussi il m’a fait savoir qu’il n’est pas pour. C’est un consensus entre nous », révèle la jeune femme.

Mme Kaba Nanpelè Traoré

Dans la même lancée, madame Kaba Nanpelè Traoré, soutient que la polygamie est à proscrire d’autant plus qu’elle joue sur l’espérance de vie des hommes. « Moi, je me dis que c’est de la pagaille. C’est une pagaille sociale organisée au niveau des hommes. La polygamie, c’est une pagaille, ça ne donne pas longue vie à l’homme. Parce qu’une seule femme, c’est un problème, à plus forte raison deux ou trois femmes », lance-t-elle.

Propos recueillis par Siba Guilavogui pour Guineeman.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 0 31

Read More

LFI 2019 : le budget de l’Elevage augmente de 79, 52%

8 décembre 2018 à 18 06 32 123212

Les ministres continuent à défiler devant l’Assemblée nationale pour défendre leurs budgets sectoriels pour l’exercice 2019. Ce samedi, 08 décembre 2018, c’est le ministre de l’Elevage, Roger Patrice Millimono qui était face aux élus du peuple. Il a présenté un projet de budget largement à la hausse par rapport à celui de 2018,

Read More

LFI 2019 : les budgets de la sécurité et de la communication en baisse

8 décembre 2018 à 13 01 31 123112

Comme annoncé précédemment, les ministres Alpha Ibrahima Kéïra de la sécurité et Amara Somparé de la communication sont passés hier vendredi, 07 décembre 2018 devant l’Assemblée nationale pour défendre leurs budgets sectoriels pour l’année 2019. La première remarque à faire dans la présentation des ministres,

Read More

Le ministre Keïra sur les tueries de manifestants : « ceux qui ont tué les jeunes sont des voyous »

8 décembre 2018 à 9 09 06 120612

Comme annoncé dans nos précédentes publications, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Alpha Ibrahima Keïra, était hier vendredi, 07 décembre 2018, face aux députés pour défendre le budget 2019 de son département et demander son approbation par les parlementaires. Et à cette occasion, le ministre a dû s’expliquer sur les tueries de 103 jeunes enregistrées lors des manifestations de l’opposition à Conakry.

Read More

Lansana Komara sur la grève des enseignants : « nous allons venir à bout de cette grève »

7 décembre 2018 à 19 07 11 121112

Le ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail, est l’un des trois ministres à être passés hier jeudi, 06 décembre 2018 devant l’Assemblée nationale pour défendre leurs budgets sectoriels. Une première pour Lansana Komara qui n’a pas manqué de souligner la baisse du budget prévisionnel de son département par rapport à l’année passée.

Read More

Mory Sangaré devant les députés : « mes enfants étudient au lycée Kipé »

7 décembre 2018 à 12 12 59 125912

Comme annoncé dans nos précédentes publications, le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation est passé hier jeudi, 06 décembre 2018 devant l’Assemblée nationale pour défendre le budget de son département. Mais, Mory Sangaré était surtout attendu sur la grève des enseignants qui paralyse le secteur éducatif guinéen depuis plus de deux mois.

Read More

Parlement : Mory Sangaré hué par les députés de l’opposition

6 décembre 2018 à 15 03 25 122512

Comme annoncé précédemment, le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation est passé ce jeudi, 06 décembre 2018 devant l’Assemblée nationale pour présenter le projet de budget de son département pour l’année prochaine. Et, comme il fallait s’y attendre, Mory Sangaré a eu bien du mal à terminer son discours.

Read More

Départ de l’opposition : Telliano perd son poste au Parlement

6 décembre 2018 à 10 10 37 123712

Le départ de Jean Marc Telliano de l’opposition républicaine fait ses effets jusqu’au sein du Parlement. L’UFDG qui l’avait porté à la tête de la commission fonction publique, affaires sociales et affaires religieuses, a décidé de lui retirer la direction de cette commission. Le président du RDIG est remplacé par madame Assiatou Bah Diallo, épouse de feu Siradiou Diallo, a appris un reporter de Guineematin.com sur place.

Read More

Parlement : Cheick Sacko et Bouréma Condé sur la défensive

5 décembre 2018 à 10 10 01 120112

Comme annoncé précédemment, le passage des membres du gouvernement devant l’Assemblée nationale, dans le cadre de la session budgétaire, a démarré hier, mardi, 04 décembre 2018. Pour cette première journée, ce sont les ministres de la Justice, maître Cheick Sacko et le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Bouréma Condé, qui ont été entendus par les députés.

Read More

Démission de Gassama Diaby : « ce n’est pas un fait exceptionnel », dit l’Hon. Sinkoun Camara

15 novembre 2018 à 14 02 53 115311

Les réactions continuent de se faire entendre à Conakry suite à la démission de Khalifa Gassama Diaby, le ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté. L’honorable Abdourahmane Sinkoun Camara, président de la commission mines et industrie à l’Assemblée nationale et membre du Bureau politique national du RPG Arc-en-ciel, a réagi au micro de Guineematin.com, sur la question.

Read More

Kollet (Télimélé) : l’UFDG désapprouve l’exécutif de la mairie et demande l’annulation de l’élection

25 octobre 2018 à 22 10 01 100110

Les responsables du bureau fédéral de l’UFDG à Télimélé, certains députés originaires de la préfecture et des élus à la mairie de la sous-préfecture de Kollet, ont tenu une conférence de presse ce jeudi, 25 octobre 2018 dans la commune urbaine. Ils ont dénoncé les conditions dans lesquelles les exécutifs de certains conseils communaux sont en train d’être mis en place et « la tentative d’assassinat de Cellou Dalein Diallo », a constaté le correspondant de Guineematin.com sur place.

Read More

Installation des conseils communaux : l’UFDG en colère contre le préfet de Télimélé

11 octobre 2018 à 20 08 58 105810

Plusieurs députés et responsables de l’UFDG ont organisé une conférence de presse ce jeudi, 11 octobre 2018 dans la commune urbaine de Télimélé. Ils ont dénoncé les agissements du préfet, Amara Lamine Soumah, qu’ils accusent de vicier le processus d’installation des conseils communaux entamé récemment, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Read More

Coopération : la Guinée et la Russie célèbrent 60 ans de relation diplomatique

5 octobre 2018 à 18 06 42 104210

L’ambassade la Fédération de Russie en Guinée a servi de cadre, hier jeudi 04 octobre 2018, à la célébration du 60ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. De nombreux invités de marque, aussi bien des guinéens que des étrangers, ont pris part à la cérémonie, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Read More

CAN 2023 : « Nous ne sommes pas en retard », assure Antonio Souaré

5 septembre 2018 à 11 11 04 09049

Au fur et à mesure que le temps passe, les inquiétudes des guinéens montent quant à la capacité de la Guinée à tenir ses engagements sur l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2023. Face à cette situation, la commission parlementaire en charge des sports entre autres, a reçu ce mardi, 4 septembre 2018, le président de la commission d’organisation (COCAN), Mamadou Antonio Souaré.

Read More