Résultats des législatives : « un Bonbon par-ci, une sucette par-là », se moque Sidya Touré

2 avril 2020 à 17 05 50 04504

Sidya Touré, président de l’UFR

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, les résultats provisoires des très controversées élections législatives du 22 mars dernier en Guinée ont été publiés par la commission électorale nationale indépendante (CENI). Et, ces résultats donnent largement vainqueur le RPG arc-en-ciel. Ce parti qui a porté par deux fois (en 2010 et 2015) le Pr Alpha Condé au pouvoir en Guinée a récolté 42 sièges (sur les 76 qui étaient en jeu) à la représentation proportionnelle et 37 sièges (sur les 38 qui étaient à disputés) à l’uninominal. En tout, le parti a réussi à obtenir 79 députés sur les 114 que comporte l’Assemblée nationale.

Lire

Législatives contestées : le RPG satisfait des résultats « qui reflètent le terrain politique en Guinée »

2 avril 2020 à 17 05 35 04354

Avec 79 sièges sur les 114 que compte l’Assemblée nationale, le RPG Arc-en-ciel sort largement victorieux des élections législatives du 22 mars 2020. Et même s’il n’avait pas de véritables concurrents, puisque les principaux partis d’opposition du pays ont boycotté ces élections, le parti au pouvoir se félicite de son score. Interrogé par Guineematin.com, Souleymane Dounoh Keïta, conseiller du président de la République chargé de missions et coordinateur de la cellule de communication du RPG Arc-en-ciel, a soutenu que le peuple de Guinée a envoyé un message fort à la classe politique du pays.

Lire

Retour du PDG-RDA au parlement : la satisfaction d’Oyé Béavogui, secrétaire général par intérim

2 avril 2020 à 17 05 18 04184

Oyé Guilavogui, secrétaire général par intérim du PDG-RDA

Les résultats provisoires du scrutin législatif du 22 mars dernier ont été publiés par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Pour le scrutin national à la proportionnelle, le Parti Démocratique de Guinée-Rassemblement Démocratique Africain (PDG-RDA) a obtenu un siège au parlement. Ce retour à l’Assemblée Nationale de l’ancien parti unique en Guinée est salué par son secrétaire général par intérim. Joint au téléphone par Guineematin.com dans la matinée de jeudi, 2 avril 2020, Oyé Béavogui remercie ses partisans et dénonce une falsification des résultats.

Lire

Législatives contestées en Guinée : le RPG « prend » 79 députés sur les 114

1 avril 2020 à 22 10 34 04344

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a rendu public, ce mercredi 1er avril 2020, le reste des résultats des élections législatives du 22 mars 2020, boycottées par les principaux partis d’opposition du pays. Il s’agit des résultats du scrutin des listes nationales à la représentation proportionnelle. Là aussi, c’est sans surprise le parti au pouvoir qui se taille la part du lion.

Lire

Violences meurtrières à N’zérékoré : Damaro Camara pointé du doigt par la diaspora forestière

27 mars 2020 à 15 03 53 03533

Dans une déclaration publiée ce vendredi, 27 mars 2020, le comité de prévention et de gestion de crise du conseil supérieur de la diaspora forestière condamne les violences survenues à N’zérékoré. Le comité accuse principalement l’honorable Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire du RPG arc-en-ciel à l’Assemblée nationale d’en être le principal instigateur. Le comité invite le gouvernement guinéen à mettre en place une commission indépendante pour enquêter sur les crimes commis dans cette partie de la Guinée.

Lire

Guinée : les gagnants et les perdants de la crise

23 mars 2020 à 13 01 34 03343

En réussissant à organiser le double scrutin ce 22 mars 2020, le pouvoir de Conakry a pris le dessus sur ses adversaires. Lesquels avaient juré d’empêcher la tenue de ce scrutin par tous les moyens. Il est donc censé être le vainqueur d’un bras de fer qui aura duré près d’un an. Avec entre autres une Assemblée nationale qui ne sera qu’une simple chambre d’enregistrement, une constitution taillée sur mesure et, enfin, des alliés déguisés en opposition parlementaire, désormais Alpha Condé sera le seule maître à bord.

Lire

Primes impayées : des députés de l’opposition « mettent en demeure » Kory Kondiano

13 février 2020 à 19 07 44 02442

Alors que l’on s’apprête à définitivement tourner la page de la première législature sous l’ère Alpha Condé, quarante trois (43) députés issus de l’opposition réclament le paiement de leurs « primes pour un trimestre ». A cet effet, ils ont adressé une correspondance à Claude Kory Kondiano, président de l’Assemblée Nationale, en date du mardi 11 février 2020, lequel est « mis en demeure » de payer les primes.

Lire

Dr. Ben Youssouf Kéïta prévient : « si le référendum se tient, c’est fini pour l’UFDG et pour nous tous »

8 février 2020 à 13 01 30 02302

La détermination du président Alpha Condé à changer la constitution guinéenne par une autre qui lui permettrait de rester à la tête de la Guinée continue de susciter des grincements des dents. A l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG ce samedi, 08 janvier 2020, le député Ben Youssouf Kéïta a alerté l’opinion sur ce qui pourrait arriver aux Guinéens au cas où on laisserait les tenants du pouvoir aller jusqu’au bout.

Lire

Bilan de l’Assemblée nationale : « Kory Kondiano fait son bilan à lui », dit Fodé Oussou

3 février 2020 à 16 04 41 02412

Dr Fodé Oussou Fofana, président du groupe parlementaire Libéral Démocrate

Ce lundi, 3 février 2020, le président de l’Assemblée nationale, entouré de quelques collaborateurs a fait appel à certains journalistes pour enregistrer en vue de relayer le bilan qu’il dresse de la législature finissante. Mais, Claude Kory Kondiano n’a pas voulu associer les autres membres du bureau de l’Assemblée nationale à son initiative, a appris Guineematin.com de certains députés.

Lire

Gestion de l’Assemblée nationale : « ça a été excessivement difficile » pour Kory Kondiano

1 février 2020 à 15 03 25 02252

A l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du RPG Arc-en-ciel de ce samedi, 1er février 2020, l’honorable Claude Kory Kondiano s’est confié sur la gestion de l’Assemblée nationale dont il a été le président. Ce responsable du parti au pouvoir a laissé entendre qu’il a eu du mal à faire fonctionner ce parlement en raison du fait que son camp n’avait pas une majorité qualifiée, rapporte un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Damaro dégaine : Sidya a son parti en déperdition, Faya a son parti dans les studios des radios…

25 janvier 2020 à 19 07 45 01451

« Le FNDC, c’est pour ne pas assumer ; sinon, le FNDC, c’est l’UFDG. Sanoh (le coordinateur national du FNDC) n’a pas de militants qui puissent inquiéter un pays entier. Sidya (le président de l’UFR) a son parti qui est en déperdition. Il n’est plus capable d’effrayer personne. Faya Millimono a son parti dans les studios des radios, il n’effraie personne. Mais, pour faire arc-en-ciel, monsieur Cellou Dalein Diallo s’est fait entourer de quelques têtes différentes de la sienne. Mais, au fond, c’est l’UFDG »

Lire

Elections législatives : Abdoulaye Kourouma vise la place de Cellou Dalein

9 janvier 2020 à 10 10 37 01371

Abdoulaye Kourouma

En lice pour les élections législatives du 16 février 2020, le Rassemblement pour la Renaissance et le Développement (RRD) vise gros. La formation politique veut profiter de l’absence des grands partis d’opposition pour rafler le plus grand nombre de sièges à l’Assemblée nationale après le parti au pouvoir. Ce qui permettrait à son leader de devenir le chef de file de l’opposition guinéenne. C’est Abdoulaye Kourouma lui-même qui l’a annoncé au cours d’un entretien avec des journalistes de Guineematin.com, le mercredi 08 janvier 2020.

Lire

Présentation des vœux à Alpha Condé : Cellou Dalein n’ira pas à Sékhoutouréya

8 janvier 2020 à 20 08 40 01401

Alpha Condé recevant Cellou Dalein Diallo à la présidence de la République, le 1er septembre 2016

Dans un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi, 8 janvier 2020, le protocole d’Etat a invité plusieurs personnalités à la cérémonie officielle de présentation des vœux au chef de l’Etat. Mais, contrairement aux principes protocolaires, le chef de file de l’opposition guinéenne n’a pas été convié.

Lire

Parlement, législatives, nouvelle constitution… Pépé Toupou dit tout à Guineematin

7 janvier 2020 à 7 07 41 01411

Pépé Toupou, député uninominal de Macenta, 1er-vice président de la commission Aménagement du Territoire et des Transports

Alors que la Guinée s’achemine vers les élections législatives du 16 février 2020, que l’opposition boycotte et compte empêcher, l’heure est au bilan dans de nombreux secteurs. Avant le renouvellement de l’Assemblée nationale, les députés jettent le regard sur le rétroviseur pour faire le bilan des cinq années passées à l’hémicycle. C’est dans cette dynamique qu’un reporter de Guineematin.com s’est entretenu avec Pépé Toupou, député uninominal de Macenta et premier-vice président de la commission Aménagement du Territoire et des Transports.

Lire

Deen Touré sur les législatives : « je ne suis candidat ni sur la liste du RPG, ni sur celle de l’UFR »

27 décembre 2019 à 13 01 03 120312

Ces derniers temps, une rumeur a circulé à Conakry, faisant état d’une candidature de l’honorable Dr Ibrahima Deen Touré, vice-président de l’UFR et président du groupe parlementaire Alliance républicaine, au compte du RPG Arc-en-ciel. Joint au téléphone par un journaliste de Guineematin.com, l’intéressé a démenti catégoriquement cette rumeur.

Il se dit étonné d’apprendre, à travers les réseaux sociaux, qu’il est inscrit sur la liste de candidature du parti au pouvoir pour le scrutin des listes nationales à la représentation proportionnelle. « Je ne suis candidat ni sur la liste du RPG, ni sur la liste de l’UFR ». Toutefois, Dr Deen Touré ne ferme pas la porte à un retour au parlement pour un second mandat. Il indique qu’il pourrait probablement se porter candidat sur une autre liste.

A rappeler que Dr Ibrahima Deen Touré n’est plus en odeur de sainteté avec le président de l’UFR, dont il était le conseiller principal. Ne partageant plus la même ligne politique que Sidya Touré, le député a pris ses distances avec l’Union des Forces Républicaines, dont il dirigeait le groupe parlementaire à l’Assemblée nationale.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com
Tel: 628 08 98 45

Lire

Bilan de l’Assemblée nationale : la députée de Dalaba à Guineematin

25 décembre 2019 à 12 12 28 122812

Honorable Hadja Hawa Binta Diallo, députée uninominale de Dalaba

L’Assemblée nationale guinéenne, dirigée par Claude Kory Kondiano, a bouclé hier, mardi 24 décembre 2019, les travaux de la session qui devrait mettre fin à son mandat, si en tout cas les élections législatives arrivaient à se tenir le 16 février 2020. A cette occasion, certains députés se sont exprimés au micro d’un journaliste de Guineematin.com, sur le bilan des 6 ans qu’ils ont eu à passer au parlement. Un bilan assez mitigé, selon l’honorable Hadja Hawa Binta Diallo, députée uninominale de Dalaba.

Lire

Parlement : le discours de fin de mandat du Chef des libéraux, Dr. Fodé Oussou Fofana

25 décembre 2019 à 9 09 42 124212

Dr Fodé Oussou Fofana, président du groupe parlementaire Libéral Démocrate

Le 23 décembre 2019, alors qu’il était question de procéder à l’explication de vote après les débats pour les textes portant sur le volet dépenses, le rapport final de la loi de finances initiale 2020, l’accord-cadre EDG-TOPAZ et la loi d’habilitation, les Présidents des trois groupes parlementaires, dans un ton conciliant, voire pathétique, ont mis l’occasion à profit, pour magnifier l’esprit de collaboration qui a existé entre les différentes familles politiques au parlement.

Lire

Véritable pagaille à l’Assemblée nationale : les députés de l’opposition réclament leurs primes bloquées

24 décembre 2019 à 12 12 03 120312

Une scène aussi folle qu’hilarante s’est produite ce mardi, 24 décembre 2019, à l’Assemblée nationale guinéenne. Alors que les députés étaient réunis pour clôturer leur session budgétaire, dont les travaux se sont achevés hier, les élus de l’opposition se sont levés pour réclamer leurs primes « bloquées» par le président du Parlement. Ils ont obligé Claude Kory Kondiano à suspendre la cérémonie de clôture, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Tout était prêt pour procéder à la cérémonie de clôture de cette session, la dernière peut-être pour cette législature, puisque le pays s’apprête à aller à de nouvelles élections législatives. Les députés, le représentant du président de la République, les représentants du gouvernement, les diplomates accrédités en Guinée, tous étaient présents à l’hémicycle. Sans savoir ce qui l’attendait, le président de l’Assemblée nationale a ouvert la cérémonie, qui devait être marquée par le discours du représentant du chef de l’Etat et celui du chef du Parlement.

Et juste après, les députés de l’opposition se sont levés pour exprimer leur colère. Ils ont semé une véritable pagaille dans la salle pour réclamer leurs primes : de logement, de voyage, de carburant… pour le dernier trimestre, qui seraient bloquées par le président de l’Assemblée nationale. Des primes qui s’élèvent à hauteur d’environ 1 milliards 200 millions de francs guinéens, selon les élus de l’UFDG et certains de l’UFR.

Après un brouhaha qui a duré plusieurs minutes, le président de l’Assemblée nationale, Claude Kory Kondiano, a été obligé de suspendre la cérémonie pour se retirer de l’hémicycle. En attendant son retour dans la salle, les députés protestataires assurent qu’il n’y aura pas de cérémonie de clôture tant qu’ils ne vont pas rentrer en possession de leur argent.

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Lire