Cellou Dalein réagit au décret d’Alpha Condé : « l’important pour lui n’a jamais été le vote »

12 août 2020 à 13 01 49 08498

Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne

Le décret convoquant le corps électoral pour la présidentielle du 18 octobre prochain continue de susciter des réactions au sein de la classe politique guinéenne. Le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, a réagi ce mercredi, 12 août 2020, à cette décision du président Alpha Condé.

Lire

L’UFR va-t-elle participer à la présidentielle du 18 octobre ? La réponse de Mohamed Tall

10 août 2020 à 15 03 48 08488

Mohamed Tall, directeur de cabinet du président de l’UFR

Au cours d’un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com ce lundi, 10 août 2020, Mohamed Tall, directeur de cabinet de Sidya Touré, a évoqué l’actualité sociopolitique du pays, dominée par les préparatifs de la présidentielle du 18 octobre prochain et la lutte du FNDC contre un troisième mandat pour le président Alpha Condé. Il a mis l’occasion à profit pour se prononcer sur les informations annonçant une participation de l’UFR à la présidentielle à venir.

Lire

Lutte contre le Covid-19 : l’UFDG offre des masques de protection à la population de N’Zérékoré

10 août 2020 à 12 12 36 08368

L’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) poursuit ses efforts visant à lutter contre la propagation de la pandémie du coronavirus en Guinée. C’est dans ce cadre que le principal parti d’opposition du pays a offert des masques de protection à la population de la ville de N’Zérékoré. La distribution de ce don a commencé la semaine dernière, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Lire

3ème mandat en Guinée : et si Alpha Condé disait non ?

6 août 2020 à 11 11 25 08258

C’est un secret de polichinelle ! Le sarcasme des laudateurs du champion du RPG au palais du peuple contre l’opposition- j’allais écrire le peuple de Guinée- qui, à leurs yeux, n’aurait pas une alternative à Alpha Condé n’a d’inspiration que la volonté du président sortant de s’accrocher au pouvoir. Mais, le président actuel de la Guinée a-t-il une autre porte de sortie à la fois honorable et qui lui garantirait l’impunité des crimes politiques et économiques dont il se serait rendu coupable pendant ces dix ans à la tête de la République de Guinée ?

Lire

Alpha Condé pour une présidence à vie ? La Guinée et sa marche à reculons…

6 août 2020 à 8 08 27 08278

Ce jeudi était la nouvelle date prévue pour une nouvelle manifestation du FNDC. Et ce pour protester contre la candidature du sortant à l’élection présidentielle prévue en octobre prochain. Mais, le mouvement politico-social a décidé, au dernier moment, de reporter sa manifestation pour, dit-il, permettre le bon déroulement des examens.

Lire

Manifestations pour le départ d’Alpha Condé : Cellou Dalein annonce 5 blessés

20 juillet 2020 à 18 06 40 07407

Peu avant la fin de cette toute première journée de manifestation pour le départ du président Alpha Condé, le principal opposant au régime guinéen a reçu les médias chez lui, à Dixinn. Cellou Dalein Diallo a commencé par saluer la détermination des Guinéens à empêcher un troisième mandat, avant d’annoncer que d’autres manifestations seront organisées les jours à venir et que cela continuera jusqu’à la chute du régime actuel.

Lire

Manifestation du FNDC : les domiciles de Cellou et Sano confinés

20 juillet 2020 à 9 09 49 07497

Cellou Dalein Diallo et Abdourahmane Sanoh à Bambéto (image d’archive)

Les domiciles privés de Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, et Abdourahmane Sano, coordinateur national du FNDC, sont confinés ce lundi, 20 juillet 2020, jour de la manifestation appelée par le FNDC pour exiger le départ du président Alpha Condé. Des agents des forces de l’ordre sont déployés devant les maisons des deux responsables du Front National pour la Défense de la Constitution pour les empêcher de sortir.

Lire

Cellou Dalein appelle à la mobilisation : « tous ensemble dans les rues pour exiger le départ d’Alpha Condé »

20 juillet 2020 à 9 09 09 07097

Dans une courte vidéo d’une minute 33 secondes, Cellou Dalein, président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) et leader de l’opposition guinéenne, a demandé aux citoyens de se mobiliser dans les rues ce lundi, 20 juillet 2020, pour exiger le départ du président Alpha Condé. Ce message fait suite à l’appel à manifester lancé par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). Mais, sera-t-il entendu sur le terrain ?

Lire

Rénovation de la maison de la belle famille de Cellou Dalein à Kindia : le geste vaut la geste

13 juillet 2020 à 21 09 24 07247

Elhadj Mamoudou Camara, grand imam de Kindia

Par Amadou Diouldé Diallo : La douceur des légumes et agrumes, l’abondance du cheptel et la richesse de son sol et sous-sol ne suffiraient pas à exprimer la grandeur de l’acte posé par le grand imam de Kindia, Elhadj Mamoudou Camara. Il faudra y ajouter l’immensité des eaux de la façade atlantique et celles de nos trois bassins fluviaux. Ajoutez-y les sept merveilles du monde et vous aurez ainsi magnifié ce qu’un homme de Dieu, sorti de sa retraite spirituelle, a pu faire pour unir les hommes et renforcer leurs liens.

Lire

Manque de courant : ce que l’imam de Kankan demande aux cadres ressortissants de la région

10 juillet 2020 à 18 06 37 07377

Elhadj Bangaly Kaba, premier imam de Kankan

Comme annoncé précédemment, une cérémonie de lecture du coran et de sacrifice a été organisée ce vendredi, 10 juillet 2020, à Kankan, une ville théâtre d’une protestation sans précédent contre le manque d’électricité. Initiée par les autorités, cette cérémonie visait à prier pour le retour au calme à Kankan et pour l’électrification de la région. Et le grand imam de la ville a profité de l’occasion pour adresser un message aux ressortissants de la Haute Guinée qui sont dans le gouvernement.

Lire

Cheick Amadou Sow adhère à l’UFDG : « le parti est en pole position pour changer la donne…»

10 juillet 2020 à 18 06 22 07227

Cheick Amadou Sow, nouveau militant de l’UFDG

L’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), dirigé par l’ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo, vient d’enregistrer une nouvelle adhésion. Après Ismaël Condé, 1er vice maire de Matam, c’est au tour de Cheick Amadou Sow de rejoindre la plus grande formation politique d’opposition du pays. L’ancien président du Mouvement des Jeunes Guinéens de France dit avoir rejoint l’UFDG parce que « c’est la seule formation politique capable de changement la donne » dans une conjoncture compliquée. Il l’a dit à l’occasion d’un entretien accordé à un reporter de Guineematin.com dans la journée d’hier, jeudi 09 juillet 2020.

Lire

Politique : Mohamed Cissé annonce la candidature du PDC à la présidentielle prochaine et tacle l’opposition

8 juillet 2020 à 11 11 08 07087

Mohamed Cissé, président du parti démocrate conservateur

Comme annoncé précédemment, le leader du parti démocrate conservateur (PDC) a animé une conférence de presse hier, mardi 07 juillet 2020, à Conakry. Mohamed Cissé a profité de cette rencontre avec les professionnels de médias pour annoncé la volonté de son parti de présenter un candidat à la présidentielle du 18 octobre prochain en Guinée. Il a aussi mis à profit cette occasion pour s’en prendre à l’opposition qui, selon lui, ne rassure pas les guinéens face à un « pouvoir qui a complètement déçu », rapporte Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Alpha Condé pille le parti de Cellou Dalein à Labé : 50 jeunes quittent l’UFDG pour le RPG-AEC

7 juillet 2020 à 16 04 04 07047

Alpha Condé et Cellou Dalein, le 1er septembre 2016, à la présidence de la République

Cinquante militants de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de la fédération de Labé ont jeté l’éponge pour rejoindre le Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG). C’est la fédération locale du RPG Arc-en-ciel qui a annoncé la nouvelle ce mardi, 7 juillet 2020, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Ismaël Condé : « Cellou Dalein est un leader qui appartient à toute la Guinée »

6 juillet 2020 à 13 01 28 07287

Ismaël Condé, Vice-Maire de Matam et membre du RPG

Visiblement, le courant passe très bien actuellement entre Ismaël Condé et Cellou Dalein Diallo. Le premier vice-maire de la commune de Matam, exclu récemment du RPG arc-en-ciel, le parti au pouvoir, et qui a rejoint le principal parti d’opposition du pays, et le président de l’UFDG semblent bien s’apprécier. Une photo des deux hommes, à table au cours d’un déjeuner, a enflammé la toile la semaine dernière. Et, selon Ismaël Condé, qui s’est confié à Guineematin.com, cette photo est une réponse à tous les préjugés présentant Cellou Dalein comme étant un leader d’une seule communauté.

Lire

Obsèques des jeunes tués lors des dernières manifs du FNDC : Cellou Dalein entre tristesse et colère

3 juillet 2020 à 16 04 48 07487

Comme prévu, le FNDC a organisé ce vendredi, 3 juillet 2020, les obsèques des jeunes tués lors de ses dernières manifestations organisées à Conakry contre le changement de la constitution guinéenne et un éventuel troisième mandat pour le président Alpha Condé. Les leaders du Front National pour la Défense de la Constitution et plusieurs de leurs partisans se sont mobilisés pour accompagner ces victimes qu’ils qualifient de martyrs à leur dernière demeure, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Thierno Souleymane « Obama » Diallo, militant de 3 partis en moins d’un an… « Je prends la vie du bon côté »…

27 juin 2020 à 2 02 09 06096

Thierno Souleymane Diallo, dit Obama

« Je n’ai pas de problèmes avec les cadres et militants de l’UFDG de Lélouma ; je prends la vie du bon côté. J’évite que la politique nous divise », a notamment indiqué Thierno Souleymane Diallo, premier vice-maire de Lélouma, ancien de l’UFDG et de l’UPR, tout nouvel adhérent aux NFD, lors d’un entretien avec Guineematin.

Lire

Politique : après l’UFDG et l’UPR, Thierno Souleymane « Obama » dépose ses valises aux NFD

19 juin 2020 à 14 02 18 06186

Thierno Souleymane Diallo, dit OBAMA

C’est une figure politique bien connue en Guinée, notamment à travers les réseaux sociaux ! Thierno Souleymane Diallo, dit Obama, s’est illustré au service de communication de l’UFDG dont le candidat sera premier en 2010, loin devant ses 23 concurrents du premier tour, avant de perdre la présidence de la République face à l’opposant historique d’alors.

Lire

Les mots et les maux du ministre

14 juin 2020 à 10 10 44 06446

Habib Yembering Diallo

Cher ami,

J’ai mis du temps à réfléchir. A peser le pour et le contre de la nécessité de t’adresser cette lettre. Finalement j’ai décidé de briser le silence pour me libérer en te racontant le regret, la douleur et l’amertume qui sont les miens. Et cela suite à mon départ de mon parti.

Dans cette affaire, il y a des choses que tu connais. Et d’autres que tu ignores. Parmi lesquelles, le véritable motif de mon départ. En réalité, je dois avouer avec le recul que les motifs que j’avais évoqués n’étaient véritablement pas ceux pour lesquels j’ai quitté ce parti.

Pour te dire toute la vérité, après notre échec à la présidentielle, je ne voulais pas attendre cinq longues années pour espérer redevenir ministre. Du coup, et comme tu l’as su, je me suis rendu au palais pour négocier quelque chose. Ce fut un pavé dans la marre. Le parti a crié au scandale et à la trahison. Il a voulu divorcer avec moi pour que mon cas serve de leçon à tous ceux qui auraient la tentation de fréquenter le palais.

Pour montrer à celui que j’avais rencontré sans l’aval de mon parti que je l’avais choisi au détriment de son éternel protagoniste voire ennemi, j’ai attrapé la perche qui m’a été tendue par le parti. J’ai œuvré pour le divorce. Me basant sur l’adage selon lequel l’ennemi de ton ennemi est ton ami, j’ai pensé qu’en devant l’ennemi de l’ennemi du président je devenais de facto l’ami de ce dernier.

En réalité, et même si j’aurais du mal à te convaincre, je n’étais pas et ne suis toujours pas ennemi à son ennemi. Mais je voulais donner une telle impression dans l’espoir d’obtenir un décret et changer de statut. Malheureusement, ce fut la désillusion.

Ma femme m’a dit que mon péché a été de créer un parti politique. Elle estime qu’après mon départ de mon parti je devais tout simplement rejoindre celui du président. Mais son argument ne tient pas la route. Il y a d’autres qui ont gardé leur parti tout en bénéficiant d’un décret. Sachant que, loin du pays, tu ne suis pas forcément tous les détails de l’actualité dans notre pays, je suis allé jusqu’à m’autoproclamer Porte-Parole de la Mouvance Présidentielle. Mais, cette auto proclamation est aujourd’hui un os coincé dans ma gorge.

Je dois t’avouer que j’ignore tout ce qui se passe dans la mouvance présidentielle. Et comment veux-tu que quelqu’un qui ne sait rien de ce qui se passe dans une entité donnée soit le porte-parole de cette entité. Mais, c’est moins que cela qui me fait mal que la risée dont je fais l’objet à cause de cette auto proclamation. Avec des gens qui m’appellent le porte-parole de la mouvance dans la rue.

Récemment, j’ai eu un choc terrible que je n’oublierai jamais. Ma vieille voiture est tombée en panne en pleine circulation dans cette ville où tout le monde connait quelqu’un qui a été ministre. Des amis, ou plutôt anciens amis, m’ont trouvé en train de pousser ma voiture, aidé par des jeunes passants. L’un d’entre eux a crié fort « que se passe-t-il Monsieur le ministre. Un autre l’a corrigé en disant plutôt Monsieur le porte-parole de la mouvance présidentielle ». Cela s’est passé dans un embouteillage. Tout le monde m’a jeté un regard moqueur.

Aujourd’hui, mon regret est à la dimension de ma situation. Parti de mon grand parti, j’ai un parti qui fait partie de ces petits partis que l’on qualifie de partis télé centre. Tu vas dire qu’au lieu de soigner les malades, je soigne désormais les mots. Ce n’est pas cela. Mais, ces années de traversée de désert m’ont changé. J’ai beaucoup lu pour noyer mes soucis.

Imagines qu’avec mon ancien parti, ministre, député ou pas, j’avais un statut. Un poste honorable et enviable. Je faisais partie de ceux qui comptaient au sein du parti. J’étais de toutes les délégations. J’étais honoré voire vénéré partout et par tous. Mais, j’étais jaloux de mon président dont la présence occultait la mienne partout.

Malheureusement, je suis en train de devenir à mon ancien président ce que les frères aînés du prophète Youssouf furent pour ce dernier. Jaloux de son aura, ils ont comploté contre lui. Finalement, Dieu choisit Youssouf et lui donna le savoir, la richesse et la primauté sur ses frères.

Sans doute que tu seras surpris que je te parle de religion. Mais, rappelles-toi que je t’ai dit plus haut que j’ai mis à profit ce temps de ni avec l’opposition ni avec le pouvoir pour lire. Parmi ce que j’ai lu figure en bonne partie le saint Coran. Ce fut le côté positif de mes difficultés. Contrairement à notre ami, qui avait sombré dans l’alcool pour noyer ses soucis, moi, je me suis orienté vers la lecture. Et, particulièrement sur la religion. Ce qui m’a permis d’encaisser les coups.

Bref, un livre ne suffirait pas pour te raconter ma situation. Je vais devoir passer au vif de mon sujet. Je souhaite, cher ami, que tu m’aides à relever un défi : celui de cette vieille voiture dont je t’ai parlé. J’allais dire cette épave. Je voudrais que tu me cherches une voiture là-bas dès que la crise sanitaire aura été un mauvais souvenir du passé. Je veux avoir un 4*4. Tu me l’achètes pour me l’envoyer ici. Pour le paiement, j’ai quelques économies qui ne suffiront pas. Mais, j’ai aussi quelques terrains que je compte revendre pour le besoin de la cause.

Si tu me fais cela tu auras sauvé mon honneur et ma dignité. Mais, je ne peux plus continuer à pousser une épave dans les rues de notre capitale où je compte plus d’ennemis que d’amis. En même temps, je souhaite que tu tâtes le terrain pour moi pour savoir si un retour au sein de mon ancien parti est possible. Je sais que tu as toujours gardé de bonnes relations avec le président. Je ne te dirai pas comment il faut procéder. Mais, essaie s’il te plaît.

Certainement que tu seras surpris par cette demande que tu as prônée dès les premiers jours de ce qui devait être mon regret à vie. En réalité, ce qui m’a poussé à formuler une telle demande, c’est le sort réservé à deux de mes anciens collègues. Le premier, après avoir quitté le parti, avait adhéré à un autre. Mais, il ne s’est jamais senti véritablement chez lui. Du coup, et quand les gens ont commencé à lui dire ce qu’un deuxième mari dit à sa femme : à savoir « pour les mêmes raisons que tu as quitté chez ton premier mari tu vas quitter ici », il a jeté l’éponge. Le second est très récent. Il s’agit d’un jeune qui avait claqué la porte à son parti pour adhérer à un autre qui l’a présenté comme candidat aux élections. Après la défaite, lui aussi a mis les clés sous le paillasson.

Ces deux cas constituent une grande leçon pour moi et pour tous ceux qui sont tentés de quitter leur formation politique pour une autre. Voilà, j’ai vidé mon sac. Attendant impatiemment tes réponses, je te prie de garder tout cela pour toi seul.

A bientôt.

Ton ami, le porte-parole autoproclamé !

Habib Yembering Diallo

Tél. : (00224) 664272747

Toute ressemblance entre cette histoire et une autre n’est que pure coïncidence

Lire

Vers la reprise des manifestations en Guinée : « Alpha Condé est coupable de parjure et de haute trahison » (Cellou Dalein)

14 juin 2020 à 9 09 45 06456

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la constitution du 22 mars dernier (contestée et combattue par les partis de l’opposition et une bonne partie de la société civile) a été modifiée par on ne sait qui avant d’être promulguée par le président Alpha Condé. Suite à une saisine des députés du pouvoir, la Cour Constitutionnelle a « validé » cette constitution non adoptée par référendum…

Lire