Moustapha Naïté, ministre de la Jeunesse et de l'emploi des jeunesCe mardi 16 septembre 2014, le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes, Moustapha Naité, a rencontré le gouverneur, les élus locaux, les PME et les chefs des délégations spéciales au gouvernorat de la ville de Conakry. Objectif, discuter et partager les informations sur les nouvelles stratégies d’assainissement de la ville de Conakry.

Dans son intervention, Moustapha Naïté a expliqué qu’il y a : « deux mois et demi, un comité interministériel a réfléchi sur des nouvelles stratégies. Ce comité  a mis en place une commission  technique avec le Ministère de la décentralisation dans le cadre de l’assainissement de la ville de Conakry ».

Selon lui cette stratégie a été validée par cette commission technique présentée par le gouvernement. Moustapha Naïté a surtout demandé aux chefs des différents quartiers, des secteurs et les représentants des PME à apporter un point de vue sur la stratégie pour justement voir s’il y a lieu de faire des amendements à travers la stratégie présentée avant de passer à la phase des présentations.

Dans le détail, le ministre de la Jeunesse a présenté ce projet comme suit : « Nous avons deux volets : un premier volet, c’est d’abord cette phase d’urgence qui est en cours. Vous avez remarqué certainement  quelques points noirs de Conakry qui  étaient très salles  et qui ont été  nettoyés », a commencé le ministre. Pour Moustapha Naïté, « Cette phase va durer six mois, jusqu’à fin décembre. Nous allons passer à la phase témoin du projet pilote dans la commune de Kaloum pour voir comment cette stratégie peut marcher. Il y a notamment une stratégie réservée à la collecte des déchets au niveau des ménages, une autre stratégie pour les marchés complètement séparée des ménages et autre stratégie pour les voiries urbaines », confit-il.

Poursuivant ses explications, Monsieur Naïté a présenté les quatre schémas qui ont été définis à l’origine : «  Nous aurons des groupements  d’intérêt économique qui vont agir avant de donner aux PME et ensuite à la SPDT qui va envoyer à la décharge finale qui est sous l’autorité du gouvernorat. Mais, nous pensons que pour impliquer directement et de collecter les déchets dans les ménages, il faut  qu’ils soient responsabilisés en amont et en aval dans le travail. »

Pour sa part,  le gouverneur de la ville de Conakry, Soriba Sorel Camara, s’est dit engagé à accompagner ce projet  tout en estimant que cette nouvelle stratégie permettra de sortir des débats inutiles et faire face à l’assainissement de la ville de Conakry.

F. Yacine Sylla

Facebook Comments