Un jeune homme poursuivi pour meurtre a comparu hier, mardi 09 octobre 2018, devant le TPI de Dixinn. David Conteh est accusé d’avoir volontairement tué sa copine, Marie Béavogui, en 2009. Son procès s’ouvre près de 10 ans après l’acte pour lequel il est poursuivi, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

C’est dans la nuit du vendredi 8 mai 2009 que David Conteh aurait ôté volontairement la vie de sa petite amie Marie Béavogui, au quartier Yimbaya dans la commune de Matoto. Il a été arrêté et placé sous mandat de dépôt le 30 juin 2009. Depuis, le jeune homme est détenu à la maison centrale de Conakry. Il a fallu attendre près de 10 ans après les faits pour que son procès s’ouvre ce mardi, 09 octobre 2018 devant le Tribunal de Première Instance de Dixinn.

A la barre, l’accusé a plaidé non coupable. David Conteh reconnait avoir eu une altercation avec sa copine le jour de son décès, mais il assure qu’il n’est pas son meurtrier. « Cette nuit, aux environs de 00h, je me suis rendu chez elle à Yimbaya. Arrivé, je l’ai trouvée avec un certain Fodé. Elle m’a dit que Fodé est son frère. Entretemps, Marie a communiqué pendant long moment avec quelqu’un au téléphone. Après cette conversation, j’ai confisqué son téléphone.

Elle a réclamé son téléphone et j’ai refusé de le lui rendre. C’est ainsi qu’elle s’est levée pour me tenir au collet. Et son frère Fodé est venu s’interposer entre nous. J’ai laissé ma copine Marie Béavogui vivant à son domicile et je suis parti avec son téléphone que j’ai confisqué. Le lendemain, ce sont des militaires qui sont venus investir notre domicile à Yembéya en disant que le corps sans vie de Marie Béavogui a été retrouvé au carrefour Yembéya. C’est ainsi que tout le monde a pris la fuite dans la famille y compris moi », explique l’accusé.

Il ajoute que depuis qu’il s’est connu avec la victime, en novembre 2008, il ne lui a jamais administré un seul coup à plus forte raison lui ôter la vie, assurant l’avoir laissée en vie cette nuit-là avec les nommés Fodé et José Balla à son domicile. Une version réfutée par le procureur, Boubacar 1 Bah. Ce dernier a indiqué que David Conteh est bien le meurtrier de la fille.

« Après s’être disputé autour du téléphone de la fille cette nuit, ils sont sortis ensemble du domicile de la victime à Yimbaya. C’est lorsqu’elle a continué à réclamer son téléphone en cours de route qu’elle a été étranglée par David », a laissé entendre le représentant du ministère public.

Selon le procureur, après avoir commis ce meurtre, l’accusé s’est caché pendant 12 jours chez son ami avant d’être interpellé par des agents de la gendarmerie nationale chargés des investigations judiciaires. « Donc, David est l’auteur de ce meurtre. C’est pourquoi, je demande au tribunal de le condamner à la réclusion criminelle à temps de 20 ans et au payement d’un franc symbolique », a requis le procureur.

De son côté, la défense, par la voix de maître Abou Mohamed Camara, a relevé un doute dans cette affaire et demandé par conséquent au tribunal d’acquitter son client qui est en détention depuis presque 10 ans. Le tribunal a renvoyé le dossier au mardi, 16 octobre prochain pour rendre sa décision.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel: 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Guineematin