Les prévenus sur le drame de RogbanéLe juge du tribunal de première instance de Dixinn, Mangadouba Sow, vient d’annoncer la suspension de l’audience de ce vendredi 2 janvier 2015 jusqu’au 15 janvier. En attendant, Malick Kébé, Abdoulaye Mbaye, Habib Diallo, Lévis Sainte Etienne Camara et Seydouba Camara retournent en prison, en attendant le verdict du tribunal…

Après les plaidoirie des avocats de la partie civile et le réquisitoire du ministère public, les avocats de la défense ont essayé de battre en brèche tous les arguments qui enfonceraient leurs clients. « C’est un évènement imprévisible ! », a dit maître Mory Doubouyah, expliquant qu’on ne peut reprocher aucune négligence à ses clients, mis en cause dans ce drame.

« C’est l’Etat qui n’a pas assuré la sécurité », a ajouté Me Mory Doumboyah, avocat de la défense, pointant du doigt les nombreux dysfonctionnements des services administratifs, évoqués tout au long de ce procès qu’on croyait finir ce vendredi.

Sur la même lancée que son confrère, maître  Mohamed Lamine Traoré a clairement indexé les gendarmes, relevant de l’Administration…

Maître Salif Béavogui demandera carrément que « ces présumés qui sont détenus depuis plus de cinq mois » soient relâchés… La suspension est intervenue après les plaidoiries de la défense.

Rendez-vous est pris pour le jeudi 15 janvier 2015 à la cour d’Appel de Conakry où se tient exceptionnellement ce procès.

Yacine Sylla

 

 

Facebook Comments