La ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine, l’ambassadeur du Japon en Guinée et le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail ont co-présidé hier, lundi 18 juin 2018, la cérémonie de la pose de la première pierre du projet de construction de l’Ecole Normale d’Instituteurs (ENI) de Mamou.

Financé par le Gouvernement du Japon pour un montant de 550 000 000 yens (soit 44 000 000 000 de francs guinéens), ce projet permettra de contribuer à l’amélioration de la formation des instituteurs et à l’augmentation de leur nombre dans la région et en Guinée afin de répondre au besoin toujours croissant d’enseignants dans tout le pays, rapporte un envoyé spécial de Guineematin.com à Mamou.

La région administrative de Mamou qui était la dernière à ne pas posséder une Ecole nationale d’instituteurs en aura une très bientôt. Des bâtiments et installations modernes seront ainsi construits, de même que leur équipement au quartier Telico, siège de cette future ENI. Ce projet dont le délai de construction est de 18 mois est le résultat de l’accord obtenu lors de la sixième Conférence Internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD6), une rencontre à laquelle la Guinée avait pris part, a-t-on appris sur place.

Amadou Oury Lémy Diallo

Dans son discours de bienvenue, le Gouverneur de la région administrative de Mamou, Amadou Oury Lemy Diallo s’est dit heureux de voir la préfecture de Mamou abriter pour la première fois une école d’instituteurs. Selon le Gouverneur, la région administrative de Mamou était la seule à ne pas bénéficier d’un Centre de Formation Professionnel de qualité, ni d’une école de santé publique, à plus forte raison d’une ENI.
« Aujourd’hui, Dieu merci, grâce aux efforts de son Excellence, le professeur Alpha Condé, cette école sera réalisée et qui est d’ailleurs un instrument de culture et de formation pour la jeunesse de notre pays. Chers invités, je tiens à remercier très sincèrement la Coopération Japonaise à travers son Excellence, monsieur l’ambassadeur qui ne ménage aucun effort pour la réussite de ce projet », a dit le Gouverneur, saluant avec instance les deux ministres présents.

Lansana Komara

De son coté, monsieur Lansana Komara, ministre de l’Enseignement Technique de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail a remercié le Gouvernement Japonais et particulièrement « le Président de la République, le professeur Alpha Condé, dont la réouverture de notre pays sur le monde a permis le retour de la Guinée sur l’arène internationale. Les infrastructures et équipements sont des éléments importants sans lesquels la formation technique et professionnelle éprouve d’énormes difficultés. C’est pourquoi, l’augmentation du patrimoine du secteur de l’enseignement technique est un soutien important pour l’accomplissement correct à nous confier, à travers la formation initiale, continue et le renforcement de capacité. (…). La construction de l’Ecole Normale d’Instituteurs (ENI) de Mamou vient combler un vide qui existait à Mamou, dans la répartition régionale des institutions devant former des instituteurs. Sur neuf (9) écoles normales d’instituteurs que compte notre pays, la région administrative de Mamou était la seule à ne pas disposer une école. Voici alors venu le moment tant attendu devant doter la région de Mamou au même titre que les régions du pays », a-t-il martelé.

En outre monsieur Komara a rappelé que l’ENI de Mamou aura un bloc administratif, trois logements de fonction, deux blocs de trois salles de classes chacun, un centre de documentation et d’information, une salle polyvalente, deux blocs latrines, un groupe électrogène et abri, un air de jeux de basketball et de handball, un bloc de centre informatique et d’infirmerie, une salle de maintenance, un pavillon, une loge pour gardien, un château d’eau et support, et un parking.

Son Excellence Hisanobu Hasama

L’ambassadeur du Japon en Guinée, Son Excellence Hisanobu Hasama a dit que l’objectif de ce projet est de contribuer à l’amélioration de la formation des instituteurs et l’augmentation de leur nombre dans la région administrative de Mamou et en Guinée, afin de répondre au besoin toujours croissant d’enseignants, notamment du premier degré, dans tout le pays.

« Le Japon a accepté de financer cette construction d’une ENI dans la région administrative de Mamou, qui était la dernière à ne pas en posséder une. Des bâtiments et installations modernes seront ainsi fournis, de même que leur équipement. Un pôle de formation sera ainsi créé dans la région de Mamou, poursuivant les efforts de décentralisation de la formation du Gouvernement, ainsi que l’aménagement du territoire guinéen avec des équipements structurants afin de participer au développement local. Il est d’ailleurs à noter que la construction sera réalisée par une entreprise guinéenne (SILEX), sous la supervision d’une équipe japonaise », a précisé le diplomate Japonais, son Excellence Hisanobu Hasama.

Dr Hadja Djénè Keïta

Enfin, la ministre de la Coopération et de l’Intégration africaine, Dr Hadja Djénè Keïta, a précisé que ces travaux de construction de l’Ecole Normale d’Instituteurs de Mamou, financés par le Gouvernement Japonais « feront désormais parti des symboles de la Coopération entre le Japon et la Guinée. Cette nouvelle assistance vient s’ajouter à la liste très longue des interventions du Gouvernement japonais dans les secteurs prioritaires de notre pays. La réalisation de cette infrastructure est une réponse directe que les autorités japonaises donnent à la demande des populations guinéennes », a dit madame la ministre, précisant que le Gouvernement guinéen ne ménagera aucun effort pour que ce projet se réalise dans les conditions les meilleures de sécurité et de succès.

Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com à Mamou

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Guineematin