imageC’est au cours d’une conférence de presse tenue hier, mardi 15 juillet 2014, à Conakry, que le président du parti Bloc Liberal (BL), Dr Faya Millimono, a fait un point sur le recensement général de la population et de l’habitat qui s’est déroulé aux mois de mars et avril 2014 en Guinée.

Dans sa déclaration, Dr Faya Millimono, a souligné que les recensements sont surtout des outils d’aide à la planification et au suivi du processus de développement qui intègre la prévision économique. Selon le président du BL, le recensement général de la population et de l’habitat servent également à l’allocation rationnelle des ressources de développement économique, politique et sociale des pays. « Cette année, la Guinée a réalisé son troisième recensement général de la population et de l’habitat depuis son indépendance. Cette opération est indispensable à la bonne gouvernance d’une nation. », a précisé Dr. Faya Millimono.

Par ailleurs, le patron du Bolc Libéral a indiqué que selon les résultats officiels, publiés par le ministre du plan, la Guinée serait peuplée de 10. 628 972 habitants en 2014, dont 5.486 884 femmes contre 5 142 148 hommes. La région de Kankan serait la plus peuplée, avec 1.986 329, et la région spéciale de Conakry serait de 1.667 864 citoyens. Pour faut qu’on nous explique comment la région administrative de Kankan dépasserait la région speciale de Conakry, ainsi que d’autres régions dont Labé, avec 995 717 citoyens contre 732 117 personnes pour la religion de Mamou, la moins peuplée parmi toutes ces villes.

Plus loin, Dr Faya Millimono réclame une reprise « du recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) dans certaines zones de dénombrement, à partir d’une enquête de couverture pour savoir où il y a eu des problèmes et apporter des corrections. Nous demandons une enquête judiciaire pouvant établir toutes les faillites du processus qui aboutit aux résultats ridicules que nous connaissons aujourd’hui ».

F. Yacine Sylla

Facebook Comments