Le Gouvernement guinéen à travers le Projet de Filets Sociaux Productifs a procédé au lancement de la phase 2 des travaux à haute intensité de main d’œuvre au mois d’avril dernier pour la mise en œuvre de 65 Micro-Projets dans 12 préfectures de la Guinée.

Cette phase a permis de créer 6885 emplois durant 60 jours et de reverser un montant total de 12.393.000.000 GNF sous forme de salaire. A noter que les chefs de ménages bénéficiaires, composés de toutes les couches sociales (hommes, femmes, jeunes, personnes handicapés) ont bénéficié chacun d’un montant de 1.800.000 GNF à la fin des microprojets.

Les activités de cette phase ont porté essentiellement sur des travaux d’entretien légers de pistes, de curage de caniveaux et d’assainissement. En effet, 218 000 mètres linéaires de pistes ont été réhabilités favorisant ainsi le désenclavement des localités, l’écoulement des produits agricoles et le développement des marchés hebdomadaires ainsi que la réduction des frais de transports en commun pour le bonheur des communautés.

Aussi, à l’instar de la première phase déjà clôturée, les ménages bénéficiaires ont reçu des formations sur le changement de comportement et le volet accompagnement productif pour garantir la pérennité des actions du projet et favoriser la réduction de la pauvreté. Ce programme a d’ailleurs abouti à la création de 115 groupements productifs évoluant dans les domaines de la saponification, les cultures maraichères, l’élevage…

La particularité de cette seconde phase est la création de 63 hectares de forêts communautaires. Cette nouvelle activité vise à apporter des ressources financières aux communautés en plus de la protection de l’environnement. Des plants d’anacarde et de moringa ont été plantés par les bénéficiaires avec l’appui des autorités locales et des services techniques.

En outre, tout ce processus a été rendu possible avec un fort accent sur l’encadrement et la synergie qui ont été favorisés par le programme de renforcement des capacités des acteurs de mise en œuvre, notamment les Comités de Ciblage, les Comités de Gestion des Plaintes, les Comités Villageois d’Encadrement ainsi que les Comités Villageois de Salubrités provenant des zones d’intervention. L’administration centrale, préfectorale et locale ainsi que la société civile ont fortement été impliquées dans la supervision des activités.

Par ailleurs, pour encourager la pérennité de ses actions dans les différentes localités, le projet a transféré aux autorités locales les équipements et outillages ayant servi à l’exécution des travaux à la clôture des microprojets.
Enfin, le Projet de Filets Sociaux Productifs procèdera dans les prochains jours au lancement de la phase 3 des HIMO dans neuf (9) préfectures de la Guinée en faveur de 6590 ménages bénéficiaires pour la mise en œuvre de 60 microprojets.

Le service communication du projet

Facebook Comments

Guineematin