toure_1_0

Sidiya Touré le président du parti de l’Union des Forces Républicaines (UFR)

Après les séries de fraudes constatées au niveaux des examens nationaux, session 2014, le président du parti de l’Union des Forces Républicaines (UFR), Sidya Touré a demandé la démission du ministre de l’enseignement pré-universitaire, a appris Guineematin.com

Dr Ibrahima Kourouma après une série de fraudes lors des examens nationaux. Selon ce parti de l’opposition, les sujets de plusieurs examens nationaux étaient « vendus comme des cacahouètes à des prix variant entre 60 et 70.000 francs guinéens ». Pour l’UFR de Sidya Touré, le ministre Kourouma « vient de sacrifier sur l’autel de l’incompétence, tout une année d’études avec son concert d’efforts pécuniaires et autres non moins importants, qu’aucun père de famille conscient et responsable ne pourra lui pardonner ». Le parti de l’ancien premier ministre réclame donc « la démission » ou le « limogeage » de ce ministre par le président Alpha Condé. Cette demande de l’UFR intervient alors que plusieurs enseignants ont lancé une grève à Conakry pour réclamer de meilleurs conditions salariales.

 

Facebook Comments