imageConfirmée dans la préfecture de Télimélé le 20 mai dernier, la fièvre hémorragique à virus Ebola est presque maîtrisée aujourd’hui dans cette préfecture, grâce aux efforts et à la bonne collaboration de l’ensemble des acteurs, notamment l’implication des populations locales, les ressortissants, via la Coordination internationale pour le développement de Télimélé qui y avait déployé une équipe de sages et de jeunes médecins pour conscientiser très tôt les populations…

« Dans 18 jours, s’il n’y a pas de cas d’alerte, ni de suspect, nous allons déclarer la fin de l’épidémie à Télimélé », a expliqué Elhadj Mouloukou Souleymane Camara, préfet de Télimélé, joint au téléphone dans la nuit du jeudi 2 juillet 2014 par Guineematin.com.

Déployées à Hôré Loûbha au lendemain de la confirmation des cas d’Ebola à Télimélé, le 21 mai dernier, les équipes des partenaires (OMS, MSF, Croix Rouge), s’apprêteraient à quitter la préfecture, apprend-on au téléphone. Des installations qui accueillaient les malades hospitalisés à Sogoroyah (à 15 kilomètres de la ville de Télimélé) seraient en train d’être démantelées, a appris Guineematin.com auprès des habitants de ce village.

À rappeler que la fièvre hémorragique à virus Ebola a occasionné 23 malades hospitalisés, 16 guéris et 7 morts, en tenant compte de la femme qui a quitté Télimélé pour trouver la mort à Donka, sans compter les trois cas de décès probables qui ont précédé la confirmation de la maladie dans la préfecture.

Nouhou Baldé

Facebook Comments