Nafiou Sow, journaliste

Le Doyen Nafiou Diallo journaliste

Après la disparition de notre confrère, Thiernodjo Diallo (Bebel), Guineematin.com a enregistré un témoignage d’un des doyens de la presse guinéenne, monsieur Nafiou Diallo qui a longtemps côtoyé le défunt et qui est lui-même devenu malvoyant depuis un certain temps…

Je suis au regret d’apprendre le décès de Thiernodjo qu’on appelait Bebel. C’est avec des larmes aux yeux que je parle de cet homme qui a du respect pour moi. Je l’ai connu à « L’indépendant », au « Citoyen » où on a travaillé ensemble. Après « le Citoyen », il a continué avec le journal « Le Soleil », je me rappelle, on était encore là. Un jeune homme qui aimait le journalisme. C’est vraiment avec le cœur meurtri que j’apprends la mort de ce jeune journaliste. C’est un jeune que j’ai aimé aussi et que je respecte beaucoup. Bebel, je me souviens encore, il y a eu un tandem entre son journal « La Vérité » et « L’Observateur », entre lui et Tibou Kamara personnellement.

Je me souviens encore quand il y a eu le tandem entre les deux journaux, et les quatre journalistes, Abou MACO, Tibou Kamara, Thiernodjo dit Bebel et Nouhou Baldé ont été tous suspendus et interdits d’écrire dans les journaux et même de créer d’autres journaux pendant la période de leur suspension. C’était au temps de feu Jérôme Dramou qu’il vient de rejoindre à l’au-delà. On leur a interdit toute forme de journalisme pendant cette période. C’est là où on m’a appelé médiateur. J’ai essayé de faire la médiation entre les deux. Abou MACO qui était son compagnon fidèle, je pense à lui, en lui présentant toutes mes condoléances. Toutes mes condoléances à tous ceux qui, de près ou de loin, ont côtoyé Bebel à L’indépendant, au Soleil, au Citoyen. Malheureusement, au Citoyen, Bebel vient de rejoindre Siaka Kouyaté. Vraiment il fut une grande plume. C’est dommage. C’est une grande perte pour la presse guinéenne aujourd’hui encore.  Paix à son âme.

Propos recueillis au téléphone par Mamadou Alpha Baldé

Tél : 664 52 16 42

 

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin