Moussa Tatakourou Diawara

Moussa Tatakourou Diawara

La Haute Autorité de la Communication (HAC) a eu la main lourde. L’organe en charge de réguler les médias en Guinée a pris une décision, ce mardi 3 novembre, sanctionnant le journaliste Moussa Tatakourou Diawara de suspension « de l’exercice effectif du journalisme pendant trois (3) mois et ce, dans toutes les entreprises de presse exerçant en République de Guinée ».

Le site Mosaiqueguinee.com pour lequel travaille le journaliste écope également d’une mise en demeure le sommant de présenter des excuses à ses lecteurs.
Cette décision de la HAC fait suite à un article paru le 30 octobre 2015 sur Mosaiqueguinee.com relatant l’arrestation d’un homme pour homosexualité. Le site avait cité le nom du présumé homosexuel (tout comme celui de son partenaire en fuite) et illustré l’article par sa photo à visage découvert.
La HAC a estimé que cet acte constitue « un outrage à la pudeur » et « une violation de la dignité humaine ».
Cette décision de la HAC risque de susciter la polémique dans un pays presque à 100%  croyant et où l’homosexualité, criminalisé par la loi, est un grand tabou.
Saliou Bah pour Guineematin.com
Facebook Comments

Commentaires

Guineematin