MamouDepuis plus d’un mois, les populations de la commune urbaine de Mamou et environs ont du mal à se procurer de l’eau potable en cette période de saison sèche, a appris Guineematin.com de sources locales.

Selon madame Adama Cissé, résidente au quartier Loppet, dans la commune urbaine de Mamou, qui a joint Guineematin.com au téléphone, l’eau n’est reçue dans son quartier qu’une seule fois dans la semaine. « Dans mon quartier, on ne reçoit l’eau de la SEG qu’une seule fois par la semaine. Et, pire, les puits ont tari et l’eau qui en sort est presque imbuvable », a rapporté madame Adama Cissé.

Même son de cloche dans les quartiers de Hôré Fello, Almamya et autres qui ne reçoivent l’eau de la SEG au plus qu’une fois par semaine.

Par contre, si certains quartiers reçoivent au moins une fois par semaine, d’autres quartiers se trouvant à la périphérie de la commune urbaine de Mamou, notamment le quartier de la scierie et celui de Telico n’ont jamais été servis en eau potable par la société des eaux de Guinée.

Joint au téléphone par Guineematin.com, le directeur préfectoral de la SEG, monsieur Sory Keita, a confié à Guineematin.com que la société n’a pas la capacité de servir toute la ville en eau potable et tous les jours.

« La quantité d’eau que nous avons ne peut pas servir à tout moment les vingt-huit quartiers que compte la commune de Mamou. Nous avons donc divisé la ville en cinq parties, chaque patrie reçoit pendant une journée. Ce n’est pas un barrage que nous avons ici, mais plutôt cinq forages qui sont installés à Sabou et à Pettel, et qui produisent cent mètres cubes par heure. Mais, en cette période de saison sèche, nous n’avons que 60 mètres cubes par heure », a expliqué monsieur Keita Sory, au téléphone de Guineematin.com, en cette journée mondiale de l’eau.

Mamadou Mouctar Barry pour Guineematin.com

Tél. : 621 607 907                                     

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin