Dr. Ibrahima KouroumaEn mission de supervision des examens nationaux, session 2016, à l’intérieur du pays, le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, Dr. Ibrahima Kourouma, était ce mercredi à Mamou où il a présidé, dans la sous-préfecture de Timbo, au lancement de l’épreuve de Chimie pour les candidats du BEPC, a constaté Guineematin.com à travers son correspondant local.

Arrivé hier, mardi 28 juin 2016, dans la commune urbaine de Mamou où il a passé la nuit, le ministre Kourouma et son staff se sont très tôt rendus ce mercredi 29 juin à Timbo, une sous-préfecture située à 55 kilomètres du chef lieu de la préfecture de Mamou, sur la route nationale Mamou-Dabola.

Là, le chef du département de l’enseignement pré-universitaire a présidé au lancement de l’épreuve de chimie dans le seul centre d’examens que compte cette sous-préfecture.

Après l’étape de Timbo, le ministre Ibrahima Kourouma et sa suite sont revenus dans la commune urbaine de Mamou où ils ont fait le tour de quelques centres d’examens.

Puis, le ministre a fait une descente inopinée dans les centres de corrections du BEPC et de l’examen d’entrée en 7ème année. Dans ce dernier centre, un correcteur, surpris entrain de jouer avec son téléphone portable, sur instruction du ministre, a été renvoyé définitivement de la correction, après avoir donné son nom et numéro matricule aux autorités locales de l’éducation. Son téléphone a été saisi et son remplaçant a été désigné sur le champ.

Au titre des sanctions annoncé par le ministre Kourouma figure l’interdiction pour cet enseignant dont l’identité n’a pas été révélé à la presse, de prendre part à la surveillance et à la correction des examens nationaux. Et, ce, pour une période de près de cinq ans.

Selon le ministre de l’enseignement pré-universitaire, depuis le démarrage des examens nationaux session 2016, c’est le premier cas de renvoi d’enseignants correcteurs à l’intérieur du pays et le deuxième dans toute la Guinée.

Enfin, le ministre Kourouma a dénoncé la lenteur enregistrée dans la correction des épreuves de l’examen d’entrée en 7ème année à Mamou, comparativement aux préfectures de Faranah, Kouroussa et autres, avant d’instruire la DPE et l’IRE à prendre des dispositions pour accélérer ce processus. Selon le ministre, les résultats doivent entre disponible au plus tard le 6 juillet prochain.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour guineematin.com

Tél. : (00224) 622 97 27 22

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin