Ibrahima KouroumaLe ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation a fait cette révélation en marge de son séjour dans la ville de Labé, ce mercredi 7 septembre 2016. Le ministre Ibrahima Kourouma a également révélé l’intention de son département d’officialiser les listes des affectations au lendemain de la proclamation des résultats du concours de recrutement de nouveaux enseignants à la fonction publique guinéenne, a appris Guineematin.com à travers sa correspondante régionale.

Cette initiative d’affectation du ministère de l’enseignement pré-universitaire, s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la pléthore d’enseignants qui caractérise les grandes agglomérations du pays.

« L’année passée, nous nous sommes rendus compte que dans toutes les grandes villes du pays, il y’avait la pléthore. On était obligé de les redéployer pour l’intérieur. Nous avons déjà la situation des besoins en enseignants dans chacune des DPE. Donc, nous attendons les résultats de ce concours pour automatiquement annoncer les affectations le lendemain. Nous n’allons pas attendre 48h pour ça ! Et sachez que nous allons travailler pour que plus de 90% de ces nouveaux enseignants recrutés, soient affectés à l’intérieur. Et quand je dis l’intérieur, je fais allusion aux zones rurales » prévient le ministre qui annonce qui des mesures d’accompagnement et des inspections sont déjà envisagées pour la concrétisation de la décision.

« Nous travaillons cette fois-ci avec la fonction publique pour que les primes de zones ne soient plus affectés aux noms mais plutôt aux postes. Si nous réussissons cela, ça va non seulement encourager les enseignants mutés dans ces zones, mais ca va aussi favoriser leur maintien. Egalement, nous allons renforcer l’inspection. C’est pour dire qu’il y’aura un suivi régulier pour que ceux qui sont affectés soient réellement dans leurs zones d’affectation».

Il avise par ailleurs, qu’au-delà du 30 septembre, aucun transfert ne sera autorisé. Le moment opportun, le ministre Kourouma indique qu’un communiqué sera publié pour en informer tous les responsables éducatifs du pays. ‘‘Aucun transfert n’est permis à partir d’octobre. Si un DPE ou un Inspecteur de l’éducation fait un transfert au delà de cette date, c’est à ses risques et périls. Donc tous les enseignants doivent rejoindre leurs postes, puisque l’ouverture des classes sera pratiquement le 4 octobre 2016 car c’est possible que le 3 octobre soit férié’’.

Pour ce qui concerne les enseignants qui pour diverses raisons refusent souvent de rejoindre leurs lieux d’affectation, le ministre Kourouma prévient que la tolérance ne sera plus un recours. ‘‘Ils seront purement et simplement considérés comme un agent en situation d’abandon. Donc, ils perdront automatiquement leurs postes’’  a-t-il averti !

De Labé, Yayé Aissata Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 620 03 66 65

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin