elhadj-dembo-drameEn prélude des prochaines élections communales en Guinée, prévues au mois de février prochain, les consultations se poursuivent dans la commune urbaine de Boké pour la constitution des listes de candidats. Déjà, trois candidats se sont officiellement déclarés, a appris Guineematin.com à travers son correspondant local. Ce sont : Elhadj Dembo Amirou Dramé de l’Union des forces républicaines (UFR) chef du service de la cellule examens et concours à la DPE de Boké, l’ancien ministre de la communication Alhousseiny Makanéra Kaké du Front national pour le développement (FND) et le conseiller communal Almamy Amba Coumbassa de l’Union Démocratique de Guinée (UDG).

Pour le moment, les deux premières forces politiques (le RPG arc-en-ciel et l’UFDG) continuent à faire des consultations, parfois nocturnes, pour constituer leurs listes, même si on sait quelque part que le consensus a été toujours difficile à trouver.

Dans la matinée d’hier, samedi 10 décembre 2016, le candidat de l’UFR, Elhadj Dembo Amirou Dramé, a reçu le correspondant local de Guineematin.com dans son bureau, aux services des examens et concours de la DPE de Boké.

Au-cours de cet entretien, Elhadj Dembo Amirou Dramé a expliqué tout d’abord les raisons de sa démission en tant que conseiller communal à la mairie de Boké, puis le motif de sa candidature, et enfin la façon dont il compte développer Boké, s’il est élu Maire de la commune urbaine.

Expliquant les raisons qui l’ont fait abandonner la commune depuis le mois de décembre 2015, environ deux mois après leur installation, Elhadj Dembo Amirou Dramé, a fustigé le comportement de ses pairs qui, selon lui, ne font qu’amacer des montants et se les partager entre eux. « Dans ce groupe, je ne pouvais rien faire, parce qu’on n’a pas les mêmes convictions. Moi, ma conviction est ferme : je ne cherche plus pour moi-même mais plutôt pour les fils de Boké. Mais quand j’ai vu que dans cette commune, au lieu d’amener le changement, nous-nous sommes hâtés à récupérer des montants et se les partager entre nous ; on récupère des parcelles coutumières à des pauvres citoyens pour se les partager. On donne la part de chaque conseiller, on donne la part des gouvernants. Alors, pour ne pas avoir les mains sales, j’ai décidé de me retirer parce que je ne pouvais pas supporter cette injustice et je ne suis ni le président ni le vice-président », a-t-il expliqué.

S’agissant du motif de sa candidature, monsieur Dramé déclare : « je me suis porté candidat parce que je suis fâché du retard accusé par ma commune. Je sais que Boké a des possibilités pour se développer ; mais, le courage et l’engagement manquent chez les natifs de Boké pour défendre les droits de la localité. Sinon, il n’y a pas de raison que Boké soit en retard jusqu’à ce point. Le sous-sol est exploité sous toutes les formes. Pas de rendement, ni de revenus. Devant cette situation fâcheuse, je me suis dit que je suis dans ma commune natale, je peux faire quelque chose pour cette commune. Il faut donc que je me lève pour qu’avec l’ensemble de la population on trouve une solution de remédiation pour la gestion de la chose commune », a-t-il soutenu.

En conséquence, le candidat de l’UFR a un tout petit peu parlé de son projet de société pour le développement de la commune urbaine de Boké, si jamais la population lui porterait confiance. « Je commencerai par réconcilier les gens parce que la politique nous a divisés. Ensuite, à travers toutes les ressources fiscales et non fiscales que nous mobilisons, avec un bon entourage, dans un cadre légal et réglementaire, nous pourrons sans doute assurer le développement tant souhaité par la population de Boké. Nous ferons en sorte que l’administration communale soit réformée et qu’elle soit formée. Mais, surtout, nous veillerons à l’utilisation correcte et rationnelle des ressources liées à l’exploitation minière. Nous plaiderons également en faveur des jeunes pour leur emploi dans les sociétés minières de la place ; nous veillerons sur le système éducatif, sanitaire et sécuritaire de nos populations », a promis Elhadj Dembo Amirou Dramé, le candidat de l’Union des forces républicaines (UFR) pour la commune urbaine de Boké.

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 622 671 242

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin