Résultats des législatives : « un Bonbon par-ci, une sucette par-là », se moque Sidya Touré

2 avril 2020 à 17 05 50 04504

Sidya Touré, président de l’UFR

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, les résultats provisoires des très controversées élections législatives du 22 mars dernier en Guinée ont été publiés par la commission électorale nationale indépendante (CENI). Et, ces résultats donnent largement vainqueur le RPG arc-en-ciel. Ce parti qui a porté par deux fois (en 2010 et 2015) le Pr Alpha Condé au pouvoir en Guinée a récolté 42 sièges (sur les 76 qui étaient en jeu) à la représentation proportionnelle et 37 sièges (sur les 38 qui étaient à disputés) à l’uninominal. En tout, le parti a réussi à obtenir 79 députés sur les 114 que comporte l’Assemblée nationale.

Lire

Baisse du prix du carburant : « c’est déplorable et cynique » (Saïkou Yaya)

1 avril 2020 à 11 11 54 04544

Honorable Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

A travers un communiqué conjoint des ministères des Hydrocarbures, des Finances et du Budget, les autorités guinéennes ont annoncé la baisse du prix du carburant à la pompe. Selon ledit communiqué, à partir de ce mercredi, 1er avril 2020, le prix du litre à la pompe passe de 10 000 à 9 000 GNF sur toute l’étendue du territoire national. Interrogé à ce sujet par un reporter de Guineematin.com, Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines (UFR), dénonce une mesure cynique dans une conjoncture où le gouvernement pouvait mieux faire pour soulager les populations.

Lire

Élections en Guinée : pas de kits de prévention du Coronavirus à Matam

22 mars 2020 à 13 01 51 03513

Les guinéens sont appelés aux urnes ce dimanche, 22 mars 2020, pour élire les députés et se prononcer sur la nouvelle constitution qui permettrait au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat. Ce double scrutin (contesté par les grandes formations politiques de l’opposition et les acteurs des la société civile) se déroule dans une atmosphère calme dans la commune de Matam où se trouve le siège du parti UFR, membre du Front National pour a Défense de la Constitution, fer de lance du combat contre le changement de la constitution en Guinée, a constaté un reporter que Guineematin.com a dépêché dans cette commune.

Lire

Absence d’observateurs pour le vote du 22 mars : Saïkou Yaya pourfende l’Alpha gouvernance

20 mars 2020 à 13 01 05 03053

Honorable Saikou Yaya Barry, secrétaire administratif de l’UFR

Les Guinéens sont appelés aux urnes ce dimanche, 22 mars 2020, pour le contesté double scrutin législatif et référendaire. Après avoir cloué au pilori le fichier électoral, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), et l’Union Africaine ont décidé de ne pas envoyer d’observateurs dans notre pays. La Coalition Citoyenne pour les Elections et la Gouvernance (COCEG) a fait la même annonce, annulant sa mission d’observation. Pour Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines (UFR), ce retrait décrédibilise davantage le processus en cours et entrainera de lourdes conséquences pour la Guinée.

Lire

Guinée : Sidya Touré invite à dégager « la mafia de l’argent, installée sur nos mines »

17 mars 2020 à 19 07 32 03323

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) appelle ses partisans à résister les 21 et 22 mars 2020 pour empêcher la tenue du double scrutin législatif et référendaire de dimanche prochain. Sidya Touré, président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) et membre du FNDC, demande aux guinéens de se battre pour que « les prédateurs économiques puissent dégager ». C’était à l’occasion de la plénière de ce mardi 17 mars 2020, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

ADO et Buhari en Guinée : Saïkou Yaya de l’UFR espère qu’Alpha Condé « retirera sa forfaiture »

16 mars 2020 à 15 03 38 03383

Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines

Les présidents Alassane Dramane Ouattara de la Côte d’Ivoire et Mouhamadou Buhari du Nigéria sont attendus demain mardi à Conakry. Cette délégation de chefs d’Etats ouest-africains va rencontrer le président Alpha Condé qui fait face à une contestation d’une frange importante de la population, opposée au double scrutin législatif et référendaire du 22 mars prochain. Interrogé par un reporter de Guineematin.com ce lundi 16 mars 2020, Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines (UFR), trouve que cette venue est salutaire pour sauver la sous-région du chaos.

Lire

Guinée : les deux hommes qui hantent le palais

13 mars 2020 à 12 12 39 03393

Alors que Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré espéraient chacun succéder à l’actuel président de la République au terme de son deuxième mandat, ce dernier et les siens décident de leur barrer la route du palais. D’où le discours du chef de l’Etat selon lequel, même s’il n’y a pas de troisième mandat, il y aura le référendum pour changer la constitution « pour ne pas laisser le pays entre les mains d’un bandit ».

Lire

Mafanco : les trois opposantes à un 3ème mandat libérées

9 mars 2020 à 20 08 20 03203

Les trois militantes du FNDC, jugées au tribunal de première instance de Mafanco, ont été fixées sur leur sort. Le tribunal les a condamnées ce lundi, 09 mars 2020, à 6 mois d’emprisonnement assortis de sursis. Elles ont été aussitôt remises en liberté, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était au tribunal.

Lire

Soronkoni et Makambo : l’UFR dénonce « des camps de concentration créés par Alpha Condé »

7 mars 2020 à 20 08 11 03113

Les nombreux cas d’enlèvements et d’assassinats d’opposants au 3ème mandat en Guinée n’entament pas la détermination des membres du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) à continuer le combat. Les camps de Soronkoni (Kankan) et Makambo (Kaloum) sont traités de camps de concentration par le FNDC. C’est Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines (UFR), qui l’a réaffirmé ce samedi, 07 mars 2020, à l’occasion de l’assemblée générale du parti, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Report des élections en Guinée : l’UFR salue « une demi victoire »

29 février 2020 à 17 05 46 02462

Le report des élections législatives couplées avec le référendum constitutionnel qui étaient prévues pour se tenir le 1er mars 2020, focalise les attentions et suscite le débat en Guinée. Le sujet était au centre de l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFR de ce samedi, 29 février 2020, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Recours à l’armée pour le vote du 1er mars : « aucune armée, aucune police, aucune gendarmerie… »

25 février 2020 à 19 07 07 02072

Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com, le Chef d’Etat Major de l’Armée de terre a instruit les commandants des garnisons militaires du pays d’être en alerte. Les quatre régions militaires du pays sont aussi demandées de faire des patrouilles, de jour comme de nuit, du 28 février au 3 mars 2020. Joint au téléphone ce mardi 25 février 2020, Saïkou Yaya Barry de l’Union des Forces Républicaines (UFR), a indiqué que cette attitude vient confirmer que certains officiers de l’armée accompagnent « le coup d’Etat civil », avant d’inviter l’armée dans sa globalité à désobéir à cette instruction de la hiérarchie.

Lire

Moussadjan Condé sort du silence : « il n’y a pas deux partis politiques en Haute Guinée »

23 février 2020 à 11 11 15 02152

Moussadjan Condé,secrétaire général du syndicat des transporteurs et membre influent du RPG Arc-en-ciel à Kankan

Jusque-là muet au sujet des accusations qui pèsent contre lui, Moussadjan Condé est enfin sorti du silence. Au cours d’une interview qu’il a accordée au correspondant de Guineematin.com sur place, le secrétaire général du syndicat des transporteurs et directeur adjoint de campagne du RPG Arc-en-ciel à Kankan, s’est prononcé sur les exactions qui lui sont attribuées avec ses hommes.

Il s’agit des attaques des sièges des partis d’opposition : PADES, UFR et UFDG, le pillage de boutiques appartenant à des militants supposés de l’UFDG et la récente attaque contre le siège du groupe Dabo Médias à Kankan. En ce qui concerne les attaques des locaux des partis politiques, Moussadjan Condé les revendique avec fierté.

« Il n’y a pas deux partis politiques ici à Kankan et en Haute Guinée. Mes hommes et moi ne nous attaquons jamais à quelqu’un sans motif valable. Ça fait tant d’années que nous militons au sein du RPG, quiconque a pour ambition de s’opposer à ce parti nous trouve sur son chemin », a-t-il déclaré.

Abordant le cas des boutiques attaquées et pillées le 06 janvier dernier dans la ville de Kankan, ce cadre du parti au pouvoir reconnaît également l’intervention de ses hommes dans les zones où ces actes ont eu lieu. Mais là aussi, il trouve un « motif valable » pour se justifier.

« C’est quand il y a eu brûlure de pneus sur la chaussée que nous sommes intervenus. Certaines personnes à Mobile ont voulu brûler le goudron, sous prétexte que ce secteur de Kankan est à eux. Comme nous sommes des usagers de cette route, nous étions en train d’empêcher cette mauvaise action », a-t-il expliqué.

Mais est-ce qu’il revenait au syndicat des transporteurs d’intervenir pour empêcher des émeutes alors que les forces de l’ordre sont en nombre dans la ville ? A cette question, Moussadjan Condé répond par l’affirmative. « Cela ne regarde pas la police. Les citoyens veillent sur la préservation des acquis de la nation. Et si on s’assoit pour attendre l’intervention de la police et qu’une catastrophe se produit avant leur arrivée ? » S’interroge notre interlocuteur.

En ce qui concerne le dernier cas de vandalisme qui a visé les locaux du groupe de presse Dabo Médias, le responsable du syndicat des transporteurs de Kankan reconnaît que ses hommes se sont rendus dans les locaux du groupe mais il soutient qu’il ne s’agissait nullement d’une attaque.

« Si mes hommes partent attaquer cet endroit, c’est le bâtiment en entier qui va s’écrouler. Ils étaient juste partis à la rencontre du propriétaire, Taliby Dabo, pour lui demander de resserrer les rangs. Car il exécutait des activités de campagne, parallèlement à notre directoire. C’est ainsi qu’une bagarre a éclaté. Sinon, si mes hommes étaient partis pour une attaque, vous savez de quoi nous sommes vraiment capables », a dit Moussadjan Condé.

A noter que malgré les multiples accusations qui pèsent contre lui, ce membre influent du RPG Arc-en-ciel à Kankan n’a jamais été convoqué devant la justice.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Lire

Abidjan : Cellou Dalein rend visite à Sidya Touré

16 février 2020 à 11 11 54 02542

Le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, a rendu visite à Sidya Touré, le président de l’UFR, en rééducation à Abidjan après une entorse au bras. Les deux principaux opposants au régime d’Alpha Condé ont mis l’occasion à profit pour échanger sur l’actualité sociopolitique guinéenne, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

La rencontre entre les deux hommes a eu lieu le samedi, 15 février 2020, à la résidence de Sidya Touré dans la capitale ivoirienne. Ils ont abordé notamment le combat que mène le Front National pour la Défense de la Constitution, dont ils sont membres, en vue d’empêcher l’adoption du projet de nouvelle Constitution qui permettrait au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat.

Le pouvoir de Conakry est bien déterminé à tenir les élections législatives et le référendum constitutionnel le 1er mars 2020, sans les principaux partis d’opposition du pays. Ces derniers promettent aussi de tout faire pour empêcher la tenue de ces élections. Ils exigent le renoncement au projet de changement de l’actuelle Constitution et la reprise du processus d’organisation des élections législatives afin de corriger toutes les irrégularités qui caractérisent ce processus.

C’est dans ce cadre d’ailleurs que le FNDC appelle les Guinéens à de nouvelles manifestations les 19 et 20 février prochain dans tout le pays. Mais, les récents appels à manifester des opposants au projet de nouvelle Constitution n’ont pas été bien suivis tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré ont dû sans doute évoquer la stratégie à adopter pour réussir ce combat.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com
Tel. 628 12 43 62

Lire

Sidya Touré rassure ses militants : « ne vous inquiétez pas, je vais très bien »

8 février 2020 à 19 07 15 02152

Sidya Touré, président de l’UFR

Les responsables de l’UFR tentent de rassurer leurs militants, suite à la rumeur qui a fait état d’un malaise dont Sidya Touré aurait été victime il y a quelques jours. A l’occasion de l’assemblée générale du parti de ce samedi, 08 février 2020, l’honorable Bakary Goyo Zoumanigui a joint au téléphone le président de la formation politique. Depuis Abidjan où il se trouve, l’opposant s’est adressé à ses partisans, assurant qu’il n’a nullement été victime d’un quelconque malaise, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Changement de Constitution en Guinée : « c’est le plus grand crime que l’on puisse commettre »

8 février 2020 à 17 05 51 02512

Honorable Bakary Goyo Zoumanigui, fondateur et vice-président de l’UFR

Pour l’honorable Bakary Goyo Zoumanigui, secrétaire général de l’UFR, il n’y a aucune raison valable qui justifie le changement de Constitution que le pouvoir guinéen s’apprête à faire. Car, l’actuelle Constitution est « la meilleure » pour le pays. L’opposant l’a dit à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des Forces Républicaines de ce samedi, 08 février 2020, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Saïkou Yaya avertit : « si on ne fait pas attention, Alpha Condé va nous vendre nous-mêmes »

8 février 2020 à 17 05 43 02432

Une fois n’est pas coutume, le changement constitutionnel ambitionné par les autorités guinéennes était au centre des débats lors de l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFR de ce samedi, 08 février 2020. L’honorable Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif du parti de Sidya Touré, en a profité pour livrer les résultats d’un audit du projet de nouvelle Constitution que le président Alpha Condé veut soumettre à un référendum le 1er mars 2020. Un audit mené, selon lui, par des experts et qui révèle un recul démocratique, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Sidya Touré victime d’un malaise à Abidjan ? Ce qu’en dit l’UFR

6 février 2020 à 11 11 06 02062

Sidya Touré, président de l’UFR

Selon nos confrères de Confidentiel Afrique, le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR), Sidya Touré, aurait été victime d’un malaise dans l’après-midi d’hier mercredi 05 février, à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Joint au téléphone par un reporter de Guineematin.com dans la matinée de ce jeudi, 6 février 2020, Ahmed Tidjane Sylla, responsable de la Communication du parti républicain, a balayé d’un revers de main ces informations « extrapolées », soutenant que l’ancien Premier ministre de Lansana Conté se porte bien.

Lire