Éventuel dialogue politique : « l’UFDG ne se sent pas concernée pour l’instant »

4 janvier 2021 à 17 05 38 01381

Après la réélection du président Alpha Condé à un 3ème mandat (contestée par une partie de l’opposition), de plus en plus de voix s’élèvent pour appeler à l’ouverture d’un dialogue politique afin d’aplanir les divergences entre le pouvoir et l’opposition. Même certains partis d’opposition, comme l’UFR de Sidya Touré et l’UDRG de Bah Oury s’inscrivent dans cette logique. Mais qu’en est-il de l’UFDG, le principal parti d’opposition qui continue toujours de revendiquer la victoire de son candidat à la présidentielle du 18 octobre 2020 ?

Lire

Discours de l’an : Saïkou Yaya Barry de l’UFR n’attend rien de cette prochaine sortie d’Alpha Condé

30 décembre 2020 à 20 08 11 121112

Saîkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, le président Alpha Condé devrait s’adresser aux Guinéens demain soir, jeudi 31 décembre 2020. Une occasion pour le locataire du palais Sékhoutouréyah de faire l’état de la nation et d’annoncer les couleurs du nouvel an pour guinéens. Mais, le secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines (UFR) estime qu’il ne faut rien attendre de cette adresse du chef de l’Etat à la nation.

Lire

Empêché de voyager, Mohamed Tall se confie : « le commissaire de l’aéroport a donné des instructions… »

18 décembre 2020 à 17 05 07 120712

Mohamed Tall, directeur de cabinet du président de l’UFR

Dans un entretien qu’il a accordé à un journaliste de Guineematin.com ce vendredi, 18 décembre 2020, Mohamed Tall, directeur de cabinet du président de l’UFR, Sidya Touré, est revenu sur la confiscation de son passeport hier jeudi. L’ancien ministre de l’Elevage du président Alpha Condé a expliqué que c’est le commissaire de l’aéroport international de Conakry-Gbessia qui a donné des instructions à ses agents pour qu’on l’empêche de voyager.

Lire

Mort en détention de Roger Bamba : Dr Zoutomou Kpoghomou « écœuré par cette barbarie »

18 décembre 2020 à 16 04 20 122012

Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou, président du parti UDRP

La vague d’indignation se poursuit en Guinée suite à la mort de Roger Bamba, un responsable du Conseil National des Jeunes de l’UFDG qui était emprisonné depuis plus de trois mois à la maison centrale de Conakry. Cette situation révolte Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou, le président de l’Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès (UDRP).

Lire

Goyo Zoumanigui : « le prochain gouvernement aura une charge très lourde »

12 décembre 2020 à 19 07 32 123212

Le budget de l’Etat pour l’exercice 2021 risque d’être géré par ordonnance. C’est le président de l’Assemblée nationale, Amadou Damaro Camara, qui l’a annoncé cette semaine. Et, cette annonce ne laisse pas indifférent le vice-président de l’UFR, Bakary Goyo Zoumanigui. L’opposant dénonce une situation grave qui témoigne, selon lui, de l’incompétence du pouvoir en place. Il l’a dit au cours de l’assemblée générale hebdomadaire du parti dirigé par Sidya Touré, ce samedi 12 décembre 2020, à Conakry.

Lire

Combat politique : l’UFR prépare « une nouvelle stratégie »

5 décembre 2020 à 18 06 37 123712

L’Union des Forces Républicaines (UFR) a repris ce samedi, 5 décembre 2020, ses assemblées générales hebdomadaires, qui étaient suspendues depuis la veille de l’élection présidentielle du 18 octobre dernier. A cette occasion, le parti de Sidya Touré a annoncé la relance de toutes ses activités et le lancement prochain d’une nouvelle stratégie dans le cadre de son combat politique, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Interdiction de manifester en Guinée : Saïkou Yaya Barry dénonce une volonté « d’oppresser le peuple »

24 novembre 2020 à 6 06 35 113511

Saîkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, le gouvernement guinéen a annoncé la suspension des manifestations sur toute l’étendue du territoire national. Officiellement, cette mesure (qui empiète sur un droit constitutionnel du peuple) a été prise pour des raisons de « crise sanitaire » liée à la COVID-19. Mais, du côté de l’opposition, cette décision du pouvoir est perçue comme une provocation et une volonté d’enraciner un peu plus une dictature dans le pays. Saïkou Yaya Barry, le secrétaire exécutif de l’union des forces républicaines (UFR) soupçonne le régime Alpha Condé de vouloir brimer et oppresser le peuple.

Lire

Attaque du domicile de Sidya Touré : le communiqué du FNDC

16 octobre 2020 à 12 12 34 103410

Ce vendredi 16 octobre, à 4h du matin, M. Sidya Touré, membre du Comité de Pilotage du FNDC, Président de l’Union des Forces Républicaines (UFR), a été victime d’une tentative d’assassinat ordonnée par Alpha Condé. Son domicile a été violemment attaqué par des services de sécurité lourdement armés.

Lire

Sidya Touré empêché de voyager : le FNDC proteste et condamne (Communiqué)

14 octobre 2020 à 19 07 52 105210

Sidya Touré, président du parti UFR

Le FNDC est indigné d’apprendre la décision injustifiée d’interdiction de voyager prise par le régime d’Alpha Condé ce mercredi 14 octobre 2020 contre M. Sidya Touré, membre du Comité de Pilotage du FNDC et Président de l’Union des Forces Républicaines (UFR).

Lire

Urgent : l’opposant Sidya Touré empêché de sortir de Conakry, son passeport confisqué…

14 octobre 2020 à 17 05 27 102710

Sidya Touré, président de l’UFR

C’est un responsable de l’Union des forces républicaines (UFR, le parti de Sidya Touré) qui a annoncé cette mauvaise nouvelle à Guineematin.com dans l’après-midi de ce mercredi, 14 octobre 2020. L’opposant guinéen a été empêché de sortir de Conakry et son passeport a été confisqué à l’aéroport, précise l’UFR.

Lire

Sidya Touré à ses militants : « levez-vous, occupez les marchés et les rues »

19 septembre 2020 à 18 06 27 09279

Sidya Touré

Pour la première fois depuis la reprise des assemblées générales hebdomadaires de son parti, il y a trois semaines, Sidya Touré était au siège de l’UFR ce samedi, 19 septembre 2020. L’opposant est venu rencontrer ses militants et leur donner des consignes par rapport à la lutte contre la réélection du président Alpha Condé pour un troisième mandat, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

3ème mandat : l’UFR jure qu’elle va « affaiblir Alpha Condé » et empêcher la réussite de son projet

12 septembre 2020 à 19 07 49 09499

Même si le président Alpha Condé a réussi à changer la constitution pour pouvoir être candidat à la présidentielle du 18 octobre prochain, l’UFR reste convaincue qu’il ne parviendra à s’octroyer un troisième mandat à la tête de la Guinée. Le parti de Sidya Touré promet de poursuivre le combat au sein du FNDC pour « affaiblir » le chef de l’Etat et l’empêcher de réussir son projet de pouvoir à vie.

Lire

Conakry : le parti de Sidya Touré remobilise ses troupes pour « le vrai combat… »

5 septembre 2020 à 18 06 56 09569

Comme annoncé précédemment, l’UFR a repris ce samedi, 5 août 2020, ses assemblées générales, qui étaient suspendues depuis le plus de 5 mois en raison de la présence du coronavirus dans le pays. Malgré l’état d’urgence sanitaire, interdisant tout rassemblement de plus de 30 personnes, ce parti d’opposition a décidé de reprendre ses rencontres hebdomadaires avec ses militants. L’objectif est de remobiliser ses troupes pour préparer les prochaines manifestations contre le projet de troisième mandat du président Alpha Condé, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Violation de l’état d’urgence : l’UFR reprend ses assemblées générales

5 septembre 2020 à 12 12 02 09029

Comme il l’a annoncé il y a quelques jours, le parti de Sidya Touré a repris ses assemblées générales hebdomadaires ce samedi, 5 septembre 2020. La formation politique d’opposition répond ainsi aux partisans du pouvoir, qui violent régulièrement l’état d’urgence sanitaire en organisant des rassemblements pour battre campagne en faveur d’un troisième mandat pour le président Alpha Condé.

Lire

Sidya Touré sur l’attaque du domicile d’Elhadj Sékhouna : « quelle mouche a bien pu piquer Alpha Condé ? »

2 septembre 2020 à 18 06 22 09229

Elhadj Sekhouna Soumah, président de la coordination régionale de la Basse Côte

Comme annoncé précédemment, le domicile privé du Kountigui de la Basse Côte a été pris à partie hier, mardi 1er septembre 2020, par des agents des forces de l’ordre. Ces hommes en uniforme ont jeté dans la cour de cette autorité morale une quantité importante de gaz lacrymogènes. Une cour à l’intérieur de laquelle les plus hautes personnalités des coordinations régionales de la République de Guinée étaient réunies pour parler de l’actualité sociopolitique actuelle, en lien avec la candidature du président Alpha Condé pour un troisième mandat à la tête du pays.

Lire

La Guinée et les mandats à vie : après le Contéisme, le Condéisme

31 août 2020 à 9 09 04 08048

Dix ans après son élection in extremis, Alpha Condé ne veut pas quitter la présidence de la République. Il a changé la constitution qui lui interdisait plus de deux mandats et a annoncé une quatrième République avec une nouvelle constitution, laissant entendre que les compteurs sont désormais à zéro.

Lire

Les élus de Boké chez Alpha Condé : ceux qui parlent de 3ème mandat n’aiment pas la Guinée et les Guinéens

23 août 2020 à 16 04 52 08528

Le président Alpha Condé a invité les élus de la préfecture de Boké au palais présidentiel. Dans le secret espoir de « récupérer » les élus de l’UFDG et de l’UFR, le chef de l’Etat aurait « dépensé » plus que du verbe contre Cellou Dalein Diallo et de Sidya Touré… Mais, à leur sortie de Sékhoutouréya, les « invités du président » sont allés rendre compte au leader de l’UFDG auquel ils ne se sont pas contenté de TOUT raconter, ils ont, en plus, réitéré leur soutien indéfectible à Cellou et à Sidya, en posant, eux aussi, une et UNE SEULE condition : l’unité de ces deux leaders pour une victoire de l’opposition !

Lire

Présidentielle du 18 octobre : certains partis réclament une caution d’un milliard

17 août 2020 à 19 07 25 08258

Certains partis politiques souhaitent que le montant du cautionnement pour la participation à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain soit fixé à un milliard de francs guinéens. C’est le président de la CENI, Kabinet Cissé, qui l’a annoncé à l’issue de la première réunion de la commission financière, tenue ce lundi, 17 août 2020. Il a indiqué que les montants retenus pour la caution et pour le budget de campagne seront annoncés demain mardi, rapporte un journaliste de Guinematin.com qui était sur place.

Lire

Battre Alpha Condé dans les urnes : qui pourrait être le candidat unique de l’opposition ?

13 août 2020 à 20 08 40 08408

Alpha Condé a changé la Constitution pour avoir un 3ème mandat à la tête de la Guinée

En dépit de très graves anomalies du fichier électoral, le président Alpha Condé a convoqué le corps électoral pour l’élection présidentielle prévue le 18 octobre 2020. Et cela sans tenir compte de l’avis des partenaires de la Guinée encore moins de l’opposition. Pour cette dernière, il n’y a désormais que deux options : boycotter la présidentielle comme elle l’avait fait avec les dernières législatives ou y aller dans des conditions totalement défavorables. Avec un fichier électoral taillé sur mesure, une administration profondément impliquée dans le processus électoral ainsi que des institutions dites républicaines entièrement acquises à la cause du sortant. Toutes choses qui ne sont pas de nature à favoriser la transparence et l’équité d’un scrutin.

Lire