Une délégation ivoirienne d’Ouaninou, une préfecture de la Côte d’Ivoire, s’est rendue, hier jeudi 16 mars 2017, dans la sous-préfecture guinéenne de Guéasso, à 60 km de la préfecture de Lola. Une visite s’inscrivant dans le cadre de la relance de la coopération entre les deux préfectures, interrompue à cause de la maladie à virus Ebola, a appris sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

C’est aux environ de 14 heures que la délégation ivoirienne a été reçue par les autorités préfectorales et sous-préfectorales, les présidents des communes rurales et la population de Guéasso à la maison des jeunes. Cette délégation ivoirienne était composée du préfet, du sous préfet, du chef de cabinet du préfet, du maire de la préfecture d’Ouaninou, des représentants des directeurs des départements ressources animales et halieutiques et agricoles, et les chefs services de la sécurité et de la douane.

Devant une foule mobilisée et enthousiaste, le porte-parole du président de la commune rurale de Guéasso, monsieur pépé II Sakouvogui, a sollicité de la délégation ivoirienne de ré-profiler la route Ouaninou Guéasso via Tono, de renforcer la capacité de la gare routière de Moribadou (République de Guinée) et une coopération étroite dans le domaine agricole.

Très ému de cet accueil, le préfet de Lola, Saa Youla Tolno a souligné à la délégation ivoirienne la fraternité existant entre les deux pays. Il ajoute qu’entre la Guinée et la Côte d’Ivoire « c’est plus qu’une collaboration, c’est une cohabitation que nous cherchons mais c’est même l’intégration économique, sociale et culturelle entre population, entre nos deux peuples et particulièrement entre population de Ouaninou et celle de Lola. C’est ce qui me permet même de dire que moi je considère que le préfet de Ouaninou est en même temps préfet de Lola et le préfet de Lola est en même temps préfet de Ouaninou. C’est pour vous dire combien de fois, il y a le brassage entre nous, brassage social, brassage économique mais brassage administratif entre les administrateurs territoriaux des deux préfectures », a dit monsieur Tolno.

Quant au préfet d’Ouaninou, monsieur Boni Kouakou Adolphe, il a remercié les autorités et la population de Guéasso de l’accueil qui leur a été réservé : « aujourd’hui, ce rassemblement massif des peuples de la sous-préfecture, traduit la volonté de nos gouvernements de tel sorte que nous puissions unir nos forces pour que nous faisons un, à travers un marché économique, que nous soyons un au plan culturel, que nous soyons un au plan administratif. Je voudrais vous dire que les portes du département sont ouvertes aux populations comme elles l’ont toujours été. Mais, nous voulons qu’à travers ce premier contact, nous puissions renforcer les liens d’amitié, les liens de fraternité et les liens de solidarité entre nos deux peuples. Monsieur le préfet de Lola, nous avons donc ensemble la responsabilité de garantir et de prévenir cette cohabitation pacifique », a exhorté Boni Kouakou Adolphe.

Après les prestations des folklores, la délégation s’est entretenue au domicile du président de la commune rurale, monsieur Hibrahim Doré, où des boubous et des sacs traditionnels de la forêt ont été offerts à chaque membre de cette délégation ivoirienne.

A la fin de la cérémonie, le maire de la commune d’Ouaninou, monsieur Dosso Youssouf s’est dit très impressionné par le paysage, le relief de la sous préfecture de Guéasso, la qualité des hommes, l’humanisme et la forte mobilisation de sa population.

Sur la question de coopération, le maire de Ouaninou précise que la coopération existe déjà et qu’il faut l’approfondir davantage pour une cohabitation pacifique des deux peuples. Il ajoute que cette coopération va s’étendre sur tous les secteurs notamment l’agriculture, l’élevage, la sécurité, la douane, le transport, les routes et le commerce.

Il faut noter qu’Ouaninou est un département de la région du Bafing qui se situe au nord ouest de la cote d’ivoire. Cette région se compose de trois départements dont le département de Koro, celui de Touba qui est le chef lieu et le département de Ouaninou.

Le département Ouaninou compte 103 villages repartis entre trois (3) sous préfectures avec deux (2) communes pour une population de 47 800 habitants sur une superficie de 2.702 km2.

La délégation ivoirienne est rentrée aux environs de 18 heures dans un climat de joie.

De Lola, Léopold Konté pour Guineematin.com

Tél. : 623 02 61 10

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin