Les 500 millions de francs guinéens de budget alloués au chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, ont polarisé les débats ce samedi au siège de l’UFDG, à Commandayah. Devant de nombreux militants, les députés Kalémodou Yansané et Ousmane Gaoual Diallo ont cherché à faire comprendre à l’assistance le sens de ce budget, rapporte Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Depuis quelques jours, le budget alloué à Cellou Dalein en tant que chef de file de l’opposition fait couler un flot d’encre et de salive. Au cours de l’assemblée de ce samedi, le bureau exécutif de l’UFDG a cherché à minimiser les faits, parlant de manipulation dans le but de nuire au parti.

Le vice-président chargé des questions économiques, Kalemodou Yansané a rappelé que « le poste de chef de file de l’opposition ne nous intéresse pas. Nous, on veut être président de la République. Mais, la loi en Guinée est au dessus de tout. Si la loi nous accorde 10 milliards ou 50 milliards, ces montants seront payés. Nous exigeons que la loi soit respectée. Mais, le président Alpha Condé a parfaitement raison en disant laisser les aboyer. A partir d’aujourd’hui, nous allons les laisser aboyer », a lancé le député, longuement applaudi par l’assistance.

Par la suite, la loi votée par l’Assemblée nationale et portant su le statut de chef de file de l’opposition a été lue avant sa traduction en Poular, Maninka et Sosso, respectivement par Ousamne Gaoual Diallo, Ben Youssouf Kéita et Pelé Diop.

Prenant la parole, le tonitruant Ousmane Gaoual Diallo a tenu un discours très critique vis-à-vis des détracteurs de l’UFDG en ce qui concerne les fameux 500 millions de francs guinéens de budget de fonctionnement alloué au chef de file de l’opposition.

« On ne renonce pas à cet argent. Ce budget est alloué au chef de file de l’opposition, c’est pour qu’il s’oppose bien, c’est pour qu’il incarne encore mieux l’opposition. Ce n’est pas pour se taire, mais pour qu’il soit plus incisif dans la dénonciation des ignominies de cette mal gouvernance qui caractérise le régime du RPG-Arc-en-ciel depuis 7 ans. Ce ne sont pas 5 milliards qui peuvent clouer le bec à tous les palmipèdes du RPG. Ça, ils peuvent parler. Ils peuvent passe même par le PEDN, chanter, aller à l’UFR, faire le cabotin. Cela ne changera rien. A ceux qui pensent ternir l’image et le nom de Cellou Dalein, ils se trompent. Ceux qui veulent ce débat, nous sommes disponibles pour croiser le fer de la connaissance avec eux. Il faut que les gens arrêtent de vous distraire. La réalité est qu’il y a un budget affecté légalement à une institution, qui ici est confondue à une personne. La personne en jouira et assumera toutes ses responsabilités pour la sauvegarde de la démocratie et pour le triomphe de l’idéal de l’UFDG », a martelé l’élu de Gaoual.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin