Perturbation des cours au Groupe scolaire « la lumière » de Kindia : Demba Samoura et Ousmane Sylla se disputent le leadership

Depuis le début de ce mois de mai 2017, les deux fondateurs du groupe scolaire privé « la lumière » sont en litige sur la paternité de cette école. Aboubacar Demba Samoura et Ousmane Sylla disent, chacun, être l’unique propriétaire de cet établissement. Face à cette crise, candidats et encadreurs s’inquiètent de leur avenir à quelques semaines du démarrage des examens nationaux dans notre pays, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la cité des agrumes.

Créée en Ocotbre2012, le groupe scolaire « la lumière » est l’une des meilleures écoles privées de la préfecture de Kindia, grâce aux résultats élogieux de leurs candidats au niveau des examens nationaux au cours de ces 3 dernières années.

Mais, depuis le début de ce mois, cette école est confrontée à sérieux problèmes de fonctionnement suite un conflit d’intérêt entre les deux fondateurs. Aboubacar Demba Samoura qui a géré cette école depuis sa création est actuellement en conflit ouvert avec Ousmane Sylla, l’autre fondateur qui est revenu récemment des Etats-Unis d’Amérique.

Selon nos informations, tout est parti justement du retour de monsieur Sylla au pays. « C’est moi qui ai créée cette école en 2012. Quelques mois après son inauguration, j’ai eu une bourse d’étude supérieure aux États-Unis d’Amérique. De cette date à nos jours, je ne suis pas revenu au pays. A mon retour, j’ai appelé mon ami Samoura pour lui demander de me faire le compte rendu administratif et financier de ses cinq années de gestion. Il m’a dit qu’il n’a de compte à rendre à personne et qu’il est le seul fondateur de cette école. Alors, j’ai passé par tous les moyens pour qu’on se comprenne, il n’a pas accepté. J’ai alors porté plainte contre lui pour abus de confiance, faux et usage de faux et détournement de fonds de mon école à hauteur de plus de deux milliards de francs guinéens », a-t-il relaté.

Après plusieurs jours d’enquête, Aboubacar Demba Samoura (qui dispense plusieurs cours au sein de cette école) a été arrêté et déposé à la maison centrale de Kindia, au cours cette semaine sur instruction du parquet de Kindia.
Pour ne pas être à retard au niveau des programmes, les élèves ont organisé deux manifestations (à l’escadron mobile numéro 7 de Kindia, le lundi dernier et au tribunal de première instance) pour réclamer la libération de monsieur Samoura.

Interrogé sur ce sujet par Guineematin.com, après sa libération « provisoire » hier, vendredi, Aboubacar Demba Samoua a rejeté toutes les accusations de son collaborateur. Pour lui, monsieur Ousmane Sylla n’a dépensé que huit (8) millions de francs pour la création de cette école. « Je suis le seul propriétaire de cette école. Il est parti à Conakry pour falsifier les dossiers. Tout ce qu’il est entrain de vous raconter n’est pas vrai. S’il est le propriétaire de cette école, il n’a qu’à vous montrer le contrat de location », a-t-il dit, ajoutant être prêt à répondre son ancien ami à tout moment.

Seulement, avec cette crise, les élèves (environ six cent cette année), et surtout les candidats, de cette école sont aujourd’hui très inquiets par rapport à l’achèvement de leur programme en cette période de fin d’année.

A rappeler que plusieurs cas de ce genre sont souvent signalés, même entre des parents qui vivent à l’étranger et ceux qui sont en Guinée, surtout pour l’achat des domaines, la construction, etc.

A suivre !

De Kindia, Sékou Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Tél. : 620 74 80 10

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS