Lendemain de l’Aïd-el-fitr : 5 cas d’accidents au CMC de Ratoma, 2 à l’hôpital Sino-guinéen…

Dans la matinée de ce lundi 26 juin 2017, lendemain de l’Aïd-el-fitr, un reporter de Guineematin.com s’est rendu dans quelques hôpitaux de la commune de Ratoma pour recueillir des informations sur des éventuels cas de personnes accidentées. C’est le cas de l’hôpital de l’amitié Sino-guinéenne de Kipé, au Centre Mère et Enfants, à l’hôpital Jean Paul II et au Centre Médical Communal de Ratoma.

À l’hôpital de l’amitié Sino-guinéenne, première étape de notre visite, c’est le Dr. Lansana Kourouma, chef du service des urgences qui nous a reçus.

Lansana Kourouma, chef du service des urgences à l’hôpital Sino-guinéen de Kipé

Selon lui, contrairement aux précédentes fêtes où le service pouvait recevoir une dizaine de personnes accidentées, cette année, il n’y a eu que deux cas d’accidents.

« Comme d’habitude, l’Etat prend toujours des dispositions à la veille de la fête ; car, c’est un mouvement de foule et les enfants sont dans la rue. Mais, malheureusement, autour de ces cérémonies de réjouissances, il y a des cas d’accidents. L’Etat ayant compris cela, a mis à notre disposition des kits d’urgences sanitaire pour d’éventuels cas d’accidents. Cette année, heureusement, à l’hôpital de l’amitié Sino-guinéenne, on n’a reçu que deux cas et c’est des blessés légers. Un seul cas parmi ces deux a nécessité deux points de suture, il a été pris en charge et il est rentré à la maison », a-t-il expliqué, rappelant que les deux blessés sont des garçons de moins de dix ans.

D’ailleurs, le Dr. Kourouma rassure des dispositions prises pour d’éventuels cas d’accidents qui pourraient se produire même au lendemain et surlendemain de la fête. « Nous sommes sur un axe très fréquenté : aéroport-centre émetteur, c’est une zone de turbulence comme vous le savez. On ne le souhaite pas, mais on est aux aguets ; car, c’est une fête qui va s’étaler sur plusieurs jours », a-t-il dit.

Dr Balla Bilivogui, médecin au centre Mère et Enfants de Kipé

De l’hôpital de l’amitié Sino-guinéenne, le reporter de Guineematin.com s’est rendu au Centre Mère et Enfants de Kipé où il a été reçu par le Dr. Bilivogui Balla, médecin interne. Ici, il n’y a pas eu de cas d’accident pendant ces 24 heures, heureusement.

Selon Dr. Bilivogui, la forte pluie qui s’est abattue sur Conakry aurait empêché beaucoup de personnes de circuler et aurait ainsi aidé à éviter des accidents de la circulation. Profitant de notre micro, le médecin a souhaité conseiller les usagers de la route de fêter dans la joie ; mais, avec beaucoup de prudence pour éviter de devenir « incapable à vie à cause d’une seule journée ».

Dr. Barry Ibrahima Boussoura, médecin interne à Jean Paul II

À l’hôpital Jean Paul II de Tawouyah, il n’y a non plus pas eu de cas d’accident, mais des cas de toxication alimentaire, notamment des infections liées au mélange de nourriture, a révélé Dr. Barry Ibrahima Boussoura, trouvé sur place par le reporter de Guineematin.

« Hier, on n’a reçu que trois cas de toxication alimentaire. Vous savez, c’est le mois de Ramadan qui vient de finir, il y a des gens qui veulent manger un peu de tout. Il y a l’estomac qui ne peux pas tout accepter, ça provoque donc des douleurs abdominales, des diarrhées et des vomissements », a-t-il indiqué.

Dr. Kaba Fodé médecin au service des urgences du CMC de Ratoma

De l’hôpital Jean Paul II, nous nous sommes rendus au Centre Médical Communal de Ratoma, où on n’a été reçu par le Dr. Kaba Fodé, médecin au service des urgences de cet hôpital. Là, 5 cas d’accidents ont été reçus d’hier à aujourd’hui.

« Ce matin, nous avons reçu 2 cas de personnes accidentées dont un sur une moto, la deuxième victime par voiture. Ce sont des blessures qui sont légères : des égratignures au niveau des membres inférieurs, ils sont entrain d’être pris en charge maintenant. Hier, on a aussi reçu quelques trois blessés ; mais, des blessures qui ne sont pas très graves, heureusement, on les a tous gérés », a-t-il rassuré.

Enfin, il est à rappeler que le reporter de Guineematin.com qui s’est rendu à l’hôpital national Donka dans la matinée de ce lundi n’a pas reçu par les médecins trouvés sur place. Malgré sa plaidoirie, il n’a pu avoir aucun interlocuteur…

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS