Pose de la première pierre du centre de Dispatching : Alpha Condé s’attaque aux fraudeurs d’électricité

« Il faut que les travailleurs d’EDG soit beaucoup plus responsables, beaucoup se complaisent à mentir. On a voulu mettre le compteur qui est l’avantage des citoyens, ils ont été mentir au citoyens pour qu’ils puissent continuer à frauder. Ils préfèrent ne pas relever les compteurs ; mais, s’arranger avec les citoyens. Tout ça doit finir. Ou les travailleurs d’EDG se redressent ou on va les obliger de se redresser ; ou EDG se redresse ou on sera obligé de redresser EDG ; ou le ministre de l’Energie se redresse ou on sera obligé de le redresser », a prévenu le président Alpha Condé. C’était à l’occasion de la pose de la première pierre du centre de Dispatching électrique national à Matoto, dans l’après-midi de ce jeudi, 20 juillet 2017, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui a assisté à la cérémonie.

Annonçant la fin du délestage d’électricité en Guinée, le professeur Alpha Condé a dit qu’il ne s’agit pas de la mise en place d’un centre de Dispatching seulement, mais qu’il faut que la gestion du courant soit performante par ceux qui tiennent les rênes de l’entreprise.

« Nous savons qu’il y a beaucoup d’insuffisance au niveau d’EDG. Nous avons pensé trouver la solution avec l’aide de la Banque mondiale en faisant recours à un partenaire. Mais, je dois dire la vérité, monsieur le Directeur général, pour le moment, nous ne sommes pas satisfaits de cette gestion et nous allons continuer à vérifier avec vous afin que tout marche. Car, si nous avons fait appel à une société étrangère, c’est pour que la gestion soit beaucoup plus efficiente », a-t-il entamé.

Le chef de l’Etat a déploré la perte de plus de 20 à 30% du courant électrique dans les lignes de transport. « C’est pourquoi, nous sommes très heureux aujourd’hui de faire la pose de la première pierre de ce Dispatching qui va permettre qu’il y ait moins de coupures et surtout qu’il y ait moins de perte. Mais aussi les populations ont leur responsabilité. Tout le monde veut le courant ; mais, on ne veut pas payer. On ne peut pas avoir le courant si on ne peut pas payer », indique le chef de l’Etat, insistant sur la nécessité que la Guinée aille vers les compteurs intelligents. « Les compteurs intelligents vont permettre à chaque citoyen bien sûr d’avoir le courant, mais aussi de le payer. Parce qu’on ne peut pas continuer à payer le courant si la société n’est pas capable de s’autofinancer. Pour le moment, la société continue de fonctionner à travers la subvention. Cela ne peut pas continuer », a-t-il dit.

« Beaucoup de choses sont à faire au niveau d’EDG, nous sommes décidés à ce que EDG soit redressée ; nous sommes décidés à fournir le courant de bonne qualité aux citoyens (…). Nous voulons que les centrales thermiques, les énergies renouvelables remplacent tous les barrages sur l’étendue du territoire. Cela permettra de lutter contre les effets négatifs du changement climatique », a indiqué le professeur Alpha Condé.

Enfin, Alpha Condé a invité les cadres d’EDG à bannir les anciennes pratiques pour finir avec le problème de courant électrique en Guinée. « Il faut que les travailleurs d’EDG soit beaucoup plus responsables, beaucoup se complaisent à mentir. On a voulu mettre le compteur qui est l’avantage du citoyen, ils ont été mentir aux citoyens pour qu’ils puissent continuer à frauder. Ils préfèrent ne pas relever le compteur ; mais, s’arranger avec les citoyens. Tout ça doit finir. Ou les travailleurs d’EDG se redressent, ou va les obliger de se redresser, ou EDG se redresse ou on sera obligé de redresser EDG, ou le ministre de l’Energie se redresse, ou on sera obliger de le redresser », a prévenu le président Alpha Condé.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 0818

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS