Résultats des examens de sortie des écoles Technique : 65,90% d’admis à Labé

Sur les 525 candidats à la session 2017 des examens de sortie de l’enseignement technique et de la formation professionnelle de Labé, 346 ont été déclarés définitivement admis avec un taux de réussite estimé à 65,90% pour l’ensemble des 7 écoles concernées au niveau local, rapporte une correspondante de Guineematin.com dans la région.

Les résultats des examens de sortie de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, session 2017 ont été rendus publics ce mercredi 26 juillet 2017. Plus de 500 candidats étaient en compétions dans la région administrative de Labé, toutes options confondues.

« Pour le cas de la région de Labé, nous avions un total de 525 candidats. Sur les 525 candidats, il y a eu 346 admis ; soit un pourcentage de 65,90 % pour les sept écoles qui ont présenté des candidats à l’examen de sortie de cette année. Au total, il y a trois écoles publiques et quatre écoles privées », a dit le directeur régional de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle de Labé, Souleymane Mara.

Parlant des statistiques dans les écoles publiques, le directeur a annoncé 160 admis sur les 286 candidats présentés par l’école de soins de santé communautaire.  45 admis sur les 66 candidats présentés par l’école normale d’instituteur (ENI). Le CFP a présenté 11 candidats ; mais, seulement six ont été déclarés admis, a précisé Souleymane Mara.

Un résultat faible par rapport à l’année dernière dont le taux d’admission était élevé à en croire Monsieur Mara. « L’année dernière, par exemple, nous étions au score de 94% et quelques. Mais, cette année, il y a eu beaucoup plus de rigueur encore dans l’évaluation. C’est ce qui a fait que le pourcentage a baissé. Je considère que ce résultat reflète réellement la valeur intrinsèque des différents candidats ».

La Région Administrative de Labé a toujours eu peu de candidats pour l’Enseignement Professionnel. Cela est souvent expliqué par le désintéressement des élèves et des parents qui optent plutôt pour l’Enseignement Général.

Au Foutah, seuls ceux qui ont échoué plus de trois fois au baccalauréat et qui tiennent tout de même à étudier qui s’orientent finalement vers l’Enseignement Technique dont toutes les différentes écoles de formation professionnelle sont basées dans la préfecture de Labé.

De Labé, Kadiatou DIALLO pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS