La crise qui mine la Commission électorale nationale indépendante (CENI) depuis quelques mois a connu un nouveau développement dans la soirée de ce mardi, 1er août 2017, alors que la présidence de la République publiait des instructions du chef de l’Etat pour demander d’aller vers l’organisation des élections locales.

Dans une brève déclaration, monsieur Bakary Fofana a dénoncé les manœuvres de ses adversaires qu’il accusent de vouloir l’enlever de la tête de l’institution électorale à cause des montants faramineux qu’il dit avoir refusé de leur livrer.

A en croire cette sortie du président de la CENI, si cette demande des commissaires fondeurs est agréée, « cela coûterait inutilement plus de huit milliards de francs guinéens aux contribuables guinéens ».

Finalement, le président Bakary Fofana a décidé de saisir la Cour Constitutionnelle Constitutionnelle et refuse de céder à la pression…

A suive !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin