« C’est avec une vive émotion et un grand regret que la Coordination Nationale des Foulbhés et Haali Poular de Guinée a appris la destruction des bâtiments et le déguerpissement brutal et immédiat des populations habitants le domaine bordant la rivière de Démoudoula dans la commune de Ratoma à Conakry, sans concertation et sans véritable préavis »…

C’est l’exclamation à lire dans une déclaration publiée ce mardi, 1er Août 2017, par la coordination nationale de Foulbhés et Haali Poular de Guinée (CNFHPG), qui a reçu les médias à son siège, à Hafia dans la commune de Ratoma. Cette rencontre a été présidée par le président de la coordination Elhadj Chaïkou Yaya Barry, a constaté sur place Guineematin à travers un de ses reporters.

« Des paisibles citoyens acquièrent légalement des parcelles de terrain depuis des années. Ils édifient des bâtiments à usages d’habitation et s’y installent. Un bon matin, ils sont déguerpis de force et leurs maisons détruites sans coup férir, au mois de juillet, en pleine saison de pluies », a dénoncé la Coordination.

« Cette pratique odieuse, rappelle la déclaration, a été orchestrée en dépit d’un acte pris par le ministère de la justice, qui interdit de déloger tout citoyens pendant la période des grandes pluies, allant du 15 juin au 15 octobre».

La coordination a laissé entendre que le manque de surveillance et la non délimitation des zones concernées par les services de l’habitat, la complicité de cadres corrompus dans la délivrance des documents d’occupations, dénotent la faiblesse et l’absence de l’Etat.

Guineematin.com vous propose de cliquer sur les deux liens suivants pour lire l’intégralité de cette importante déclaration :

Déclaration de la Coordination Haali Poular sur Démoudoula

Déclaration de la Coordination nationale Haali Poular sur Démoudoula

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél.: 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin