Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale du tourisme, le ministre guinéen du Tourisme et de l’Hôtellerie, Elhadj Thierno Ousmane Diallo, accompagné de certains cadres de son département, a visité certains hôtels de la ville de Coyah hier, samedi, 30 septembre 2017, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

En compagnie du préfet de Coyah, Barbosa Soumah, la visite a commencé par l’hôtel  »Maison Blache », au quartier Somaya où, en plus des chambres fonctionnelles, un grand bâtiment est en construction. De là, Thierno Ousmane Diallo et sa suite ont continué vers l’hôtel « ONG Sarinka Park Milly Mamoudou », situé à la sortie de la ville, sur la nationale Conakry-Kindia.

Arrivée sur le lieu, tout comme à l’hôtel « Maison Blanche », la délégation a effectué une visite guidée avant de rejoindre la salle de conférence où trois discours ont été prononcés.

Dans son discours de bienvenue, le maire de commune urbaine de Coyah, Mamadouba Coyah Camara, s’est dit très heureux de voir sa préfecture bénéficier de cette rencontre. « Ce lieu qui abrite cette rencontre est un lieu touristique très visité avant. Tout petit, on accompagnait les touristes étrangers qui venaient se laver en ce lieu qu’on appelle Ninguedoula. Tous les jeudis et les dimanches, on était derrière eux, il y avait de l’affluence », a-t-il rappelé, avant d’ajouter que c’est un moment « pathétique et agréable » qu’il est entrain de vivre ce samedi.

Plaçant l’évènement dans son contexte, Elhadj Thierno Ousmane Diallo, le ministre du Tourisme, a rappelé que « depuis 1980, le 27 septembre de chaque année est fêté comme journée internationale du tourisme. La Guinée étant membre des Nations Unies et de l’organisation internationale du tourisme, on ne pouvait pas rester en marge », a-t-il dit.

Selon le ministre, son département a voulu célébrer cette fête en différé pour permettre à beaucoup de personnes d’y participer. « Au niveau mondial, le secteur du tourisme occupe 10% du PIB. Et, à l’orée de 2030, il y aura un milliard huit cent millions de touristes dans le monde », a-t-il annoncé, avant de demander aux guinéens de faire très attention pour la bonne gestion de ce flux de personnes.

A en croire, Elhadj Thierno Ousmane Diallo, en dépit d’être un scandale géologique, la Guinée est aussi un scandale touristique. « La Guinée est le carrefour, la synthèse du tourisme de l’Afrique de l’Ouest », a-t-il précisé avant de citer nos plages sur les côtes, les crapauds en forêt, la haute savane, les contreforts du Fouta Djallon…

Mais, pour attirer et fidéliser les touristes chez nous, les sites seuls ne suffisent pas. Elhadj Thierno Ousmane Diallo conseille les guinéens d’éviter de donner une mauvaise image, même si elle est réelle, de notre pays. « Il ne sert à rien de saboter la Guinée en utilisant des qualificatifs qui peuvent décourager les visiteurs », estime-t-il.

Pour sa part, le ministre Oyé Guilavogui, chargé du transport, a reconnu que c’est sa première fois de participer à un tel évènement. « C’est vrai peut-être qu’on le fêtait avant ; mais, comment ? Je ne sais rien. Ce qui m’a émerveillé aujourd’hui, c’est la mobilisation, l’organisation et la qualité de prestation des panélistes », a-t-il dit, avant de promettre de se joindre à son homologue Elhadj Thierno Ousmane Diallo pour appuyer le secteur du tourisme en Guinée. « C’est un secteur porteur de croissance, une véritable source de recette », a-t-il ajouté.

A rappeler qu’après les différents discours, suivis d’une conférence-débat sous le thème « Tourisme durable, outil de développement », c’est la troupe « Les soleils d’Afrique » qui a tenu le public en haleine.

Sur le chemin du retour, le ministre du Tourisme et sa délégation ont visité l’hôtel « Ben Ben », dans le quartier Somaya.

De retour de Coyah, Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 8 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin