Une réunion d’urgence s’est tenue ce mercredi 03 janvier 2018 dans la salle de conférence de la DPE de Siguiri. Elle a mobilisé autour du préfet Ibrahima Kalil Kéita, tous les responsables administratifs et politiques ainsi que les services de sécurité de la ville. L’objectif était de préparer conséquemment les festivités du 59ème anniversaire de l’indépendance nationale, a constaté le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Les interrogations s’étaient multipliées ces dernières semaines dans la région administrative de Kankan, autour de la tenue des festivités du 59ème anniversaire de l’accession de la Guinée à la souveraineté nationale. Festivités qui étaient prévues au mois de décembre, après plusieurs reports. Ces interrogations viennent donc de trouver leur réponse. Les festivités auront lieu le 13 janvier dans la ville de Kankan, selon les autorités du pays.

A Siguiri, c’est le préfet Ibrahima Kalil Kéita qui l’a annoncé aux responsables et cadres de la préfecture ce mercredi. « Hier dans les environs de 22 heures, j’ai reçu l’appel téléphonique de monsieur le gouverneur de kankan le Général Mohamed Gharé, m’informant de l’arrivée du président de la République à Kankan le13 janvier prochain, pour la célébration de la fête anniversaire de notre indépendance qui était prévue au mois de décembre passé », a déclaré l’autorité préfectorale.

C’est justement la raison pour laquelle le préfet a convoqué cette réunion, regroupant l’ensemble des acteurs concernés de la préfecture de Siguiri. Il les a exhortés chacun en ce qui le concerne, à jouer sa partition pour la réussite de l’événement qui se tient pour la première dans la région de Kankan. Il s’agit notamment selon le préfet, de libérer les emprises des voiries publiques, anarchiquement occupées.

« Je demande au secrétaire général de la commune, comme toutes les activités de la délégation spéciale sont suspendues, de passer à l’action pour déguerpir tous les occupants des emprises des voiries publiques de la ville. Il faut reconnaître, il est impossible de circuler librement à Siguiri, parce que toutes les voiries sont occupées par des commerçants et des hommes de petits métiers. Le général de la commune prenez alors vos responsabilités, la ville doit changer d’image et en ce qui concerne l’assainissement, responsabilisez les chefs de quartiers », a instruit Ibrahima Kalil Kéita.

A noter que la commune urbaine de Siguiri est l’une des communes les plus riches du pays, mais elle est également l’une des plus sales. Les activités d’assainissement ne sont que circonstancielles et interviennent généralement que lorsque le président de la République est annoncé dans la ville.

De Siguiri, Bérété Lancei Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin