Les consommateurs de la commune urbaine de Labé ont été soumis, ce vendredi, à une journée sans pains pour, dit-on, l’assainissement des boulangeries de la ville, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Ce vendredi, 11 mai 2018, les consommateurs de la commune urbaine de Labé n’ont trouvé aucune baguette de pain sur le marché. La coopérative des boulangers a justifié cette journée sans pains par une simple opération de charme pour assainir les boulangeries de la ville.

Mais, sur le terrain cette action d’assainissement n’est pas visible dans la plupart des boulangeries des différents quartiers de la commune urbaine de Labé.

C’est pourquoi, cette surprenante initiative de la coopérative des boulangers de Labé a provoqué une vive déception chez les consommateurs.

« C’est ma première nouvelle. C’est ce matin lorsque mes enfants sont partis pour le pain, on nous a dit qu’il n’y a pas de pains. C’est après que les gens m’ont appelé de gauche à droite pour nous demander si nous sommes au courant de ce qui se passe à Labé. On m’apprend alors que dans toute la ville de Labé, il n’y a pas de pains. Les boulangers n’ont pas travaillé. Mais, c’est le rôle du préfet et du maire. Ils n’ont qu’à réagir ! L’acte est condamnable ! » a déploré le président de la branche OGDH des hommes d’affaires de la préfecture de Labé, Chérif Abdallah Haïdara (à ne pas confondre avec celui du GOHA).

En attendant de découvrir les vrais objectifs qui se cachent derrière cette action de la coopérative des boulangers de Labé, bon nombre d’observateurs pensent au début d’un mouvement de grève qui ne dit pas son nom.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin