Ousmane Kaba

On est peut-être loin d’en finir avec la polémique suscitée par les propos tenus récemment par Dr Ousmane Kaba, le président du PADES sur les ondes d’une radio privée de Kankan. Propos jugés par beaucoup comme ayant un caractère ethnocentriste ou régionaliste.

Même si l’intéressé nie avoir tenu des propos ethnocentristes, il peine à convaincre certains comme les membres de la Cellule Balai Citoyen de Guinée. L’organisation de la société civile a porté plainte contre le fondateur de l’Université Kofi Annan de Guinée, a appris Guineematin.com qui a eu copie de cette plainte.

Après avoir écouté les propos controversés de Dr Ousmane Kaba diffusés sur les ondes de la radio privée Milo FM de Kankan, les responsables de la Cellule Balai Citoyen de Guinée estiment que ces propos ont effectivement ethnocentriste ou régionaliste.

Ils ont décidé donc de saisir le Procureur Général auprès la Cour d’Appel de Conakry pour demander à ce que des dispositions soient prises pour lever l’immunité parlementaire de l’intéressé qui est député à l’Assemblée nationale, afin qu’il puisse être poursuivi conformément à la loi.

L’organisation de la société civile rappelle dans sa plainte que les déclarations faites par Dr Ousmane Kaba constituent une menace pour la paix en Guinée. Elle a même joint à sa plainte, la version audio et celle transcrite des propos incriminés.

Il reviendra donc au Procureur Général de juger de la nécessité ou non de demander à l’Assemblée nationale, par l’intermédiaire du ministre de la justice, de lever l’immunité parlementaire de Dr Ousmane Kaba. Et si c’est le cas, il reviendra enfin au bureau de l’Assemblée nationale de décider s’il faut répondre favorablement ou non à cette demande. Le dossier ne fait que commercer.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin