Comme annoncé précédemment, des individus armés ont perpétré un braquage dans une boutique à Pita, une préfecture qui relève de la région administrative de Mamou, dans l’après-midi d’hier, jeudi 09 août 2018. Les assaillants ont dérobé « beaucoup d’argent », mais ils ont aussi croisé le fer avec les agents de sécurité qui se sont mis à leur trousse.

La course-poursuite a été mêlée d’échanges de tirs qui se sont soldés par l’arrestation de certains bandits dont un qui a été blessé au niveau des fesses. La chasse à l’homme qui s’est poursuivie jusque tard la nuit a également permis de mettre le grappin sur trois autres malfaiteurs, a appris un des correspondants de Guineematin.com dans la région de Mamou.

Ce qui convient d’être appelé désormais ‘’le braquage de Pita’’ a mis en branle les services de sécurité, les populations et les autorités administrative de la région de Mamou. Cette synergie d’action coordonnée a permis de mettre la main sur cinq des six individus armés qui venaient de braquer, en pleine journée, une boutique à Pita.

Face aux médias ce vendredi 10 août 2018, le parquet du tribunal de première instance de Mamou a expliqué que les assaillants se trouvaient à bord d’un voiture RAV4, immatriculée RC 4793 AO à bord de laquelle ils se sont rendus à Pita. « Cette voiture RAV4 a été braquée et enlevée avant-hier, dans la nuit du 7 au 8 Août, à Kipé (dans la commune de Ratoma, à Conakry) », précise le substitut du procureur Ousmane Sané, précisant que les assaillants étaient munis d’armes de guerre.

« Mais, grâce à la synergie d’action de la population, des autorités administratives et judiciaires, on a pu mettre main sur cinq (5) personnes dont une qui a été blessée par balle lors des échanges de tirs. Au moment de leur interpellation, les assaillants détenaient 37 millions 525 mille francs guinéens, 570 mille 500 francs CFA, 700 euros, 350 dollars, un fusil PMAK, deux boites chargeurs et 40 munitions », a indiqué le substitut du procureur Ousmane Sané.

S’agissant de la voiture qui était garée dans une station service à Madina Scierie, dans la commune urbaine de Mamou, le parquet révèle qu’il s’agit d’une voiture de marque ‘’KIYA’’, immatriculée RC 9031 AO et qui appartient à un des assaillants qui ont attaqué la boutique à Pita. « Nous venons de la gendarmerie où on a cherché à ouvrir la porte de la voiture KIYA à travers une réquisition faite à un tôlier, parce que le propriétaire (un bandit) avait perdu les clés lors de la course poursuite. Quand on ouvert la voiture, on a trouvé 1 million 150 mille francs CFA, 6 millions de francs guinéens, deux valises contenant des objets personnels et un sac à dos contenant des paires de chaussures », a dit le substitut du procureur Ousmane Sané.

A l’heure qu’il fait, ajoute le parquetier Ousmane Sané, « les voitures RAV4 et KIYA sont stationnées dans la cour de la gendarmerie départementale. Les enquêtes continuent parce qu’il y a un sixième assaillant qui est en cavale. Et, on est en train de le rechercher ».

On ignore encore l’identité des individus qui ont été arrêtés dans cette affaire de braquage, mais selon certaines sources, il s’agirait d’anciens prisonniers qui ont récemment recouvré leur liberté.

A Suivre !

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin