Dans le but de relancer les très célèbres Ballets Africains de Guinée pour son retour sur le plan international, une convention de Management Artistique et Commercial a été signée dans la matinée de ce vendredi, 10 août 2018, entre la structure Tidiane World Music et Word Music Inc des Etats-Unis, sous l’égide du ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Dans son discours de circonstance, le ministre Sanoussy Bantama Sow a rappelé que les Ballets Africains de la République de Guinée est une véritable institution culturelle de l’Etat guinéen ayant un statut de compagnie nationale de danses et de chorégraphies africaines. « Les Ballets Africains de la République de Guinée, à l’instar des autres groupes artistiques nationaux, ont pour mission fondamentale, la promotion et la valorisation de la culture africaine par des créations artistiques enracinées dans les traditions positives de l’Afrique en général, celles de la Guinée en particulier », a rappelé le ministre.

Revenant sur la signature de la convention, le ministre des Sports, de la culture et du Patrimoine Historique a expliqué qu’elle s’inscrit en droite ligne de la dynamique de relance ou de reconquête du marché international du spectacle.

Au nom du chef de l’Etat et du Premier ministre, le ministre Bantama Sow a donné l’assurance que le Gouvernement ne ménagera aucun effort pour la mise en œuvre de ce partenariat public-privé.

De son côté, le doyen Hamidou Bangoura, Directeur artistique des ballets Africains de Guinée s’est dit très heureux que la signature de cette convention se passe devant plusieurs journalistes. « Nous attendons de faire un gros travail pour que ces signatures soient validées en or. Nous sommes encore sous le gros travail et nous allons continuer très fort. Nous avons besoin d’aide de la culture sur le plan financier et sur le plan moral parce qu’une production demande toujours un financement », a-t-il dit, avant de remercier la Direction nationale de la culture qui les accompagne.

Prenant la parole, Tidiane Soumah, PDG des productions « Tidiane World Music », a remercié les autorités pour avoir pris tout leur temps pour examiner le dossier. « Nous prions Dieu que cette œuvre puisse connaitre un succès », a-t-il souhaité, tout en disant avoir sollicité l’aide des ambassades pour que la Guinée puisse faire tourner sa meilleure valeur culturelle. « La Guinée a besoin de briller ; mais, elle ne peut pas briller sans la présence de ces Ballets Africains. Si nous voulons voir la vraie Guinée dans le monde, ça prend la tournée effective de ces Ballets Africains », a prévenu Tidiane Soumah.

L’objectif pour lui est que pendant la période 2018-2020, qu’ils réussissent à faire 70 dates. Pour ce faire, ils ont un contrat de 5 ans ; mais, pour la célébration des 70 ans des Ballets Africains de Guinée, ils se sont planifiés. « De fin 2018 à fin 2020, on s’est planifié pour qu’on ait 70 dates pour au moins signifier que les ballets sont de retour », a-t-il ajouté

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin