Des voix continuent de s’élever pour dénoncer le retard de l’installation des conseils communaux élus à l’issue des élections locales du 04 février 2018. Consterné par cette situation qui ne cesse de perdurer, le candidat de l’UFR à la mairie de N’zérékoré monte au créneau pour accuser le RPG Arc-en-ciel d’être à la base de ce retard. Il l’a dit au micro du correspondant de Guineematin.com dans la ville.

Près de 8 mois après la tenue des élections locales du 04 février dernier, les collectivités de Guinée restent sans autorités élues. En effet, les élus locaux attendent toujours d’être installés dans leurs fonctions. Et ce retard agace les conseillers, à l’image de Cécé Loua, candidat de l’UFR à la mairie de N’zérékoré. Ce dernier se dit déçu d’assister à une telle situation.

« C’est un regret total pour moi du fait que depuis l’élection du 04 février jusqu’à nos jours, on n’a pas pu installer les conseils communaux élus. C’est regrettable que ça soit sous le régime d’un professeur de droit, le président Alpha Condé, que cela se passe. Moi je suis vraiment déçu et c’est un sentiment de déception totale », a déclaré au micro de Guineematin.com, le coordinateur régional de l’UFR à N’zérékoré.

Pourtant, le contentieux électoral né de l’annulation de certains résultats par les présidents des CACV, a été résolu avec l’accord signé le 08 août dernier entre le pouvoir et l’opposition républicaine. En principe, rien ne s’oppose plus à l’installation des conseils communaux élus. Mais selon Cécé Loua, c’est le RPG Arc-en-ciel qui provoque le retard constaté actuellement.

Ce responsable de l’Union des Forces Républicaines à N’zérékoré estime que le parti au pouvoir cherche un moyen d’avoir le contrôle des mairies : « Le RPG n’a pas pu faire le coup KO comme il l’a fait en 2015 lors de la présidentielle. Voilà la raison fondamentale de ce retard. S’ils avaient eu des scores qui leur permettaient d’avoir le contrôle de la plupart des maries, ils n’auraient pas eu besoin de négocier pour des alliances.

Mais du fait que le RPG a été mis en ballottage, ils n’ont pas eu des pourcentages qui puissent les propulser à la tête de nos collectivités, c’est pourquoi on assiste à tout ce retard. Ils sont en train de voir comment négocier et renégocier pour avoir la bonne position, et c’est ce qui ne passera pas », soutient-il.

Le candidat de l’UFR se dit convaincu de remporter la bataille pour l’élection du maire de N’zérékoré, même si son parti n’a eu que 7 conseillers élus contre 19 pour le RPG Arc-en-ciel sur les 41 conseillers de la mairie de cette ville.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel. +224 620166816

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin