Un conducteur de taxi-moto a été froidement assassiné par des inconnus dans la matinée du samedi, 22 septembre 2018, au quartier Gbangana, dans la commune urbaine de N’zérékoré. Les auteurs de l’acte ont dépouillé Moussa Kanté d’une somme de deux millions et demi de francs guinéens et d’autres objets, rapporte Guineematin.com à travers son correspondant dans la région.

Zimba Fofana

Selon des informations recueillies sur place, Moussa Kanté venait du district de Bounouma pour la ville de N’zérékoré. Interrogé par notre reporter, le jeune frère du défunt est revenu ce qu’il a appris de l’assassinat de Moussa Kanté. « Ce matin, je l’ai laissé à Bounouma, parce-que y’avait pas du poisson en ville. J’ai bougé de là-bas vers 6h 30. Il m’avait dit que si je trouvais du poisson en ville de lui faire signe. Et pendant que j’étais en ville, des gens venus Bounouma du premier véhicule m’ont appelé pour me dire qu’ils ont trouvé le corps de mon frère sur la route. Je suis venu à la gare routière, les syndicalistes m’ont donné la même information. Je suis allé sur les lieux pour trouver que c’est bien lui », a expliqué Zimba Fofana.

Par ailleurs, notre interlocuteur ajoute que les auteurs de l’assassinat de son frère lui ont pris tous ses biens. « Mon frère avait un sac dans lequel il y avait une somme de 2 millions 500 mille FG, appartenant à plusieurs femmes destinée à l’achat de poisson, de sacs de riz et d’essence. Tout a été emporté, y compris son téléphone et ses dossiers ».

Pe Mamady Bamy

Informé par la gendarmerie, le président de la délégation spéciale de N’zérékoré, explique avoir fait appel à un médecin légiste pour confirmer les informations reçues. Selon Pe Mamady Bamy, « ce matin, j’ai eu un appel de la part de la brigade de recherche, m’annonçant qu’il y a un cas de meurtre sur la route de Bounouma, à côté de la brigade routière. Quand je suis arrivé sur les lieux, la brigade de recherche de la gendarmerie m’a dit avoir pensé à un accident de la circulation. Mais, ils ont constaté des traces de balles sur le corps. Donc, face à ça, je suis allé immédiatement voir l’hôpital pour que je vienne avec un médecin légiste pour faire le constat. Le constat révèle un cas d’assassinat par balle, sur la poitrine du défunt ».

En outre, Pe Mamady Bamy demande aux conducteurs de mototaxis d’éviter de voyager tout seul. « Le plus souvent, voyager seul a des risques. Quand tu sais que tu as de l’argent, tu dois prendre des dispositions, pour que vous soyez à deux ou en cortège. Parce que, ce qui est arrivé, on peut dire que c’est les bandits qui l’ont signalé. Il se pourrait qu’à son départ de Bounouma, qu’il ait démarré et qu’on vienne l’attaquer en pleine brousse ».

À noter que le corps du défunt a été renvoyé dans le district de Bounouma où il a été inhumé. Moussa Kanté laisse une veuve et six enfants.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : (224) 620 16 68 16

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin