A l’occasion de la fête commémorative du 60ème anniversaire de l’indépendance de la Guinée, les responsables et militants du PDG-RDA (Parti Démocratique de Guinée, Rassemblement Démocratique Africaine) se sont réunis hier, vendredi 28 septembre 2018, à leur siège, à Donka, dans la commune de Dixinn.

L’objectif était de jeter un regard sur les différentes péripéties traversées par le parti de sa création à nos jours. La rencontre s’est déroulée en présence de certains ambassadeurs des pays asiatiques, des représentants des partis politiques, notamment du du RPG Arc-en-ciel, de l’UFDG et du PE.D.N, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

A l’absence du secrétaire général du PDG-RDA, le camarade Mohamed Touré (en maille à partir actuellement avec la justice américaine), c’est son intérimaire qui a lu le discours officiel. Evidemment, Oyé Béavogui ne pouvait que commencer par dénoncer l’interpellation du fils de Sékou Touré et SG du PDG-RDA, Mohamed Touré et sa femme (Madame Dénise Cros-Touré), aux Etats Unis, précisément dans l’Etat du Texas au mois d’avril dernier pour des faits de torture d’une fillette… Selon Oyé Béavogui, ce sont « des allégations mensongères » dans le but de déstabiliser et de déséquilibrer leur élan révolutionnaire.

Revenant sur la fête anniversaire du vote référendaire du 28 septembre 1958, Oyé Béavogui a souhaité qu’on retienne que le rejet de la colonisation est le fait d’un parti, de ses leaders et de ses militants qui ont réussi à mobiliser toute la nation autour d’un idéal.

Et, parlant du bilan du premier régime de la Guinée indépendante, Oyé Béavogui a cité quelques acquis. Ce sont notamment la création de la monnaie nationale en 1960, la formation de 85 000 agents du 1er et 2ème degré des universités avec près d’un millier de docteurs en sciences, une aviation militaire comprenant une vingtaine d’aéronefs, la compagnie Air Guinée, une armée nationale (air, terre et mer), plus de 300 fermes agro-pastorales d’arrondissements (FAPA), 3 000 tracteurs, 60 000 hectares de terres aménagées, plusieurs dizaines d’unités industrielles, etc.

Représentant le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, à cette rencontre, l’honorable Ben Youssouf Kéita a demandé aux Guinéens d’être reconnaissants envers le PDG. Il a rappelé qu’au temps du président Sékou Touré, il n’y avait pas de division ethnique ou régionaliste et que tout le monde était traité au même pied d’égalité en Guinée.

A en croire Dr. Ben Youssouf Kéita, à sa mort, Sékou Touré a laissé à la Guinée une dette extérieure de 300 mille dollars. Et, 24 ans après lui, le régime du Général Lansana Conté a laissé une dette de 2 milliards de dollars. Et, au député de l’UFDG de se demander combien de milliards de dette nous laissera le régime du président Alpha Condé.

Egalement présent cette rencontre, le trésorier national du PEDN, Mamadou Fofana, estime que le PDG-RDA est une fierté pour tout le peuple de Guinée. « Ce que le PDG-RDA a fait, les Guinéens doivent être reconnaissants. Il faut reconnaitre l’effort fourni par feu Ahmed Sékou Touré dans l’émancipation des peuples africains », a-t-il dit, tout en félicitant et encourageant les militants et responsables du parti qui continuent de marcher sur les traces laissées par le premier Président de la Guinée indépendante.

A rappeler que les festivités ont pris fin par une animation artistique assurée par le groupe Bembeya Jazz national avec des morceaux qui ont fait danser plusieurs anciens.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin