C’est la 98ème victime des manifestations politiques sous le régime d’Alpha Condé ! Cellou Diallo, né en 1988 à Noussy, dans la préfecture de Labé, aurait été tué par balle réelle à Bambéto, dans la commune de Ratoma, ce mardi, 30 octobre 2018, en marge de la marche empêchée de l’opposition républicaine.

Selon monsieur Maladho Diallo, trésorier de l’UFDG, que Guineematin.com a joint au téléphone, le corps de Cellou Diallo serait actuellement en route pour la morgue de l’hôpital national Ignace Deen. Et, plusieurs autres manifestants seraient blessés dont certains par balles réelles.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin