Elhadj Kèmoko Keïta, directeur d’EDG Mandiana

Pour aider les ménages à supporter les difficultés économiques causées par l’épidémie de Coronavirus, le gouvernement a pris en charge la consommation domestique de l’électricité. Dans la ville de Mandiana, cette gratuité est mal comprise par certains citoyens qui utilisent le courant pour des fins commerciales. Le directeur préfectoral d’EDG monte au créneau et lance un ultimatum aux mauvais payeurs, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

L’annonce du gouvernement de la gratuité de la consommation du courant à usage domestique semble être mal comprise par les consommateurs. A Mandiana ceux qui en font un usage commercial refusent de payer les factures.

Le directeur préfectoral d’Electricité de Guinée (EDG), Elhadj Kémoko Kéita, dénonce cette situation. « Ça fait 10 jours qu’on a distribué les factures, mais personne n’est venu s’acquitter et pour tant dans les autres préfectures, ça se passe régulièrement sans bruit. Mais ce que je vois, le message du gouvernement n’a pas été compris par la population parce que la gratuité de la consommation du courant ne l’est que pour l’usage domestique et non pour ceux qui utilisent le courant pour des activités commerciales », a indiqué monsieur Kéita.

Le directeur d’EGD de la préfecture de Mandiana lance un ultimatum aux concernés. « Nous donnons un délai de 3 jours qui finit le dimanche. Le lundi 17 août 2020, on va commencer à couper », a averti Elhadj Kémoko Kéita.

De Mandiana, Mamady Konoma Kéita pour Guineematin.com

Tél. : 625810326

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin