Dinguiraye : Alpha Condé, ancien Directeur des mines, refuse de quitter ses fonctions

En Guinée, les vieilles habitudes ont la vie dure, a-t-on coutume de dire. Le mardi 23 novembre 2021, le ministre de la fonction publique et du travail, Julien Yombouno, a signé un arrêté de mise à la retraite de 6 300 fonctionnaires. Si la majorité des personnes concernées ont accepté de faire valoir leurs droits à la retraite, en respectant la décision des autorités d’assainir l’administration publique, d’autres par contre continuent de braver l’autorité du Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) et son gouvernement, en refusant catégoriquement de quitter leurs fonctions.

 

À en croire des sources qui ont contacté un journaliste de Guineematin.com, Mamadou Alpha Condé est parmi ceux qui refusent la décision ministérielle. Le Directeur des mines de la préfecture de Dinguiraye garde encore son bureau, plusieurs mois après sa mise à la retraite.

Alpha Condé, Directeur à la retraite des mines de Dinguiraye

Selon Mamadou Maréga, Orpailleur et membre du Conseil communal de Dinguiraye, regrette cette situation.

« Tous ceux qui ont été mis à la retraite ici à Dinguiraye sont partis. Mais, Alpha Condé continue de fréquenter son bureau comme s’il était toujours en fonction. Il gère tout et prend l’argent avec les orpailleurs qu’il distribue à certains responsables jusqu’au plus haut niveau. Nous les orpailleurs de toute le préfecture de Dinguiraye, nous avons regretté cette situation. On a tout fait pour que la décision du CNRD et du gouvernement soit respectée. Mais, en vain. L’Etat ne doit pas fonctionner de cette façon », a dénoncé cet élu de la commune urbaine de Dinguiraye qui dit avoir plusieurs fois attiré l’attention aussi bien du Préfet de Dinguiraye que du Gouverneur de Faranah, Boundouka Condé.

Plusieurs sources au sein de la Direction des mines de Dinguiraye qui ont requis l’anonymat ont joint Guineematin.com pour dire que le fonctionnaire « rebelle », âgé de 78 ans et qui a servi 25 ans dont 15 ans à Dinguiraye dans les fonctions de Directeur préfectoral des mines, continue de garder les clés de son bureau, le cachet et les dossiers de son service avec la complicité de certaines autorités.

« Même hier, mercredi 11 mai 2022, Alpha Condé est allé dans un petit village pour revenir avec de l’argent. Il prend les pourcentages, représentant les taxes minières auprès de la communauté. Même en décembre dernier, il a envoyé une lettre de réclamation des taxes minières à la SMD pour l’année 2021. Actuellement, il vient tous les jours pour travailler au bureau. En mars dernier, le Directeur des ressources humaines et le Secrétaire général de l’administration lui avaient demandé de rendre le bureau et de cesser de venir ici ; mais, en vain », ont expliqué différentes sources.

Colonel Karamoko Camara, le Préfet de Dinguiraye, joint au téléphone par Guineematin.com a confirmé que l’intéressé est effectivement à la retraite et ne doit plus servir.

« Ce monsieur n’est plus en fonction. Je lui ai dit de venir me rendre les clés, le cachet et tout le reste. J’ai déjà demandé à son intérimaire, Amadou Ousmane Tounkara, de venir prendre fonction depuis trois jours », a soutenu le Préfet.

Contacté ce jeudi 12 mai 2022, Mamadou Alpha Condé, le Directeur préfectoral des mines, admis à faire valoir ses droits à la retraite depuis novembre dernier, confirme être toujours en fonction.

Alpha Condé, Directeur à la retraite des mines de Dinguiraye

« C’est vrai, je suis toujours là comme Directeur. Mais, ce n’est pas moi seul. Dans les 33 préfectures du pays, les Directeurs des mines sont admis à la retraite ; mais, ils sont là. Le Directeur des ressources humaines a nos dossiers et il est en train de voir la situation », a-t-il fait savoir, avant de mettre fin à notre conversation.

Ainsi, comme il le clame, monsieur Alpha Condé n’est certainement pas le seul à avoir choisi de se mettre à dos le Colonel Mamadi Doumbouya et son gouvernement qui ont fait de la refondation de l’Etat, une de leur priorité.

À la fonction publique comme dans la plupart des institutions républicaines, ce laisser-aller persiste encore. Des retraités qui refusent de partir ou qui se font recycler, des nominations fantaisistes ou encore des cadres ségrégués, leur droit bafoué jusque dans leur dignité contrairement aux valeurs et lois de la République. Une image qui met en mal l’élan entrepris par les nouvelles autorités, notamment le Colonel Mamadi Doumbouya, qui a juré qu’il ne fera pas du recyclage.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS