Fin de l’épidémie de fièvre de Lassa à Guéckédou : l’OIM offre des médicaments essentiels au Centre de Santé de Koundou en marge d’une réunion transfrontalière

En marge de la réunion transfrontalière (tenue du 30 juin au 1er juillet 2022 à Guéckédou) entre la Guinée, la Sierra Leone et le Libéria sur la riposte contre les épidémies au niveau de la région du ‘’bec du perroquet’’, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a offert un lot de médicaments essentiels au Centre de Santé de Koundou. Ce don d’une valeur de 500 millions de francs guinéens provient d’un financement du fonds pluri-partenaires pour la migration (MPTF) et fait suite à une évaluation du système de santé dans la sous-préfecture, a appris Guineematin.com à travers un de ses correspondants dans la région de N’zérékoré.

A la réunion transfrontalière de Guéckédou, la fin de l’épidémie de fièvre de Lassa en Guinée a été officiellement déclarée par le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique. Le virus de cette fièvre hémorragique avait été détecté le 20 avril dernier sur une patiente de 17 ans, en provenance de Kassadou (une sous-préfecture située à environ 65 kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Guéckédou).

Mais, pour l’OIM, cette fin annoncée de l’épidémie de fièvre de Lassa à Guéckédou ne signifie pas que la région est désormais exempte de toute autre épidémie. C’est pourquoi, il faut renforcer la capacité des structures sanitaires dans la prévention et la riposte contre d’éventuelles épidémies. Et, c’est dans ce cadre que l’OIM a offert un lot de ‘’médicaments essentiels’’ au centre de santé de Koundou (dans la préfecture de Guéckédou). Ce don fait suite à une évaluation du système de santé dans la sous-préfecture de Koundou qui avait notifié un cas confirmé de fièvre Marburg en août 2021.

« Comme vous le savez, l’OIM appuie une initiative qu’on appelle le projet MPTF qui réunit déjà les 3 (trois) pays : la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone. Et donc, dans le cadre de ce projet, il y a plusieurs initiatives dont l’appui à cette réunion transfrontalière, la dotation en médicaments essentiels. Pour nous, c’est une occasion de mutualiser nos efforts avec les autres partenaires dont l’OMS pour accompagner les initiatives du ministère de la santé notamment dans le cadre de l’organisation de cette réunion qui coïncide avec la déclaration de la fin de l’épidémie de Lassa à Guéckédou. C’est une occasion qui magnifie les efforts du gouvernement guinéen et des partenaires dans le cadre de la riposte contre cette épidémie. », a dit Appolinaire LAMAH, Coordinateur Santé Publique de l’Organisation Internationale pour les Migration (OIM).

Pour Fassara Diawara, chef du centre de santé de Koundou, les médicaments essentiels offerts par l’OIM seront utilisés à bon escient afin de rétablir la confiance entre les patients et cette structure sanitaire.

Fassara Diawara, chef de centre de santé de Koundou

« Nous sommes très contents. Car, depuis la confirmation d’un cas de fièvre de Marburg le 09 août 2021 dans notre sous-préfecture, c’est grâce aux efforts des autorités du Ministère de la Santé et des partenaires dont l’OIM que nous sommes parvenus à contrôler cette épidémie. A l’époque, nous les agents, nous étions réticents à   voir les malades, et vice-versa. Aujourd’hui, nous venons de recevoir des produits pharmaceutiques d’une valeur de 500 millions de francs guinéens qui permettront de rétablir la confiance entre la population de Koundou et nous (agents de santé). Nous les utiliserons à bon escient. C’est aussi l’occasion pour moi de remercier les autorités du Ministère de la santé et plus particulièrement la direction préfectorale de la santé de Guéckédou qui facilitent l’appui des partenaires techniques et financiers. Merci à l’OIM pour cet important appui qui s’inscrit dans le cadre du renforcement du système de santé », a dit Fassara Diawara.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +224620166816/666890877

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS