Boké : les commerçants du marché Tamakéné cohabitent avec les ordures

Au marché de Tamakéné dans la commune urbaine de Boké, les marchands cohabitent avec les ordures. Partout dans ce lieu de négoce, c’est la boue et des odeurs qui dégagent une odeur nauséabonde. Les commerçants, désemparés, demandent l’aide des autorités pour trouver un lieu où vider les poubelles, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Boké.

De la boue un peu partout, des ordures entassés par-ci et par-là, des odeurs nauséabondes qui empêchent la respiration, c’est l’image que présente le marché de Tamakéné dans la commune urbaine de Boké. Et, Moustapha Diallo, coiffeur dans ce marché, déplore cette situation.

Moustapha Diallo, coiffeur au marché de Tamakéné

« Ça sent très mauvais ; et, avec cette odeur, c’est très difficile de s’asseoir ici. Mais, le problème est que nous n’avons pas d’autres choix. On n’a pas où rester si c’est pas ici. Mais, presque partout dans les marchés de Boké, c’est la même chose », déplore-t-il.

Pour cet autre vendeur au marché Tamakéné, Mamadou Bangoura, les risques d’attraper des maladies sont palpables dans ce marché plein d’ordures.

Mamadou Bangoura, vendeur au marché de Tamakéné

« Il y a plus de 5 ans, ces ordures sont là et les odeurs nous fatiguent. Nous sommes régulièrement malade ici, parce que nous sommes tout le temps piqués par des moustiques », dit-il.

De son côté, Tiguidanké Guirassy, vendeuse de pain au marché Tamakéné, demande l’aide des autorités pour assainir ce marché.

Tiguidanké Guirassy, vendeuse de pains

« Ces ordures sont là depuis très longtemps. Nous passons la journée ici avec nos marchandises. On ne nous aide pas à rendre propre ce marché. Sinon, au début, c’est un fou qui nettoyait ici en mobilisant les ordures pour les brûler. Mais, lui, il est décédé. Et, actuellement, personne ne le fait. Nous demandons aux autorités de nous aider dans l’assainissement de ce marché. Ils n’ont qu’à nous trouver un lieu où déposer les ordures, parce qu’ici est trop proche de la ville », a-t-elle indiqué.

Toutes nos tentatives d’avoir l’administrateur du marché sont restées vaines. Pourtant, selon nos informations, les taxes sont régulièrement payées par les commerçants de ce marché.

De Boké N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628-98-49-38

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS