Elhadj Sékhouna Soumah : « Doumbouya n’a pas fait de coup d’Etat… Alpha Condé ne se comprenait plus avec les guinéens »

Le président de la Coordination de la Basse Guinée, Elhadj Sékhouna Soumah, soutient que le Colonel Mamadi Doumbouya, n’a pas fait un coup d’Etat le 05 septembre 2021. Pour le célèbre sage de la Basse Côte, comme Alpha Condé ne se comprenait plus avec les guinéens, il fallait trouver une solution à son cas. Il a fait cette annonce dans la journée d’hier, dimanche 11 septembre au cours d’une rencontre organisée par la jeunesse de l’Union Mandingue avec les coordinations régionales à Conakry, a constaté un reporter que Guineematin.com avait dépêché sur place.

La cérémonie a regroupé des représentants des 4 coordinations régionales, en présence de certains membres du gouvernement de transition et des responsables du CNRD. On notait également la présence de Mamadi Youla, ancien Premier ministre sous le règne d’Alpha Condé.

Dans son discours, Elhadj Sékhouna Soumah soutient que le Colonel Doumbouya n’a pas perpétré un coup d’Etat en renversant Alpha Condé. Il demande aux guinéens d’accompagner le chef de la junte pour sortir de cette situation.

« Mamadi Doumbouya n’a été élu par personne, il est arrivé à la tête du pouvoir par la volonté de Dieu. Ce qu’il a fait contre l’ex régime n’est pas un coup d’Etat, il a vu qu’Alpha Condé ne se comprenait plus avec les Guinéens. Au nom de la Basse Guinée, je demande à tout le monde de s’associer au CNRD pour le développement de la Guinée. J’en appelle au CNRD aussi à accepter le dialogue car on ne peut rien construire dans le désordre. Il a trouvé ce pays dans une situation très difficile, il y a des années que notre bauxite est exportée vers l’occident, mais les populations ne voient pas les retombées de cette exploitation minière. J’invite le colonel Mamadi Doumbouya à unir les fils et filles de ce pays, en même temps, je dis aux guinéens d’apprendre à respecter la loi et les chefs », a indiqué le sage de la Basse Côte.

En outre, Elhadj Sékhouna Soumah demande la clémence de la junte contre les personnes détenues actuellement pour des faits présumés de détournement de fonds. « Notre présence ici aujourd’hui est symbolique, toutes les coordinations régionales sont venues saluer la coordination Mandingue pour montrer à la face du monde qu’on est indivisible. Ce que je dirai à la Basse Guinée et aux autres régions, c’est de réunir ses fils et d’éviter de suivre la voie des politiques, ils sont capables d’opposer les gens. Ce que je peux ajouter à cela est de demander au nom des quatre coordinations régionales au gouvernement de pardonner ceux qui sont en conflit avec la loi. Il faut les libérer, mais qu’ils remboursent ce qu’ils doivent à la Guinée. C’est de notre responsabilité de demander pardon au gouvernement pour les personnes détenues en prison. Le gouvernement n’a nullement tort, mais nous implorons sa clémence », a-t-il laissé entendre.

Ansou Baïlo Baldé pour Guineematin.com

Tel : 622 56 11

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS