Prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient : Trois lauréats sélectionnés et récompensés

A la faveur d’une cérémonie organisée dans un complexe hôtelier à Conakry hier, vendredi 30 septembre 2022, Orange Guinée a récompensé les lauréats de la 7ème édition du Prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient. Au nombre de trois, ces lauréats ont réussi à l’illustrer par leurs projets dans un lot d’une cinquantaine candidats qui ont concouru. Et, Orange Guinée a promis de les accompagner dans la réalisation et le développement de leurs projets, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

La 7ème édition du Prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient a connu 54 jeunes entrepreneurs dont des étudiants et des enseignants-chercheurs qui œuvrent dans le cadre de la recherche de solutions  numériques pour apporter des solutions à des problématiques qui se posent aux populations. Mais, après la présélection, seulement dix (10) ont concouru devant le jury. Et, au terme de la délibération de ce jury, seuls trois (3) lauréats ont été retenus pour leurs meilleurs projets. Le premier a présenté un projet lié à l’agriculture, le second a un projet qui apporte une solution pour lutter contre le viol, le troisième a présenté un projet qui apporte une solution d’achat et de gestion des tickets de façon sécurisée.

Selon Ousmane Boly Traoré, Directeur Général de Orange Guinée, l’objectif réel du Prix Orange de l’entrepreneur Social en Afrique et au Moyen- Orient est de rester fidèle aux orientations de l’ensemble des autorités de la république, pour accompagner les jeunes dans leur formation et dans leur capacité à pouvoir créer des entreprises ; mais, aussi, de pouvoir recruter des Guinéens pour pouvoir travailler dans ces entreprises.

Ousmane Boly Traoré, Directeur Général de Orange Guinée

« Nous mettons les moyens qu’il faut pour accompagner les autorités de la république à fin de pouvoir assister la jeunesse guinéenne dans la formation, dans l’innovation, dans la création de l’entreprise et dans l’entreprenariat. Sans entreprises, on ne peut pas recruter… C’est un moyen pour nous de lutter contre le chômage. Et, la meilleure façon de lutter contre le chômage est d’offrir les outils de formation à ces jeunes pour compléter les efforts que le gouvernement fait pour assister les jeunes. Nous accompagnons tout ce qui est plutôt lié ou qui a un impact direct et positif sur la population en général.

Si la jeunesse s’intéresse à ce qui permet de développer l’agriculture dans notre pays, je pense qu’on pourra produire nous-mêmes ce dont nous avons besoin et limiter les importations. Aujourd’hui les gens ont besoin de s’alimenter ; et, la plupart de nos céréales ou la plupart de nos produits agricoles sont importés. Si des jeunes comme ça réfléchissent pour mettre à profit, mettre à disposition, des outils qui permettent de pouvoir produire en grande quantité, sans utiliser beaucoup d’espaces, c’est très encourageant. Moi, ce qui  m’impressionne de plus, c’est de se rendre compte que la jeunesse est en train d’être consciente qu’on a besoin de développer notre agriculture », a dit Ousmane Boly Traoré.

Pour Alseny Diallo, chef de division responsabilité sociale d’entreprise Orange Guinée, tous les trois (3) projets retenus seront accompagnés dans leur mise en œuvre.

Alseny Diallo, chef de division responsabilité sociale d’entreprise Orange Guinée


« Ils ont reçu des prix. Et, à l’issue de ça, on va les accompagner. On a aujourd’hui un incubateur, on a ce qu’on appelle Orange digital center, qui est opérationnel chez nous. Orange digital center est un centre technologique d’innovation qui à plusieurs entités en son sein. Ils (les trois lauréats) vont être mis en relation avec Orange Fabe qui va leur permettre d’accélérer leurs projets, à trouver des partenaires sociaux et financiers, afin que leurs projets soient des projets concrets. Donc, ils vont être accompagnés. Et, je tiens à préciser que les autres projets ne seront pas laissés. Ils n’auront pas les mesures d’accompagnement, mais ils vont bénéficier de certains types d’accompagnement sur lesquels on va travailler. Ça va être peut-être des formations, des conseils », a indiqué Alseny Diallo.

Cette année, le premier Prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient a été remporté par Moussa Camara. Il explique que le système de son projet pourrait faire pousser les plantes plus rapidement, avec un bon rendement.

Moussa Camara

« Mon projet est un projet agricole. Et, aujourd’hui, on voit que le problème agricole ne cesse de s’empirer en Afrique… Nous proposons une technique d’agriculture moderne en automatisant les différents paramètres tels que : l’éclairage, le contrôle du PH et de la conductivité de la solution qu’on etrique dans les solutions nutritives. Ce système permet de faire pousser les plantes plus rapidement, avec un bon rendement, et sur une petite surface agricole exploitable. On a plus de 04 à 05 fois de rendements agricoles normaux. Et, avec les produits maraîchers, on se rend compte que c’est un investissement très rentable. Parce que sur une surface de 200 mètres carrés, on bénéficie d’une valeur de 200 millions de francs guinéens avec un investissement de départ de 50 millions. Donc, pour nous, c’est une aubaine. Mon projet est praticable, parce que j’ai mon prototype déjà conçu que j’ai fait chez moi et que j’ai expérimenté. J’ai réussi à faire pousser les plantes la déçu, ça marche très bien », a indiqué Moussa Camara.

Hassanatou Kanté pour Guineematin.com

Tél : 621937298

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS