La médiation entamée par la communauté internationale pour tenter de trouver une solution à la crise post-électorale en Guinée commence déjà à porter ses fruits. Au lendemain de la rencontre entre le chef de file de l’opposition guinéenne et les partenaires techniques et financiers du pays, l’opposition républicaine a décidé de suspendre ses manifestations reprises en début de semaine pour donner la chance à cette médiation, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

On ne sait pas encore ce qui a été dit lors de la rencontre tenue hier mardi, 15 mai 2018 entre Cellou Dalein Diallo et une délégation de la communauté internationale composée des ambassadeurs de l’Union européenne, des Etats-Unis, de la France ainsi que des représentants des Nations-Unies et de la CEDEAO. Le contenu des discussions a en effet été tenu secret. Mais tout ce que l’on sait, c’est que cette médiation entamée par les partenaires techniques et financiers commence déjà à porter ses fruits.

Au lendemain de cette rencontre, les opposants se sont réunis en plénière ce mercredi, 16 mai 2018 au QG de l’UFDG. Au sortir de la rencontre qui a duré plusieurs heures, ils ont annoncé la suspension de leurs manifestations de rues reprises lundi dernier pour exiger la restitution des voix annulées par les présidents des CACV lors des élections locales du 04 février 2018.

« La plénière s’est réjouie de l’intérêt que les partenaires techniques et financiers accordent au dénouement de cette crise et les encourage à continuer les démarches qu’ils mènent à l’effet de trouver une solution juste et équitable par rapport au contentieux électoral et pour obtenir la libération des prisonniers politiques.

En attendant l’issue de leurs démarches, la plénière a décidé de suspendre ses manifestations, et elle donne mandat au chef de file de l’opposition de continuer à discuter avec les partenaires », a déclaré Alhoussény Makanéra Kaké, membre de l’opposition républicaine à l’issue de la rencontre.

Les opposants ont tenu toutefois à préciser que leur décision de manifester reste maintenue tout comme la suspension de leur participation au comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016. Selon Cellou Dalein Diallo, les manifestations sont justes suspendues pour donner la chance à la médiation entamée par la communauté internationale : « Nous suspendons simplement pour donner la chance aux partenaires techniques et financiers qui ont décidé de mener des démarches pour rapprocher les positions et aider à trouver une solution juste et équitable au problème posé.

Et lorsqu’on verra une volonté réelle de la part du pouvoir et du comité de suivi de rétablir la vérité des urnes, naturellement nous ne manquerons pas de reprendre notre place au comité de suivi. Mais pour l’instant, nous suspendons notre participation, nous maintenons la décision de continuer les manifs, même si nous les suspendons pour donner une chance aux partenaires techniques et financiers », a dit le chef de file de l’opposition guinéenne.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments

Guineematin