La présidente de la HAC, madame Martine Condé est poursuivie au TPI de Kaloloum pour menaces, violence et entrave à la liberté de travail. C’est le commissaire Joachim Baba Millimono qui a porté plainte contre la patronne de la HAC. La première audience à eu lieu ce mercredi 31 mai 2017, rapporte un journaliste de Guineematin.com présent à l’audience.

Aussitôt ouvert, le procès à été reporté au 7 juin. Dès l’entame des débats, le procureur Algassimou Diallo a précisé qu’il s’agit d’une audience de formalité et que la présence de madame Martine Condé n’était pas obligatoire. Ensuite, il a ajouté que ladite audience doit être consacrée à la fixation d’un montant pour couvrir les frais de la procédure. C’est que Mr Diallo va proposer la somme de 5 millions de francs guinéens que la partie civile doit payer pour la suite de l’affaire.

De son côté, maître Salifou Beavogui, avocat du plaignant a déploré l’absence de Martine Condé qui ne doit pas de considérer comme étant eu dessus de la loi. Pour les frais à payer maître Bea propose 200 mille francs car c’est lui même qui a payé les frais de transport de Joachim qui n’a plus rien et qui est privé de salaire depuis septembre 2016.

Finalement, le président du tribunal, Mr Cherif Sow a fixé la caution à 3 millions et l’affaire renvoyée au 7 juin 2017.

Alpha Mamadou Diallo depuis le TPI de Kaloum pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin