C’est une affaire qui avait fait couler beaucoup d’encre et de salive. Une vidéo à caractère pornographique avait fait la Une des réseaux sociaux. Ce mercredi 31 mai 2017, les présumées responsables de la diffusion de ladite vidéo ont été reconnus coupables par le tribunal de première instance de Kaloum, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Les demoiselles Fatoumata Mama Chérif et Henriette Ouendeno étaient poursuivies pour « outrage à la pudeur, atteinte à la vie privée, diffusion et mise à disposition d’autrui de données de nature à troubler l’ordre ou la sécurité publique ou à porter atteinte à la dignité humaine par le biais d’un système informatique ».

Les personnes dans la vidéo pornographique, Mouctar Keita et sa copine, n’ayant pas porté plainte, c’est le procureur de Kaloum qui se serait auto-saisi.

Au terme de plusieurs audiences, le verdict est tombé aujourd’hui. Les deux jeunes filles ont écopé de 10 mois de prison dont 8 en sursis, selon la décision rendue par le président du tribunal, Ibrahim Sory Tounkara, en se fondant sur les articles 31 et 32 de Loi du 26 juillet 2016 sur la Cybercriminalité.

Les deux personnes sont aussi condamnées au payement de 5 millions de francs au tribunal et à 1 franc symbolique à la partie civile.

Cependant, Fatoumata Mama Cherif et Henriette Feindouno rentrent à la maison ; car, elles étaient détenues à la maison centrale de Conakry depuis le 20 mars dernier. Ce sont donc deux jeunes filles visiblement soulagées et au bord des larmes qui ont quitté le tribunal avec leurs proches pour rentrer à leurs domiciles, aux environs de 12h 03 minutes.

Alpha Mamadou Diallo depuis le TPI de Kaloum pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin