Cherté du poisson : des pêcheurs accusent le manque criard de matériels

8 novembre 2016 à 11 11 21 112111

pecheLe poisson est aussi rare que cher sur les marchés de Conakry. Les raisons évoquées par rapport à cet état de fait divergent selon les personnes interrogées. Pour s’en rendre compte, un reporter de Guineematin.com, a fait un tour, ce vendredi 4 novembre 2016, au port de Landréah, à Dixinn.

Dans leurs explications, iles citoyens interrogés déplorent tous le manque criard du matériel de pêche qui, selon eux, coûte très cher : «La cherté du poisson sur le marché guinéen est dû au manque des matériels de pêches dans les différents ports de Conakry. Un seul moteur coûte actuellement 24 millions de francs guinéens. Une nappe de filet coûte 950.000 francs guinéens. Les matériels qui sont là, sont tous gâtés, il n’y a pas de l’argent pour les remplacer, il n’y a aucun soutien» déplore le chef du port de Landréah, Ousmane Keïta.

Abondant dans le même sens que son prédécesseur, le pêcheur Boubacar Bangoura a fait comprendre que les poissons existent abondamment en mer, mais dit-il « les moyens font énormément défaut ». Pour lui, c’est compte tenu de la cherté des matériels de pêche que le poison est rare et cher sur le marché guinéen.

De son côté, Fatoumata Bangoura dit que la cherté du poison sur le marché, ne relève pas de leur responsabilité. « Nous achetons les poisons dans les différents débarcadères à des prix très élevés. C’est pourquoi nous sommes obligés d’aller revendre cher au marché pour avoir un peu de bénéfice. Les prix varient selon les qualités. On achète parfois 4 poisons à 5.000 francs guinéens, parfois un poison à 10.000 francs guinéens. C’est en fonction de ces prix qu’on revend nos produits au marché pour avoir nous aussi gain de cause », a-t-elle fait remarquer.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com 

Tel : 654 416 922/664 413 227

Read More

Hausse des prix à Mamou: le kilo de viande à 30 mille, une poule 65 mille…

5 juillet 2016 à 15 03 12 07127

Marché, MamouA moins de 24 heures de la célébration de la fête de Ramadan l’Aïd el Fitr) en Guinée et dans le monde musulman, les citoyens de Mamou sont confrontés à une hausse vertigineuses des prix de certaines denrées alimentaires, notamment la viande, a constaté le correspondant local de Guineematin.com qui a sillonné les différents marchés de la ville, ce Mardi 5 juillet 2016.

Read More

Fête de Ramadan et cherté des prix : à la rencontre des vendeuses et clientes du plus grand marché de la Guinée

23 juillet 2014 à 18 06 50 07507

MadinaA la veille de la fête du Ramadan qui correspond à la fête de l’Aïd al-fitr (probablement le lundi 28 ou le mardi 29 juillet prochain), les préparatifs ont déjà commencé. Et, pour les femmes et les enfants, l’habillement ne peut en marge de la fête. Pour vous tester les prix et vous aider dans vos préparatifs, Guineematin.com était ce mercredi 23 juillet 2014 au marché Madina, le plus grand de la République pour vous …

Read More